PSG : Di Maria écope d'une lourde sanction pour son crachat    Le Président Tebboune met en avant l'impératif de "faire avancer" le dossier de la réforme globale de l'ONU    Oran: démantèlement d'un réseau de trafic de drogue et saisie de psychotropes    Covid-19 : Nécessite d'adopter de "nouveaux modes d'enseignement" dans le Monde arabe    Boukadoum s'entretient avec le chef du commandement de l'Africom    Illizi : large campagne de vulgarisation de l'e-paiement auprès des commerçants    Coronavirus: 186 nouveaux cas, 121 guérisons et 9 décès    Crise au Mali: des signes de dénouement se profilent à l'horizon    Algérie/Italie: le comité technique chargé de la délimitation des frontières maritimes installé    Milan AC: Cette légende du club qui encense Bennacer    La société civile, une force active sur laquelle s'adossera l'Algérie nouvelle    Un terroriste abattu, 4 éléments de soutien et 11 narcotrafiquants arrêtés en une semaine    EUFA : Les trois nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6    Accords économiques: L'Algérie prend en compte ses intérêts    Neghiz face à la presse    Report de la 1re édition de la Foire nationale des produits de l'agriculture et de l'agroalimentaire    Les frères Kouninef condamnés à des peines allant de 12 à 20 ans de prison ferme    Le directeur de la CNMA plaide pour la réforme de cette assurance    Spectaculaire rebond de l'émigration clandestine    Pascades    Des agriculteurs de la daïra de M'chédallah demandent le déblocage du périmètre d'irrigation    Constantine: hommage poignant à l'historien et sociologue Abdelmadjid Merdaci    Avoir conscience des rêves qui fuient !    L'Odyssée de Hamdi Benani    JS saoura : Ferhi s'engage avec le club africain    Lutte contre la criminalité : Arrestation d'un individu usurpant d'identité    USM Alger : Le gardien de but Guendouz signe    La cour d'appel allège la peine de Fouzia Argoub    "La France doit aider l'Algérie à nettoyer les sites des essais nucléaires"    Condoléances    Guterres appelle à éviter une nouvelle guerre froide    La Palestine renonce à son droit d'exercice de la présidence    La fille des Aurès    Prorogation des promotions au 30 septembre    Les souscripteurs AADL protestent    Relecteur de "Vivant fils d'Eveillé"    Culture en bref...    Mise au point    Enfin l'électricité et le gaz    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    PAIX ET SERENITE    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La royauté et l'immunité
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 08 - 2020

Comment peut bien réagir un lecteur lambda à la découverte d'informations telle celle qui fait état de l'exil et/ou la fuite de l'ancien souverain d'Espagne? Il apprend que le père du roi actuel Felipe VI fait l'objet d'une enquête entreprise par la Cour suprême sur d'éventuelles malversations. Tout roi qu'il fut pendant 40 ans et quand bien même paternel du roi actuel, Juan Carlos 1er n'en est pas moins devenu un citoyen justiciable après avoir perdu son immunité immédiatement après avoir abdiqué au profit de son fils en 2014. Quelque culturelle, cultuelle et centenaire qu'est la royauté en Espagne, elle n'a pas moins réussi à se décomplexer en se constitutionalisant quitte à exposer un roi octogénaire à quitter son pays pour ne pas encombrer son fils, dans l'exercice de ses fonctions de roi. Celui-ci a dès son installation procédé à des mesures, à même de redorer le blason de la royauté malmenée des années durant, au point où même la justice suisse a ouvert une enquête sur l'origine de quelques millions de dollars versés sur un compte suisse de l'ex-monarque. Ne voulant pas être tel le père, le fils commande un audit de ses comptes quelques mois à peine après son intronisation, frappe d'interdiction toute forme d'abus de pouvoir indirecte la part des membres de sa famille, impose un code de conduite au personnel de la maison royale et associe les avocats en charge des affaires de l'état espagnol pour mieux ajuster la royauté à la justice.
Perplexe, confus et abasourdi, le lecteur lambda a du mal à comprendre qu'un roi en soit réduit à quitter son pays après avoir abdiqué royauté et immunité. Il ne saisit pas cette vérité qui est, somme toute, plausible en Espagne et ailleurs, mais pas forcément dans des contrées où le mot immunité est un concept ésotérique. Emergeant difficilement d'une royauté sans nom qui a failli durer plus de vingt ans, il est assailli par des concepts comme l'immunité qui n'avait jamais figuré dans son jargon et découvre que les vizirs et les lords, les barons et baronnets ne sont pas indéfiniment immunisés contre les sanctions pénales. Habitué qu'il est à voir gouvernance et malversations faire bon ménage, notre lecteur lambda sait qu'il y a des centaines de roitelets qui ont joui, usé et abusé de l'immunité devant les hommes et le seigneur. Ce sont justement des roitelets qui ont permis à un autre roi d'Espagne de reconquérir l'Andalousie après huit siècles de présence musulmane sur la péninsule Ibérique. Partis manu militari, ils n'avaient, pour tout bagage, qu'un luth pour perpétuer l'art de Ziriab, seul legs préservé après tant d'années lumières. Parce qu'ils ont opté pour la royauté et l'immunité ici-bas et dans l'au-delà, ils ont continué à dormir sur leurs lauriers en écoutant la musique andalouse tandis que les rois des Croisés, qui voyaient pourtant dans chaque plébéien de valeur un enfant illégitime de la royauté, ont persévéré, des siècles durant, pour se démarquer de cette immunité royale que même leurs sujets tenaient à préserver.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.