Fête de l'indépendance: le MAE rend hommage à ses diplomates et cadres décédés en fonction    JM: programme des athlètes algériens    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Saïd Chanegriha promu au grade de général d'armée (Vidéo)    JM/Handball - dames (match de classement) : l'Algérie s'incline face à la Macédoine du Nord (31-23) et termine 8e    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Mali: les sanctions de la Cédéao levées, le nouveau calendrier électoral dévoilé    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    60e anniversaire de l'indépendance : une série de mesures adoptées pour permettre aux citoyens d'assister au défilé militaire    ANP: Saïd Chanegriha promu au grade de Général d'armée par le Président Tebboune    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes et Hawza    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    JM (8e journée) : tableau des médailles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Géostratégie en gestation    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    Tebboune à coeur ouvert    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «Vous avez une bataille à mener»    En dents de scie    «Nous revenons par la grande porte»    Contacts établis avec Ziyech    10e place pour Reguigui en course en ligne    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Au troisième jour de sa visite à Oran: Gaïd Salah revient à la charge
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 08 - 2019

Une fois encore, le chef d'état-major de l'ANP, Ahmed Gaïd Salah, s'est attaqué et a dénoncé dans une intervention devant les cadres de la 2ème région militaire la « bande » et « ses acolytes ». Dans cette intervention marquant le troisième jour de sa visite dans la 2ème région militaire, Gaïd Salah s'en est pris « aux ambitions de la bande et de ses acolytes », estimant qu'elles ne « se réaliseront pas ». « Cependant, a-t-il dit, les ambitions de la bande, de ses acolytes et de ceux qui gravitent autour d'elle sont loin de se réaliser, car l'institution militaire, et nous le réitérons avec insistance, saura contrecarrer avec force et rigueur toutes ces parties hostiles », « et ne permettra à quiconque de porter atteinte à la réputation de l'Algérie parmi les nations ». Gaïd Salah, menaçant, assure que l'ANP saura « mettre en échec tous les plans abjects de ces parties et de ces mercenaires, dont les positions sont de plus en plus inconstantes et contradictoires. » Pour lui, la « bande et ses acolytes » sont dirigés par leurs « maîtres, qui les contrôlent et les dirigent comme bon leur semble, en tentant de minimiser le rôle de l'Algérie sur le plan régional et international ». Sans les citer nommément, le chef d'état-major de l'ANP estime que « l'Algérie n'a pas besoin de ce genre de personnes, elle a plutôt besoin de patriotes fidèles qui travaillent selon des plans étudiés, en faisant preuve de sens de responsabilité et de réserve, tout en évitant de faire des déclarations irréfléchies aux conséquences improbables, et en œuvrant à proposer des initiatives qui servent l'intérêt du pays et contribuent à sa sortie de crise ».
Revenant sur la solution des élections présidentielles qu'il préconise comme étant le seul agenda valable de sortie de crise politique, il affirme que «ce peuple est le seul à choisir librement et dans la transparence le futur président de la République ». Là également, il ne manque pas de critiquer, mais sans la définir, la « bande », en relevant que « notre pays ne sera pas bâti par la bande qui n'a jamais connu véritablement l'Algérie et son peuple, ni ne l'a soutenu pendant les moments difficiles et lors des crises ». Le chef d'état-major de l'ANP reste droit dans ses bottes et ne conçoit pas de sortie de crise sans la tenue d'élections présidentielles, une issue constitutionnelle qu'il défend et affirme à chacune de ses sorties sur le terrain. Au second jour de sa visite d'inspection dans la 2ème région militaire, il avait déjà affirmé sa position, qui reste inébranlable : pas de transition politique mais des élections présidentielles, soutien au panel et au dialogue pour organiser et préparer les élections présidentielles, et refus des autres solutions de sortie de crise proposées par l'opposition et les organisations de la société civile. Pour Gaïd Salah, l'unique feuille de route de sortie de crise est un dialogue inclusif devant mener vers la tenue d'élections présidentielles, seule alternative à ses yeux pour un retour à la légalité constitutionnelle. Dès lors, il s'agit pour lui de mettre sous le boisseau « toutes les phases de transition dont les conséquences sont périlleuses, clamées par certaines parties, qui n'ont d'autres objectifs que l'aboutissement de leurs intérêts étroits et ceux de leurs maîtres », en référence à « la bande ». Et, plus que tout, il refuse tout « préalable» ou condition pour la conduite de la mission du panel que dirige M. Karim Younès, qui ne peut être que l'organisation d'élections présidentielles.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.