Mahrez remonté contre la déformation de ses propos    Man United : Solskjaer laisse Pogba et Van de Beek sur le banc. Il s'explique    Micro-entreprises: les attributions du ministre délégué auprès du Premier ministre fixées    Coronavirus : prochaine réception de tests "antigènes"    Abdallah Djaballah appelle au boycott des produits français    Trois anciens walis dans la tourmente    Le Mouloudia se neutralise en amical avec les U20 (3-3)    Mohamed Islam Bakir en renfort    Anthar Yahia satisfait des conditions du stage à Mostaganem    Les délires d'un haineux    Tebboune en autoconfinement pour cinq jours    Plusieurs projets de raccordement au gaz et à l'électricité    Exercice sur la gestion des catastrophes    GEST-IMMO (AADL) : Prestataire de service ou coquille vide ?    L'Algérie réitère son soutien "inconditionnel" à la cause palestinienne    Regagner sa position    Le projet accorde un "privilège constitutionnel" aux communes manquant de sources de financement    ONU: le traité interdisant les armes nucléaires pourra entrer en vigueur dans 90 jours    Convalescence    Le projet de l'amendement constitutionnel "un défi dicté par les aspirations du peuple''    Un fléau à Mostaganem    La Révolution, série française et uchronique prévue sur Netflix    Le retour de la vieille garde prétorienne    Petit vampire de Joann Sfar, de la BD au grand écran    Le Royal Opera House : Vente d'un tableau de Hockney pour survivre à la pandémie    Bibliothèque principale de lecture publique «Assia Djebar» à Tipasa : «Nous remercions Mme Sebbah Saâdia pour avoir fait aimer le livre à nos enfants»    Le projet d'amendement constitutionnel accorde une bonne place aux jeunes dans l'Algérie nouvelle    Les correspondants de presse déplorent la rétention de l'information    10 décès et 250 nouveaux cas    Ni détecteur de température ni gel désinfectant    Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit    Le Soudan se rapproche d'Israël    "Il y a autant d'intérêts multiples pour que la paix se fasse simplement"    L'Algérie souhaite un accord "permanent, contraignant et respecté"    Sale temps pour l'opposition    La passion retrouvée    Les conséquences de la consommation des farines raffinées    Le foncier industriel sous la loupe    Importations: La menace de trop pour la filière pomme de terre    USM Blida: Entre les exigences du public et la réalité    Et l'ennui naquit à l'université !    L'ambassadeur de France en Algérie au « Le Quotidien d'Oran »: «Pour l'Algérie et la France, les défis sont communs»    Nouveaux bacheliers: Début des préinscriptions    L'ISSUE DES BRAVADES    Dernière ligne droite du mercato estival    Le MSP pointe du doigt Macron    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





GENDARMES DU MONDE
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 10 - 2020

Le débat affligeant mardi entre les deux candidats à la présidentielle américaine a été déroutant par son indigence et par la réelle nature et le vrai profil de ceux qui s'imposent comme régisseurs du sort du monde. Plus haut et plus loin que les ressentiments, les sympathies, les idéologies, les colères ou les adhésions que chaque terrien peut nourrir en lui, l'intérêt porté sur un événement aussi important que la présidentielle américaine est impossible à occulter parce qu'il a, mal gré bon gré, des répercussions toujours prouvées sur la marche de l'humanité entière.
Le spectacle offert a quelque chose de terrifiant quand il réveille la conscience souvent embuée par de fausses idées reçues sur une prétendue grandeur des hommes. On sait que l'être humain n'est pas toujours un animal bien-pensant. Mais quand cet animal détient entre ses mains l'ensemble des destins et qu'il ne se situe pas à la hauteur de la fabuleuse responsabilité qu'il doit assumer, il laisse place à la désespérance bien qu'elle soit née d'une basse chamaillerie entre deux hommes d'Etat étrangers.
Il n'est pas non plus question de s'immiscer dans un débat a priori interne. Le monde étant devenu un petit village, le sujet n'a pas de frontière et ce qu'il a de grave est qu'il dénude deux hommes avec leurs basses afférences censés occuper la Maison Blanche.
Les Etats-Unis d'Amérique restent une puissance omniprésente avec la particularité évidente de rythmer la cadence du monde. Peu importent l'antipathie ou l'empathie que chacun en fonction de ses idées et de ses visions arrêtées pourrait leur vouer. Mais le jugement est permis car le sort de tous les pays est lié, d'autant que les Américains se targuent d'être les gendarmes du monde.
Dans le débat de mardi entre l'actuel président et le vice-président d'Obama point d'analyses ni d'échanges sur la réalité du monde, les prises de bec n'ont été qu'un crêpage de chignons. L'empoignade a surtout démontré pourquoi le monde va si mal.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.