Brèves    Sahara Occidental : Le Maroc poursuit son chantage envers l'Allemagne    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Elections en Libye: le Haut conseil d'Etat dénonce une "ingérence étrangère"    Belmadi espère disputer jusqu'à 3 rencontres en Juin : Algérie – Mauritanie confirmé pour le 3 juin    CFA : Première réunion lundi    Réunion avec les présidents de clubs professionnels : Les nombreux chantiers qui attendent la nouvelle FAF    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Mise en garde    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    El-Bayadh: Les agriculteurs soulagés    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    MONNAIE COURANTE    Prise en charge des revendications socioprofessionnelles: Djerad pour une «approche progressive»    Les marches du vendredi se poursuivent    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Guelma: L'évocation douloureuse du 8 mai 1945    À la veille du grand jour à Béjaïa    Un lourd dossier contre Rachad    Villarreal – Man United, une finale inédite    Tottenham cible Conte    Les slogans sortis de laboratoires    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Les mises en garde du gouvernement    De l'importance des structures de proximité    L'unité d'urgences médicales opérationnelle    L'Algérie dans le «Top Ten»    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    Le gaspillage atteint son apogée    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    USMA-MCA, le choc    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    La mercuriale se stabilise pour les légumes, pas pour les fruits    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    Le résistant intrépide    Renvoi du verdict au 27 mai    Limogeage du directeur régional des douanes d'Annaba    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Sansal récipiendaire du prix Méditerranée du roman 2021    Quid de la coopération technique ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour sa première édition: Près de 100 exposants attendus au salon «ICT Maghreb»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 02 - 03 - 2021

Pas moins de 100 start-up et projets innovants ont été déjà labélisés, sur les 400 ayant déposé la demande de labélisation auprès de la commission multisectorielle installée en décembre 2020. Cette commission est chapeautée par le ministère de la poste et des télécommunications et par le ministère délégué auprès du premier ministre chargé de l'Economie de la connaissance et des start-up.
C'est ce qu'a annoncé, Noureddine Ouaddah, directeur chargé des start-up au sein du ministère, en marge de la tenue d'une conférence de presse, sur l'organisation, pour la première fois, du Salon International des Technologies de l'Information et de la Communication ICT MAGHREB 2021. Ce dernier est prévu du 15 au 17 mars 2021, au Palais de la culture, Moufdi Zakria, à Alger.
M.Ouddah a déclaré que le dépôt des dossiers de labélisation se poursuit, précisant que «tout se fait en ligne, sans déplacement, du dépôt jusqu'au retrait du label». Il a également souligné que son département est en train de réfléchir pour lancer à la fin de l'année 2021, la deuxième version de labélisation des jeunes entreprises naissantes et spécialisées dans les TIC . Pour M.Ouddah «il est impératif d'enrichir les textes au fur et à mesure car il y a d'autres qu'il faudrait encourager» en citant à titre d'exemple «les laboratoires universitaires, des fablabs (des Laboratoires au sein desquels on réalise des pièces avec des imprimantes 3D), ainsi que des opérateurs qui innovent dans le domaine».
Ainsi, dit-il «on pense à mettre en place des mécanismes pour justement encourager la diaspora qui est très importante et qui compte beaucoup de projets innovants dans le domaine».
Faut-il le rappeler, une fois le label obtenu, les startups ouvriront droit aux exonérations concernant les taxes sur les bénéfices et sur la valeur ajoutée (TVA), qui peuvent s'étaler jusqu'à 5 ans.
En plus de cela, ces derniers auront la possibilité de bénéficier du soutien du Fonds de financement des start-up qui a été doté de 1,2 milliard de dinars, et profitera, en outre aux porteurs de projets, avant-même la création de leur société et l'obtention du registre de commerce.
Justement dans le cadre de la promotion de l'écosystème des start-up algériennes et l'encouragement des petits projets qui viennent de naitre, les initiateurs du salon ICT Maghreb 2021, ont consacré lors de cette première édition, un pavillon startup, qui devrait accueillir gratuitement, 30 start-up innovantes et ayant un fort potentiel, et ils auront la possibilité d'exposer leur savoir- faire ou leur innovation, durant les trois jours du salon.
Toujours dans le même contexte, le ministère chargé des start-up compte lancer un concours pour développer des applications garantissant l'accessibilité facile des personnes en situation de handicap, aux moyens de technologie de l'information.
Près 100 exposants et 40 conférences-débats au menu
Madjid Imadalou, organisateur du salon a affirmé que 60 exposants sur les 100 attendus du secteur IT ont déjà confirmé leur participation, des exposants notamment nationaux et des étrangers, exclusivement , ceux ayant des bureaux de représentation ici en Algérie. En précisant qu'il n'y aura pas de représentants ou des experts étrangers lors de ce salon, en raison de la suspension des vols internationaux due à la crise sanitaire. Il a été précisé également que «cet évènement offrira une plate-forme inter-entreprises aux compagnies qui souhaitent exploiter et explorer le domaine des TIC en Algérie.
Ce salon professionnel prévoit d'accueillir plus de 5 000 visiteurs. Cet évènement est en fait, un espace d'échange entre les professionnels du secteur IT, fournisseurs et les donneurs d'ordre. Le salon offre aussi l'occasion pour nouer des partenariats stratégiques entre les entreprises «ça sera une véritable rencontre Networking avec des opportunités d'affaires pour les opérateurs du secteur entre télécoms, fournisseurs de services internet et de matériel informatique, intégrateurs, éditeurs logiciels, équipementiers, institutions financières et organisations gouvernementales», selon M.Imadalou.
Par ailleurs, l'ICT Maghreb, prévoit en outre une plate-forme de réflexion sur l'actualité et l'évolution des TIC. 40 conférences débat seront organisées durant les trois jours du Salon. Notamment autour de la thématique «comment faire du numérique un levier économique important ?». D'autres thèmes seront aussi débattus, l'on cite «la cyber-sécurité, et la base de confiance à l'économie numérique», ainsi qu'une conférence débat sur les «nouvelles opportunités de la transformation numérique dans l'économie et la finance. Il est aussi prévu un débat sur «les News Média».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.