Décès d'un militaire dans un accrochage avec un groupe terroriste à Jijel    Houda Feraoun placée sous contrôle judiciaire    Nekkaz demande à Zeghmati de le remettre en liberté    RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR l'ALGERIE : Le tiers présidentiel au Sénat dénonce    C'EST LE MINISTRE DES FINANCES QUI LE DIT : Pas de bureaux de change en Algérie    Covid-19 : la course au vaccin montre des résultats prometteurs    EDUCATION NATIONALE : 50 000 DA pour le personnel touché par le Covid    ORAN : Démolition de cabanons à la plage Calypso d'Ain Feranine    Décès de l'ancien archevêque d'Alger    Report au 16 décembre du procès en appel des frères Kouninef    Schalke : Bentaleb sort du silence au sujet de sa mise à l'écart    Pétrole : le Brut de l'Opep à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l'Opep+    Foot / Ligue des champions : le CRB et le MCA pour finir le travail    «Pas d'avenir radieux en Afrique sans l'Algérie»    Bayon, un autre SUV en préparation    Des parlementaires britanniques interpellent leur gouvernement sur la répression marocaine au Sahara occidental    Ouverture de nouvelles spécialités en master économie    En effet..., que faire de la Ligue arabe ?    Culture: signature de contrats de performance avec les directeurs du TNA et huit théâtres    L'opinion politique à l'appréciation des juges    Les clubs de Ligue 1 soulagés    Les SG de 4 clubs convoqués devant la commission de discipline    Benrahma marque des points    L'AADL met en demeure le groupe Aceg-Chine    Les travailleurs de l'Eniem investissent la rue    Une contre-expertise indépendante bat en brèche la thèse de la police    Le gouvernement Castex contredit Macron    Le paludisme menace des dizaines de milliers de personnes    Inquiétude des bénéficiaires    Tesla rappelle 870 voitures en Chine    Le procès de Merzoug Touati renvoyé au 26 janvier 2021    "L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier primé    HENRI TEISSIER, UN SEIGNEUR DE PAIX    "Impossible de supprimer le ministère des Moudjahidine..."    Décès de Mgr Teissier : la scène religieuse perd "un de ses fidèles serviteurs"    SADEG Bologhine : Presque 5 milliards DA de factures impayées    Ecole El Merdja Djedida à Baraki : Les parents d'élèves irrités par la dégradation    Prévention contre la pandémie dans les établissements scolaires à Biskra : Aucun élève n'est atteint de la Covid-19    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    Combat «Don quichotien» ?    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    Indifférence aux prix    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    Le président Tebboune annonce son retour    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19: «Le retour au confinement partiel n'est pas exclu»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 28 - 10 - 2020

«Les hôpitaux doivent se préparer à recevoir, à nouveau, des patients dans l'hypothèse où le nombre de cas de contamination à la Covid-19 continuerait d'augmenter », a indiqué hier, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, président de l'Ordre national des médecins et membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l'évolution de l'épidémie du coronavirus Covid-19, en Algérie.
Une mise en garde qui intervient dans un contexte marqué par un regain du nombre de nouveaux cas de Covid-19, en Algérie, coïncidant avec une rentrée sociale qui fait craindre aux autorités sanitaires le spectre d'une deuxième vague de l'épidémie. « Il y a en effet, actuellement, des préoccupations sur l'évolution de la situation épidémiologique suite au rebond constaté au cours des dernières semaines, du nombre de cas positifs au Covid-19, en Algérie », a d'abord déclaré le Dr Bekkat Berkani sur les ondes de la Chane 1 de la Radio nationale, dont il était l'Invité de la Matinale. « Ceci interpelle nécessairement notre attention et notre réflexion sur la situation épidémiologique en général », a-t-il expliqué, même si, a-t-il tempéré, la situation en Algérie, est loin d'être aussi grave que celle qui prévaut chez les pays voisins du pourtour méditerranéen, où certains enregistrent 30.000 à 35.000 nouveaux cas par jour. Dans ces pays, a-t-il souligné, la cadence des transmissions s'est nourrit de la levée de certaines restrictions, pour des raisons économiques, sociales et mêmes politiques propres à ces pays, en matière de liberté de circulation et de voyage et de regroupements. Chez nous, a-t-il précisé, l'adoption, très tôt, de certaines restrictions, et notamment le maintien de la fermeture des frontières nous a épargné ce type de scénarii. Mais ce n'est pas une raison pour baisser la garde, a-t-il averti, surtout en ce moment. « Il est connu que tous les types de virus respiratoires deviennent plus virulents en période hivernale. Le 3 novembre prochain, a-t-il noté « sera lancée la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière ». Une vaccination, a-t-il affirmé, que « je recommande vivement pour les personnes fragiles, notamment les personnes âgées et les malades chroniques. Dans ce contexte, Mohamed Bekkat Berkani estime que les hôpitaux doivent se préparer à recevoir, à nouveau, des patients dans l'hypothèse où le nombre de cas de contamination au Covid-19 continuerait d'augmenter, soulignant que les médecins sont épuisés après 9 mois de travail continu. Tout le défi, a-t-il expliqué, « sera d'assurer, à la fois, une prise en charge des nouveaux cas positifs du Covid-19, tout en maintenant la prise en charge (ordinaire) des malades des autres services hospitaliers.»
Il a indiqué, par ailleurs, que « le retour au confinement partiel n'est pas exclu », expliquant qu'il sera référencé localement en cas d'augmentation du nombre de contaminés, selon un calcul effectué en coordination avec les walis. Le membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l'évolution de l'épidémie du coronavirus a, également, appelé les familles algériennes à éviter les rassemblements familiaux à l'occasion du Mawlid ennabaoui echarif, car ces rassemblements représentent, selon lui, un grand danger, étant propices à la propagation massive du virus.
Le même spécialiste a également appelé toutes les tranches de la société à veiller au respect strict de toutes les recommandations et consignes formulées par les différents protocoles sanitaires, élaborés à l'occasion de cette rentrée sociale. A ce propos, et en prévision du prochain référendum l'invité de la Chaine 1 a annoncé qu'un protocole sanitaire strict a été élaboré et diffusé par l'Autorité nationale indépendante des élections à l'ensemble de ses représentations dans les wilayas du pays.
Ce protocole, a-t-il expliqué, détaille le circuit que doit emprunter l'électeur depuis son entrée au bureau de vote jusqu'à son départ avec des consignes visant à assurer la distanciation entre les électeurs et les personnels devant assurer l'encadrement du scrutin. Comme le danger est toujours présent, M. Bekkat Berkani n'a pas manqué d'appeler de nouveau les citoyens à redoubler de vigilance. Il les a exhortés à respecter les consignes sanitaires et les mesures barrières, notamment le port de masque, la distanciation sociale et la stérilisation régulière des mains par l'usage du savon ou du gel hydro-alcoolique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.