Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    La rue maintient la pression sur Macron    "Pour une conférence nationale inclusive"    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Le procès en appel des frères Kouninef de nouveau reporté    Mettre fin à la guerre des prix    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Les non-dits    El-Kouki met en garde ses joueurs    Sur la liste d'attente    L'EHU 1er-Novembre prend en charge 70% des malades    Anne Sylvestre tire sa révérence à 86 ans    Pour ne pas oublier...    Quand Yasmina sauve Mohamed !    Ain Naga (Biskra) : Des travailleurs dénoncent leur licenciement    AADL Zerhouni Mokhtar (Mohammadia) : Des ascenseurs en panne depuis une année    Radio de Tizi Ouzou : Hommage au poète et dramaturge Mohia    Azzouz . Coiffeur pour dames à Skikda : D'art et de sensibilité    Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    Une absence et des interrogations    Ras El Aïn: Relogement de 1.000 familles le 1er trimestre 2021    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    CHU d'Oran: 12 nouveaux cas de sida chez les enfants en 11 mois    DEVISE ET LOGIQUE DE DIGNITE    Pourquoi un étranger pour évaluer le potentiel de notre domaine minier ?    J'irai me plaindre à mon député !    Diego...    Football - Ligue 1: Oran, Béchar et Chlef, pôles d'attraction    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    LABYRINTHES    Poursuite de la baisse des contaminations    Plus de 7 quintaux de kif traité saisis    Le gouvernement examine la création d'un comité d'évaluation    L'UMA dénonce "une campagne coloniale contre l'Algérie"    Les prévisions de Météo Algérie    Boukadoum appelle l'UA à assumer sa responsabilité face aux graves développements de la situation au Sahara occidental    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les bases militaires de l'occupation marocaine    Sahara occidental : des partis politiques réitèrent leur soutien au peuple sahraoui    Le sergent-chef Lelmaya Sifeddine tombe en martyr au champ d'honneur à Jijel    Schalke : Bentaleb sort du silence au sujet de sa mise à l'écart    Foot / Ligue des champions : le CRB et le MCA pour finir le travail    En effet..., que faire de la Ligue arabe ?    La fin d'un cauchemar    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Non respect des gestes barrières et hausse des cas de Covid-19: Le wali ordonne l'intensification des contrôles
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 10 - 2020

  Les instructions fermes ont été données par le wali d'Oran aux différents services et acteurs impliqués dans la lutte contre la pandémie du coronavirus, pour intensifier les contrôles relatifs au degré du respect et d'application des gestes barrières. Selon une source de la wilaya, lors d'une réunion tenue récemment le responsable de l'Exécutif a donné des instructions strictes à l'ensemble des acteurs : Santé, Commerce, Collectivités locales, Sûreté, Protection civile, pour le contrôle de l'application des mesures de prévention, la reprise des opérations de désinfection et les campagnes de sensibilisation. Un relâchement dans l'application de ces mesures a été constaté, notamment, dans les moyens de transport et les commerces. Les gestes barrières, notamment le port de masque ont été abandonnées. Résultat le nombre de nouveaux cas par jour a augmenté.
Ainsi, les pouvoirs publics on opté pour une approche anticipative en mobilisant tous les moyens humains et matériels nécessaires pour faire face à toute éventualité. Les services communaux, ceux du bureau d'hygiène, de la Sûreté et de la direction du Commerce, sont ainsi appelés à intensifier leur travail sur le terrain pour veiller au respect des mesures barrières, par les commerçants, à travers l'intensification des contrôles dans les commerces.
Les opérations d'assainissement et de désinfection des bâtiments, édifices, rues et cités ont été aussi relancés. Les Autorités sanitaires et publiques de la wilaya d'Oran comptent, aussi, sur la discipline de la population pour le respect strict (par ailleurs toujours en vigueur) du protocole sanitaire pour espérer infléchir la courbe des infections.
Les citoyens doivent faire preuve d'un sens élevé de responsabilité et de respect scrupuleux des gestes barrières et des protocoles sanitaires préconisés, notamment le distanciation physique, le port de masque et l'évitement les rassemblements. Le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement de territoire a, de son côté, appelé les citoyens à accompagner les efforts des pouvoirs publics visant leur protection et la lutte contre l'épidémie de Covid-19, ainsi que les mesures de prévention et d'atténuation prises pour le reprise progressive les activités économiques, sociales et éducatives.
Le directeur de la Santé a indiqué, dernièrement, que «40 nouveaux cas ont été enregistrés le 15 octobre et 36, le 16 octobre, alors que durant tout le mois de septembre on n'est pas arrivé à 20 cas par jour». «Aussi une comparaison entre les 16 premiers jours du mois de septembre et la même période du mois d'octobre fait ressortir une hausse de 47 cas. Ça fait peur. Nous ne sommes pas à l'abri d'une éventuelle reprise de la pandémie», prévient le DSP, qui a met en garde contre le relâchement de la population : «on assiste ces derniers jours à un grand relâchement et l'abandon des gestes barrières, comme le port du masque. Le virus circule toujours. La pandémie est encore devant nous. La population a acquis une fausse sécurité, suite à la diminution significative du nombre de contaminations et de décès enregistrés, quotidiennement, au cours du dernier mois. Mais la montée en flèche du nombre des cas durant ces derniers jours, nous inquiète, surtout que personne ne sait comment va évoluer le virus, en hiver. La vigilance est de mise».
Notons que depuis l'apparition du premier cas de contagion au Covid-19, à Oran, en mars dernier, la wilaya comptabilise près 6.250 cas infectés par le coronavirus, 236 décès et 17.000 tests PCR. 80% des cas ont été enregistrés en juin, juillet et août avec un pic de 2.600 cas, en juillet, alors que seulement 500 cas ont été enregistrés en septembre. L'incidence est passée de 126 cas pour 100.000 habitants pour le mois de juillet (au plus fort de la pandémie) à 70 cas pour 100.000 habitants durant le mois d'août et à seulement 24 cas pour 100 000 habitants, le mois de septembre. Cette baisse a donné une fausse sécurité sanitaire et les gens ont commencé à baisser la garde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.