Conflit au Sahara occidental : le Conseil de sécurité opte pour l'inaction    Covid-19 : aménagement de l'horaire de confinement partiel à domicile dans 9 wilayas    "La majorité" des contrôleurs de commerce sont sur le terrain en dépit de la grève    Emouvantes obsèques de la moudjahida Annie Fiorio-Steiner à Alger    Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Que faire pour réguler le marché ?    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 08 - 03 - 2021

Des centaines de retraités, radiés et invalides de l'Armée nationale populaire, venus des wilayas de l'Est du pays, sont revenus à la charge, hier dimanche, en organisant un rassemblement au centre-ville de Constantine pour revendiquer leurs droits.
Ils étaient deux mille, plus de trois mille selon les organisateurs, à avoir répondu à l'appel de l'organisation de ce sit-in «pacifique». Les concernés ont commencé à se rassembler sur la place « Dounia Taraef », au cœur du centre-ville, à partir de 9h du matin, et ils y étaient encore massés en milieu de journée, sans aucun incident avec les forces de l'ordre. Une profonde déception est perçue à travers les slogans des manifestants, qui rappelaient au Président Tebboune ses engagements tenus avec les concernés. « Où sont vos promesses tenues lors de la campagne électorale et plus tard en tant que président de la République », lançaient les manifestants. « El Aaskar maghbounine » (les militaires sont très accablés), scandaient d'autres.
Les manifestants se disent en colère « face à l'absence de toute bonne intention pour régler les problèmes dans lesquels se débattent les retraités, invalides et radiés de l'armée, et le sit-in de ce dimanche prépare une marche nationale dans la capitale (Alger) », prévient-on. Les manifestants ont également exigé l'arrêt des poursuites judiciaires contre les militants dans leurs rangs et la libération des détenus à Blida, à leur tête le représentant des radiés de l'armée Chamekh Aïssa.
Notons que cette reprise de la contestation intervient avec la reprise des marches du Hirak, sans omettre de préciser que les concernés n'ont jamais marqué de répit dans leur mouvement de revendication, et ils n'ont dû stopper leur mouvement que suite à une réunion avec le conseiller du président de la République au mois de septembre 2020, à la veille de l'organisation d'une marche à Alger. « Lors de cette réunion, il a été convenu de l'impératif de recueillir les dossiers des retraités de l'ANP ayant accompli leur service pendant l'état d'urgence et de les soumettre, dans les meilleurs délais possibles, aux autorités concernées en vue de bénéficier de la prime d'invalidité dans un délai ne dépassant pas la fin janvier 2021 », selon un communiqué de la Présidence rendu public dans le sillage de cette rencontre.
Rappelons aussi dans ce même contexte que le MDN a de son côté entamé une série de rencontres avec les représentants des retraités, radiés et blessés de l'ANP, à partir du 18 août dernier, et exprimé « sa détermination et son engagement à étudier et traiter de façon minutieuse et rigoureuse les revendications et les préoccupations des retraités, des blessés et des invalides de l'Armée nationale populaire (ANP), et ce, dans le cadre des lois de la République à même de promouvoir les conditions sociales et de vie de toutes les catégories de ces personnels ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.