L'opinion politique à l'appréciation des juges    Rachid Nekkaz demande sa remise en liberté    Le verdict reporté au 6 décembre    Décès du frère du cheikh de la Zaouiya Tidjaniya à Dakar : Djerad présente ses condoléances    Les créances de la direction de Sidi Abdellah en hausse    L'AADL met en demeure le groupe Aceg-Chine    Ouverture de la campagne "Campus France Algérie" pour la rentrée universitaire de 2021    Le ministre de l'industrie et l'ambassadeur de Croatie examinent les relations    Une organisation népalaise appelle l'ONU à faire pression sur le Maroc pour se retirer immédiatement du Sahara occidental    Une contre-expertise indépendante bat en brèche la thèse de la police    Le gouvernement Castex contredit Macron    Tesla rappelle 870 voitures en Chine    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée marocaine    Belmadi soutient Bentaleb    Le paludisme menace des dizaines de milliers de personnes    Inquiétude des bénéficiaires    Rentrée tardive pour les élèves de la cité des 1 000 logements sociaux    "Impossible de supprimer le ministère des Moudjahidine..."    HENRI TEISSIER, UN SEIGNEUR DE PAIX    Une technologie algérienne au service des éditeurs et des lecteurs    Décès de Mgr Teissier : la scène religieuse perd "un de ses fidèles serviteurs"    Arsenal - Wilshere : "Özil ? C'est une honte"    Bouira : Les structures sportives se dégradent    Violences contre les femmes : 96 affaires traitées depuis janvier à Tizi Ouzou    Prévention contre la pandémie dans les établissements scolaires à Biskra : Aucun élève n'est atteint de la Covid-19    Man City : Mahrez et ses coéquipiers assurés de terminer premiers de leur groupe    7 conseils pour dormir plus rapidement    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    Quand s'endetter rapporte    Combat «Don quichotien» ?    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    NI OFFRE NI DEMANDE    oeuvres sociales de l'Education: Une prime pour le personnel infecté par la Covid-19    Pr Ryad Mahyaoui: «La décrue des contaminations, un indice encourageant»    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    Indifférence aux prix    Henri Teissier, l'ancien archevêque d'Alger, est décédé    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    Le président Tebboune annonce son retour    Deux terroristes abattus au cours d'un accrochage    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    Henri Teissier était profondément attaché à l'Algérie et avait une grande estime pour son peuple    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L'HOMME (CNDH) : Lazhari critique la résolution du parlement européen    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Equipe nationale: Un niveau séduisant jamais atteint
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 17 - 10 - 2020

La belle série d'invincibilité de l'équipe nationale doit être soulignée encore une fois. Si cette équipe nationale maintient un tel degré de performance, c'est parce qu'il y a tout de même des explications.
La première que l'on doit mettre en évidence, c'est de dire que l'EN a atteint un niveau longtemps espéré par ses fans, et le mérite est partagé entre Belmadi et ses poulains, en parfaite osmose depuis l'arrivée de cet entraîneur à la barre technique. Une arrivée qu'il a lui-même planifiée lorsqu'il exerçait au Qatar, et son désir est devenu réalité. Il a commencé « à faire le ménage » dans un groupe où certains capés se croyaient intouchables, alors que d'autres se contentaient de prestations minimum. Tout cela appartient désormais au passé. Djamel Belmadi a, dès son arrivée, tracé un projet que tout le monde croyait irréalisable. Certains cadres, sentant le vent tourner, sont rentrés dans les rangs pour faire encore partie de l'effectif. Si Belmadi a réussi dans cette première entreprise, c'est qu'il a sans doute des prédispositions à la psychologie, une qualité largement exploitée dans sa fonction d'entraîneur. Car, manier des égos différents n'est pas facile, surtout à une époque où les joueurs sont devenus, les médias aidant, de véritables stars. A présent, tous les sélectionnés savent à qui ils ont affaire, et leur attitude a changé dans le bon sens. Dans le volet purement technique, il a réussi à vaincre les « résistances » et installé un système qui s'est avéré adéquat. Tous les résultats qu'il a obtenus, tant avec l'équipe nationale du Qatar qu'avec son club Duhail, prouvent que cette réussite n'est nullement un hasard. On rappellera que, sous sa conduite, le onze qatari a battu l'EN d'Algérie.
