Chanegriha: Mettre en échec tous les «desseins hostiles»    LA TRITURE    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    Troubles nocturnes, pillage et arrestations: Nuit chaotique en Tunisie    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Volleyball - Ligue de wilaya de Sidi Bel-Abbès: Sekrane Lahcene réélu à l'unanimité    Covid-19: Des dispositions trop lourdes pourraient entraver l'opération de vaccination    Indemnisation de l'expérience professionnelle des enseignants: Vers un nouveau bras de fer entre le Snapest et l'Académie    Un homme retrouvé pendu à un olivier    Est-ce la bonne statue?    La colère de la classe démunie    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    Ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    Ligue 1: ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    Trois morts et une blessée dans un accident    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Relance des travaux    Le lait en sachet, une denrée rare    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    La Lamborghini des bourdes !    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Situation politique et questions régionales au menu    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    300 millions de centimes dérobés    Le MCA met fin à la longue invincibilité de l'ESS    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Le schiste américain remonte la pente    Les avocats plaident l'innocence    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    LOURDE CHARGE    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des cas de Covid-19 au lycée Imam El Houari: Les enseignants en grève depuis jeudi dernier
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 01 - 12 - 2020

Les enseignants du lycée Imam El Houari entament depuis jeudi dernier une grève pour dénoncer la situation sanitaire «catastrophique» après la découverte de plusieurs cas de Covid. Selon le bureau de wilaya du Syndicat national autonome des professeurs de l'enseignement secondaire et technique (SNAPEST), malgré les appels incessants des enseignants et du syndicat en direction des autorités sanitaires, rien n'a été fait «et la situation sanitaire ne cesse de se dégrader au sein de ce lycée». La semaine dernière, a l'appel du Snapest, les enseignants de plusieurs lycées de la wilaya ont organisé un arrêt de travail de près d'une heure et des rassemblements à l'intérieur de leur établissement.
Selon le syndicat, plus d'une cinquantaine de lycées ont suivi le mot d'ordre d'un arrêt de travail, lancé par le Snapest. En effet, le bureau local du syndicat avait appelé, à l'issue d'une réunion d'urgence, à un arrêt de travail dans les lycées de la wilaya pour dénoncer l'«incurie administrative» et la «mauvaise gestion de la crise sanitaire dans les établissements secondaires». Le syndicat déplore essentiellement l'«inexistence d'un protocole sanitaire efficient pour protéger les enseignants et leurs élèves de la propagation inquiétante du coronavirus» et la «lourdeur du volume horaire imposé aux enseignants».
Le syndicat regrette également l'«incurie administrative de l'académie qui est à l'origine de graves incidents dans de nombreux lycées à travers le territoire de la wilaya». L'organisation syndicale évoque l'exemple du lycée Rahmouni El Ayachi qui souffre d'un déficit en encadrement administratif.
D'autres lycées de la ville, notamment Omar El Mokhtar, Kasdi Merbah et Mouloud Kacem, souffrent, selon les délégués des enseignants, de la «mauvaise gestion administrative», ce qui pénalise le personnel enseignant et les élèves. Il est à rappeler que le bureau local du Snapest a appelé, au début du mois en cours, dans un communiqué public qui a sanctionné son AG extraordinaire, à une «mobilisation générale des travailleurs du secteur de l'Education nationale, dans la wilaya d'Oran contre l'injustice et l'abus de pouvoir administratif». Le Snapest exige l'envoi en urgence d'une commission d'enquête ministérielle sur la gestion administrative et pédagogique de ce secteur à Oran avec l'implication de tous les partenaires sociaux. Le syndicat dénonce la «négligence dans l'application et le suivi du protocole de prévention contre le Covid-19 dans le secteur», les retards «injustifiés» dans le versement des salaires des travailleurs du secteur à Oran, la non-prise en considération des recours et des requêtes des enseignants et de leurs syndicats et les difficultés rencontrées par les enseignants résidant hors wilaya dans leurs déplacements durant le confinement sanitaire.
La rentrée scolaire dans les cycles moyen et secondaire a débuté sur fond de contestation à Oran. Les syndicats autonomes du secteur s'accordent sur le fait que l'application du protocole sanitaire contre le Covid-19, annoncée en grande pompe par les pouvoirs publics, demeure «impossible» dans la quasi-totalité des établissements scolaires des trois cycles en raison, essentiellement, de l'inexistence des moyens et autres équipements de protection.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.