Djerad présente ce jeudi la démission de son gouvernement    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    «L'autodétermination, du seul ressort du peuple sahraoui»    Mechichi campe sur ses positions    L'utopie, c'est fou, c'est bien    L'usage de la langue anglaise renforcé    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Medaouar devant l'intransigeance de la CAF et le «cas JSK» !    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Dépôt de 26 demandes pour l'exercice de l'activité de concessionnaires de véhicules neufs    L'urgence de faciliter l'acte d'investir    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    La mauvaise note !    Comment vaincre les réticences    Peu de communication, beaucoup de spéculation    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Législatives : Le FLN se maintient en tête malgré la perte de 7 sièges, talonné par les Indépendants qui en gagnent 6    Boukadoum prend part aux travaux de la conférence de "Berlin 2" sur la Libye    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Brèves Omnisports    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Tous les chemins mènent à Oran    Les recherches se poursuivent toujours    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Vers une agence d'accréditation et d'assurance-qualité ?    Arrestation de 8 éléments    Désormais valables pour l'Algérie    Redistribution des cartes    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un test de vérité ?
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 09 - 01 - 2021

Sortira-t-on des formules de bonnes intentions sans lendemain, ou débouchant sur des résultats enchevêtrés pour le mieux qu'on puisse dire, lors de cette 5e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (Cihn) qui se tiendra à Alger le 18 janvier prochain ? Le climat est favorable pour bâtir une relation « apaisée », comme ne cessent de le répéter les responsables des deux pays, qui ambitionnent de dépassionner les débats en assumant le lourd héritage de l'histoire, notamment. Peut-être bien que les reports successifs de cette 5e session de la Grande Commission mixte algéro-française, qui devait se tenir en 2018, comme se sont entendues les deux parties à l'issue de la 4e session tenue au mois de décembre 2017 en France, auraient été bénéfiques pour déminer le terrain de part et d'autre et faire avancer les relations pour les placer à un niveau qui serait à l'abri des fritures fréquentes sur la ligne. Car, ce temps a servi à la réflexion et a finalement permis aux présidents des deux pays de voir plus clair à travers le prisme déformant des passions.
Ainsi, on compte cette fois-ci avancer dans de bonnes conditions sur le dossier de la mémoire, confié aux historiens Abdelmadjid Chikhi et Benjamin Stora, qui devait remettre son rapport au président français à la mi-janvier, soit à la veille de cette réunion du Cihn. Le président français sait pertinemment que ce dossier constitue la pierre angulaire du futur des relations entre les deux pays et il compterait, ainsi, présenter du concret sur ce plan. Il n'y a pas à dire, le dossier de la mémoire tiendra à l'occasion une grande part dans les travaux entre les deux parties, qui ont inscrit déjà, en 2017, parmi les recommandations de la 4e session du Cihn leur souhait de poursuivre du travail engagé par le groupe de travail sur les archives qui a permis, en mars 2016, d'adopter un cahier des charges opérationnel pour progresser dans la négociation archivistique, se félicitant de la remise, en marge de la 4e session du Cihn, de copies des inventaires réalisés qui décrivent trente-sept fonds d'archives.
Le scepticisme affiché récemment dans ce contexte par l'historien algérien Abdelmadjid Chikhi sera-t-il dissipé à l'issue des travaux de la 5e session du Cihn ? Aussi, l'action de la restitution d'une partie des crânes des résistants algériens conservés dans les collections publiques françaises devrait se poursuivre et occuper une bonne place des discussions entre les deux parties. Bien évidemment, accompagné d'une importante délégation, le Premier ministre français, Jean Castex, attendu en Algérie à partir du 18 janvier prochain, où il coprésidera, à l'occasion, avec le Premier ministre Abdelaziz Djerad, cette réunion de la 5e session de la Grande Commission mixte algéro-française (Cihn), cherchera à dégager avec son homologue algérien de nouvelles perspectives de coopération dans l'ensemble des domaines, à même de hisser la relation bilatérale à un partenariat d'exception que les deux parties ambitionnent de construire.
En attendant également d'autres orientations aux travaux après un éventuel entretien entre les deux présidents algérien et français, qui avaient convenu à l'issue d'un appel du président français, le 19 décembre dernier, pour prendre des nouvelles sur l'état de santé du président Tebboune lors de sa convalescence en Allemagne, de reprendre contact, début 2021, pour aborder nombre de dossiers et de questions d'intérêts communs, notamment les questions régionales et la situation en Libye, au Mali et au Sahara occidental.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.