- Le projet de Belmadi prend forme
Les deux rencontres livrées récemment prouvent les facultés d'adaptation des joueurs face aux difficultés rencontrées. Et cela n'a été possible qu'avec l'adhésion des capés qui font entièrement confiance à leur entraîneur. Contre des Nigérians à l'esprit revanchard, les Verts n'ont pas forcé, développant aisément leur jeu collectif. Mais, face au Mexique, beaucoup plus redoutable que le Nigéria, ils ont montré une autre facette de leur potentiel, celle de réagir face à une situation difficile. On ne soulignera jamais assez leur solidarité après l'expulsion de Guedioura. Car, résister à 10 face à un adversaire de haut niveau n'est guère aisé, tout en parvenant à mener au score. « A onze, on les aurait battus », a déclaré Belmadi qui a avoué que, sans cette expulsion, il aurait « procédé à des changements, pour proposer d'autres choses et un autre jeu ». Le deuxième carton infligé à Guedioura l'a donc contraint à opter pour la prudence face à des Mexicains très remontés. Le seul étonnant petit bémol à relever, c'est lorsque Belmadi s'est dit perturbé par la défense à trois de Martino, alors que c'était déjà le cas face aux Pays-Bas. Il n'empêche que le pressing haut des Algériens a surpris les Mexicains, pourtant avertis part leur coach. A bien des égards, ce système a des similitudes avec ce qui se fait actuellement dans certaines grandes équipes, notamment celles d'Allemagne, le « gegenpressing ». Si le nul est tout de même une performance face à un rival bien classé FIFA, il n'en demeure pas moins qu'une victoire était à la portée des Algériens. En témoignent les nettes occasions gâchées dans la surface adverse. Et encore, le buteur attitré Bounedjah, pour diverses raisons, n'était pas dans son assiette. Sinon, la physionomie du match aurait changé.
- Ces petites lacunes à combler
Sur le plan individuel, force est de louer l'ensemble des joueurs, ce que Belmadi a d'ailleurs souligné. Toutefois, il reste encore à combler quelques petites lacunes chez certains capés, comme Brahimi, Feghouli, Helaïmia, Tahrat et Guedioura. Ce dernier, en raison de son âge, est le plus menacé et son successeur semble prêt. Il s'agit de Belkebla, séduisant face au Nigéria. Quant à Brahimi et Feghouli, ils seront encore utiles dans des situations précises, dans le cas où il faudra par exemple assurer un résultat. Leurs concurrents, Boulaya et Benrahma, dans son style plus technique et plus offensif, sont plus que menaçants, surtout s'ils confirment au sein de leurs clubs respectifs. Helaïmia est appelé à arracher une place de titulaire s'il améliore son rendement dans le volet offensif et s'il évite les pertes de balles. Tahrat a la malchance d'avoir un rude concurrent, Benlamri, mais demeure un élément très utile dans le système défensif de l'EN. Quelques mots sur Bensebaïni. Il y a peu de temps, il n'était pas considéré comme un titulaire et ce, malgré sa polyvalence. Ce n'est plus le cas à présent. L'ancien du PAC a énormément progressé, et cela se voit dans toutes ses interventions, dans n'importe quelle zone où il évolue. Il est certain que le flanc gauche défensif de l'EN est désormais solidement occupé. On ne peut que se réjouir de ce constat. Toujours en quête d'amélioration, il se peut que Belmadi teste d'autres joueurs, car il est soucieux d'améliorer le rendement de l'EN. D'ici le Mondial 2022, des éléments nouveaux pourraient donc être convoqués. C'est tout bénéfice pour cette équipe nationale qui ne cesse de surprendre et de convaincre les plus sceptiques. A présent, place à la phase des qualifications à la CAN-2021, une importante étape avant le Mondial 2022. Dans l'immédiat, les Verts, après leur superbe série, n'ont aucun droit à l'erreur face au Zimbabwe, leur prochain adversaire. Tous les fans du pays et d'ailleurs sont ravis et sont derrière leur équipe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.