Opep: poursuite des discussions mardi autour d'une prolongation des réductions de production en vigueur    Santé du président : La présidence rassure et annonce que Tebboune rentrera dans les jours prochains    Covid-19 : mise en garde contre la consommation "anarchique" des anticoagulants    L'armée sahraouie poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    USMA : l'entraineur François Ciccolini suspendu deux ans par la LFP    Amnesty appelle à doter la Minurso d'un mécanisme de surveillance des droits de l'Homme    Energies renouvelables: le CEREFE analyse les raisons d'échec des programmes précédents    Covid-19: le confinement partiel à domicile élargi à 34 wilayas    Résolution du PE: la décision politique indépendante de l'Algérie "dérange" les parties étrangères    Tribunal de Koléa : une peine de trois ans de prison ferme requise contre Karim Tabou    Tipasa : report au 7 décembre du procès de "Mme Maya"    Coronavirus: 978 nouveaux cas, 605 guérisons et 21 décès ces dernières 24    REPRISE DU TRAFIC FERROVIAIRE : La SNTF apporte des précisions    TIN ZAOUATINE (TAMANRASSET) : Un terroriste armé se rend aux autorités militaires    Reprise des vols vers la France le 27 décembre    COVID-19 : Premières opérations de vaccination en janvier    Le confinement partiel prolongé de 15 jours, sauf pour les mosquées    SCOLARISATION A DOUBLE VACATION : Annulation des cours du samedi    Jeux olympiques et paralympiques 2020: versement de subventions financières à trois disciplines    Liga : Des statisitiques peu flatteuses pour Zidane et le Real Madrid    ASSE: Boudebouz a vu des Lillois "timides"    Ligue des champions: victoire du CRB devant Al-Nasr 2-0    Guardiola réagit au hat-trick de Mahrez    Talaie el Hourriyet regrette les «tâtonnements» et les «effets d'annonce» du gouvernement    Ouyahia et Sellal condamnés à cinq ans de prison    L'Iran réfléchit à sa riposte    Bouzidi à la rescousse, Abdeslam fait «demi-tour» !    Le barrage de Beni-Haroun rempli à 90%    Saisie de marchandises prohibées à travers plusieurs wilayas par la gendarmerie    Début de semaine agité sur le front social    Place au numérique    Un Goncourt et un Renaudot pas comme les autres remis aujourd'hui    Pas de majorité législative pour le président Kaboré    Abus de fonction, clientélisme et rapine    Repli historique du dinar face à l'euro    L'Eniem en arrêt technique à partir du 1er décembre    Plusieurs blessés lors de la "marche des liberté"    L'opposition maintient la pression sur Loukachenko    La sociologie et la Guerre d'Algérie revisitées    La crise des années 1980 sur fond d'histoire d'amour    Réflexion sur les violences faites aux femmes    Raymonde Peschard dite Taoues, ou l'histoire d'une battante    Décès du Professeur Tarek Bouktir, enseignant-chercheur à l'université Sétif 1    Aménagements extérieurs des 8700 logements sociaux d'Oued Tlelat: Les entreprises retardataires menacées de résiliation de contrats    Quand la société néglige son autre moitié    Les journaux absents chez les buralistes    L'Algérie remet les pendules à l'heure    La France face à ses contradictions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA - Affaire Rooney: Qui est responsable de ce casse-tête ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 10 - 2020


L'affaire Rooney continue de défrayer la chronique et suscite moult interrogations au sein du public du Mouloudia d'Alger. Un vrai casse-tête pour le Doyen qui doit résoudre ce problème pour pouvoir qualifier l'autre joueur étranger, le Soudanais El Ghorbal (ex-CABBA) avant mardi prochain, date limite du mercato estival. Il faut souligner que le MCA, qui a déjà recruté l'Ivoirien Isla Rooney, est accusé d'avoir produit une fausse attestation d'international datée du 31 juillet 2019. S'appuyant sur cette accusation, le MCA a décidé de résilier le contrat du joueur camerounais unilatéralement, en l'accusant d'avoir falsifié son attestation de joueur international. Saisie par le Doyen, la commission de discipline de la LFP a convoqué les deux parties pour audition, sauf que le joueur en question ne s'est pas présenté. Pourtant, au MCA, on affirme que la CD de la LFP a confirmé, dans son courrier adressé au club, le « faux et usage de faux » dont est accusé Rooney concernant son certificat de joueur international. Après étude du dossier, la CD a refusé d'annuler la licence de l'attaquant camerounais et estime qu'elle est « incompétente » à statuer dans ce conflit, en l'absence d'un jugement pénal pour faux et falsification d'un document exigé pour l'obtention de la licence. Devant cette situation, les responsables du MCA, désirant pousser le bouchon plus loin, ont décidé de déposer un recours auprès de la commission de la FAF, a-t-on appris. Encore plus, la direction du Doyen envisage de déposer une autre plainte au niveau de la commission du statut du joueur de la FIFA. A présent, on vient de sortir la thèse que la fédération camerounaise aurait pu tout aussi mentir à la FAF dans sa correspondance du 15 septembre, dans la mesure où la Fecafoot avait aussi produit une autre attestation, le 17 septembre, soit deux jours plus tard, affirmant que Wankewai Rooney a le statut d'ancien international U 20. Alors qui croire ? A notre avis, cette mascarade aurait pu être évitée si les responsables de la commission compétente avait fait convenablement leur travail lors du dépôt du contrat de Rooney pour obtenir sa licence. Pourtant, les dispositions réglementaires du championnat de la Ligue 1 sont claires et stipulent dans le chapitre 5 (enregistrement des licences), alinéa 4, que « le joueur étranger doit avoir un statut de joueur international dans son pays dans les équipes U 20, U 23 et A pendant au moins deux années, être âgé de moins de 27 ans à la date de son recrutement (date de signature du contrat faisant foi). Ces conditions ont-elles été respectées avant la qualification du joueur camerounais ? La commission de la LFP a-t-elle contrôlé le certificat d'international du joueur en question pour appliquer la réglementation avant de qualifier Rooney ? Il est certain que l'on ne serait pas là si les dispositions réglementaires avaient été respectées avant de délivrer la licence au joueur camerounais. En somme, au MCA, on ne compte pas se taire. D'ailleurs, une conférence de presse devait être tenue pour mettre toute la lumière sur cette scabreuse affaire, mais cette rencontre a été annulée à la dernière minute. Pourquoi ? La question mérite une réponse, d'autant plus que certains responsables du MCA ont promis de faire de graves révélations. A présent, les dirigeants du MCA effectuent une véritable course contre la montre pour dénouer la crise et bénéficier du transfert du Soudanais El- Ghorbal. En attendant, c'est l'indécision qui plane.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.