Baadji: le projet d'amendement de la Constitution garantit la liberté d'opinion et la pratique du culte dans le cadre de la loi    Appel à renforcer l'itinéraire technique pour développer la céréaliculture    Le conseil de la Choura de l'UMA: l'accord du cessez-le-feu en Libye, un indicateur encourageant    Bordj El Bahri : Les commerçants en dehors du marché    Des ventes promotionnelles pour dynamiser la vente des livres    MICRO-ENTREPRISES : Les attributions du ministre délégué fixées    Djaballeh appelle au boycott des produits français    Tournoi ITF de Monastir: Ibbou directement dans le tableau final    CAMPAGNE REFERENDAIRE : Djerad défend le projet de révision de la Constitution    EDUCATION NATIONALE : Le calendrier des compositions fixé en 2 phases    MASCARA : Un nouveau siège pour la radio locale    REMISE DES CLES DES LOGEMENTS LPP : Les souscripteurs appelés à finaliser les démarches administratives    Plaidoyer pour l'ouverture des frontières    Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    L'amendement de la Constitution, acte "fondateur d'un Etat moderne et démocratique"    Coronavirus : prochaine réception de tests "antigènes"    Les délires d'un haineux    Trois anciens walis dans la tourmente    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Mohamed Islam Bakir en renfort    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Convalescence    Un fléau à Mostaganem    Pavé au chocolat    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    10 décès et 250 nouveaux cas    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie, un pays toujours pas sûr pour l'UE    La passion retrouvée    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Le foncier industriel sous la loupe    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PAIX ET SERENITE
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 09 - 2020

Le plus désolant dans la dernière émission diffusée par une chaîne de télévision française consacrée à l'Algérie n'est ni dans sa légèreté, ni dans sa superficialité, ni même dans son ridicule pied levé. Ses effets négatifs bourrés de méchantes parcimonies étudiées et choisies participent à l'élargissement du fossé entre les peuples français et algérien contre lequel des efforts tangibles sont aujourd'hui soutenus. Elle est un coup d'épée acéré dans le dos de multiples et importants intérêts communs à renforcer et à partager.
L'argument trop fallacieux de la liberté de la presse a fini par extirper ce qu'il a de noblesse car galvaudé à l'emporte-pièce pour se présenter en haine affirmée et condensée en flagrantes insinuations calculées.
Si l'Algérie n'est pas du tout un paradis, loin s'en faut, elle n'a pas cependant cette ossature sociale que la chaîne télévisuelle a tenté de lui coller et s'il fallait chercher une structure satanique, elle serait à trouver dans un journalisme haineux et une liberté d'expression manipulée et dénaturée.
Les séquences choisies par les initiateurs du documentaire n'ont en aucune manière présenté la réalité de la société algérienne et si elles ont naturellement offusqué les téléspectateurs nationaux par les cibles restreintes délibérément choisies, leurs effets sur la population française seront à contre-courant de la nécessité d'une concorde et d'un rapprochement entre deux peuples amis.
Les instigateurs de cette petite œuvre d'une malhonnêteté délibérée n'ont certainement pas perdu de vue que leur prétendu reportage touchait d'abord et de plein fouet les intérêts du peuple français. Tenter de barricader les esprits de ses concitoyens ainsi est une entrave à la juste pesée et à la compréhension des lourdes menaces qui couvent dans toute la région. Pour rester sains, la majorité de ces esprits n'ont pas besoin de coups de boutoir d'informations sournoisement minutées pour une catastrophe programmée et pour de sombres intérêts.
Certains persistent à faire semblant d'oublier que dans le bassin méditerranéen, les problèmes des uns fabriquent ceux des autres. Les peuples algérien et français liés par une histoire et un destin communs ont surtout besoin de paix et de sérénité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.