Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    Le MJS rassure les sportifs d'élite pour leur avenir professionnel, après la reconversion    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Maladies chroniques: appel au respect des recommandations médicales durant le Ramadhan    FAT: Décès de l'ancien DTN, Mohamed Bouchabou    Covid-19: au moins 2.987.891 morts dans le monde    Ligue 2 (12e j): le derby JSMB-MOB à l'affiche    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Algérie-Liban: renforcer la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Real : l'avenir de Benzema serait lui aussi scellé    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Amara, un plébiscite et des promesses    Le gouvernement français «regrette»...    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tous les indicateurs sont en hausse    Tension persistante dans l'éducation    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Est-ce une nouvelle crise ?    La grève s'étend    Nomination des chefs de sûreté    Des partis à la recherche de candidats    Abu Rudeineh appelle la communauté internationale à agir    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Récupération du foncier industriel inexploité: «Une première étape pour relancer l'activité économique»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 04 - 03 - 2021

  Le président de la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA), Abdelouahab Ziani, a estimé, hier, lors d'une émission de la radio nationale chaine 1, que la décision de récupération du foncier industriel inutilisé, prise par le président de la république, « est une bonne chose » et qu'elle contribuera à la revitalisation des zones industrielles, appelant au soutien des producteurs algériens afin de restaurer le marché local et protéger les postes de travail.
Selon M. Ziani, le processus de récupération du foncier industriel inutilisé « permettra le lancement de projets bloqués, ainsi que l'expansion des projets de production des entreprises publiques et privées ». Dans le même contexte, le président de la CIPA a souligné l'importance « d'adopter la transparence dans la distribution et l'exploitation » du foncier industriel proposant de mettre en place « un cahier des charges » pour l'obtention de ce foncier, « dans lequel l'entreprise s'engage à intégrer un certain nombre de travailleurs dans son activité de production ».
Abdelouahab Ziani a ajouté à ce propos : « maintenant, nous disons qu'il faut faire confiance aux industriels algériens pour augmenter la valeur du produit algérien, et à reconsidérer les accords (internationaux) précédemment conclus afin de protéger nos produits. Car la part des industriels algériens dans le marché local est d'environ 20% contre 80% pour les étrangers ». Pour le président de la CIPA, les industriels algériens « doivent regagner le marché local ». Et pour cela, « les producteurs algériens doivent être protégés, et le citoyen doit consommer le produit algérien, ce qui protégera les emplois et l'industrie en général ».
Evoquant les obstacles au lancement réel des industries de transformation, l'invité de la chaine 1 a ajouté que «l'industrie de transformation est présente en Algérie, mais son activité est arrêtée, malgré la disponibilité des produits agricoles, enregistrée pendant la période de confinement sanitaire, mais la perte était grande parce que nous n'avons pas su comment transformer le surplus de production et le stocker pour le commercialiser en cas de besoin ».
Une carte des producteurs algériens
Interrogé sur la stratégie de la CIPA, l'intervenant annonce que la Confédération travaille en coordination avec le ministère de l'Agriculture, « pour préparer la carte des producteurs algériens ». Concernant la valeur des exportations, M. Ziani prévoit qu'elles atteindront « 7 milliards de dollars, si un système de double équipes était adopté dans les unités de production des industries de transformation qui fonctionne actuellement à 20% de leurs capacités », précise-t-il. Ajoutant que « la différence des saisons agricoles entre l'Algérie et les pays africains, nous permet de fournir des produits agricoles plus tôt, ce qui permettra de dynamiser la production et d'ouvrir davantage de possibilités d'emploi ». En ce qui concerne le marketing des produits, Abdelouahab Ziani a déclaré que la CIPA fera appel à la SAFEX « dont l'expérience permettra de revitaliser la région de l'Assihar à Tamanrasset pour devenir une seconde capitale de l'exportation », alors que la société publique Logitrans pour la logistique et le transport routier des marchandises, « contribuera au transport des produits transformés de toutes les régions vers Tamanrasset, qui sera dotée de guichets uniques pour faciliter les transactions commerciales ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.