Décès d'un militaire dans un accrochage avec un groupe terroriste à Jijel    Houda Feraoun placée sous contrôle judiciaire    Nekkaz demande à Zeghmati de le remettre en liberté    RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR l'ALGERIE : Le tiers présidentiel au Sénat dénonce    C'EST LE MINISTRE DES FINANCES QUI LE DIT : Pas de bureaux de change en Algérie    Covid-19 : la course au vaccin montre des résultats prometteurs    EDUCATION NATIONALE : 50 000 DA pour le personnel touché par le Covid    ORAN : Démolition de cabanons à la plage Calypso d'Ain Feranine    Décès de l'ancien archevêque d'Alger    Report au 16 décembre du procès en appel des frères Kouninef    Schalke : Bentaleb sort du silence au sujet de sa mise à l'écart    Pétrole : le Brut de l'Opep à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l'Opep+    Foot / Ligue des champions : le CRB et le MCA pour finir le travail    «Pas d'avenir radieux en Afrique sans l'Algérie»    Bayon, un autre SUV en préparation    Des parlementaires britanniques interpellent leur gouvernement sur la répression marocaine au Sahara occidental    Ouverture de nouvelles spécialités en master économie    En effet..., que faire de la Ligue arabe ?    Culture: signature de contrats de performance avec les directeurs du TNA et huit théâtres    L'opinion politique à l'appréciation des juges    Les clubs de Ligue 1 soulagés    Les SG de 4 clubs convoqués devant la commission de discipline    Benrahma marque des points    L'AADL met en demeure le groupe Aceg-Chine    Les travailleurs de l'Eniem investissent la rue    Une contre-expertise indépendante bat en brèche la thèse de la police    Le gouvernement Castex contredit Macron    Le paludisme menace des dizaines de milliers de personnes    Inquiétude des bénéficiaires    Tesla rappelle 870 voitures en Chine    Le procès de Merzoug Touati renvoyé au 26 janvier 2021    "L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier primé    HENRI TEISSIER, UN SEIGNEUR DE PAIX    "Impossible de supprimer le ministère des Moudjahidine..."    Décès de Mgr Teissier : la scène religieuse perd "un de ses fidèles serviteurs"    SADEG Bologhine : Presque 5 milliards DA de factures impayées    Ecole El Merdja Djedida à Baraki : Les parents d'élèves irrités par la dégradation    Prévention contre la pandémie dans les établissements scolaires à Biskra : Aucun élève n'est atteint de la Covid-19    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    Combat «Don quichotien» ?    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    Indifférence aux prix    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    Le président Tebboune annonce son retour    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BATAILLE ET ILLUSIONS
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 10 - 2020

Comme il fallait s'y attendre, le débat contradictoire sur l'ouverture des écoles s'épaissit. De par les fluctuations des statistiques par moments inquiétantes, il ne pouvait en être autrement dès l'instant où de nombreuses contrées du monde vivent un ressac virulent de la pandémie au point où des écoles se referment, des commerces s'hibernent et des populations soumises à des couvre-feux. Heureusement, les Algériens n'en sont encore pas là, mais par prudence les autorités nationales n'écartent pas une reprise des restrictions si d'aventure le virus renoue avec ses mortels outrages obligeant le pays à revoir ses parcimonieuses dispositions.
L'alerte reste de circonstance et certains voient d'un mauvais œil une rentrée scolaire ce mercredi. Leur crainte est justifiée car battre le rappel des écoliers n'a pas été une décision aisée. Les dispositions prises et les consignes imposées au monde de l'éducation pourraient avoir une piètre figure face à un danger sanitaire pour lequel l'ensemble des structures matérielles enseignantes n'a pas la carrure nécessaire pour affronter un phénomène contre lequel il peut s'avouer vaincu. Pour ne s'en tenir qu'au strict élémentaire, bon nombre d'écoles ne disposent pas de sanitaires. Celles qui en recèlent, dans leur majorité, pénurie et sécheresse de cette année imparables, obligent les robinets à bouder l'eau. Il sera pesant et douloureux de se pencher sur le lot des impératifs restants. Entre masques, transports, cantines et des cours un jour sur deux, enfants, parents et enseignants auront une sérieuse bataille à affronter.
Mais qu'à cela ne tienne. Depuis des lustres, l'école n'a pas réussi à guérir ses profondes plaies malgré les réformettes du bout des lèvres initiées. Elle a toujours été contrariée par les stériles idées arrêtées des pensants limités. Le corona n'est sans doute venu que pour remuer le couteau dans la plaie.
Alors il faudra bien que scolarité se fasse. L'impatience dans tous les foyers familiaux pressés de renouer avec une normalité est à son apogée même si tous ont la conviction que les sacrifices financiers engagés pour les fournitures scolaires ne seront qu'une peine perdue. Le gain ne serait peut-être que l'initiation des enfants eux aussi à l'apprentissage des illusions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.