Allègement des hôpitaux: vers la reconsidération des services d'urgences de proximité    Sétif : le spectacle "Rassassat ghadr" reproduit le début des massacres du 8 mai 1945    Fedissah: La question sahraouie ne peut être résolue que par un référendum d'autodétermination    L'Allemagne demande des explications au Maroc au sujet de la décision de convocation de son ambassadeur à Berlin    Découverte du cadavre d'une personne à Oued Mitar à Boussaâda    Real : Zidane prêt à s'en aller si le club l'exige    ASO Chlef : Un gardien de but à la rescousse    Habitudes de consommation durant le ramadhan à Constantine : Quand la galette fait de l'ombre au pain    Visite du ministre de l'habitat à Biskra : Remise des clefs de 1735 logements sociaux    MC Alger – WA Casablanca : Avancé pour ce vendredi    Législatives: le délai pour l'examen des dossiers de candidatures prend fin dimanche    Les massacres du 8 mai 1945 en Algérie, une continuité des grandes répressions de la conquête française    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Tirage au sort lundi au Caire    Doigts de kounafa    Un nouveau recteur pour Tizi    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    "PAS DE MUSELIÈRE"    Des choix budgétaires très compliqués    Lourdes accusations contre les syndicats    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    CFA : Première réunion lundi    Le CNRC veut assainir la liste des importateurs    Forte mobilisation à Alger    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Santé: Lancement du Registre des refus de don d'organes    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Mise en garde    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Les mises en garde du gouvernement    Le gaspillage atteint son apogée    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    L'ambassadeur du Mozambique à Annaba    Les slogans sortis de laboratoires    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    La pasionaria Djamila Boupacha    Le fabuleux destin d'un héros oublié    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira - Production d'huile d'olive : les prévisions revues à la baisse
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 10 - 04 - 2021

Finalement la campagne oléicole qui vient de s'achever n'a pu récolter que 5 millions et demi de litres d'huile d'olive (c'est-à-dire (5.615.763) contrairement aux prévisions ambitieuses fournies par la direction des Services agricoles (DSA) de la wilaya de Bouira et qui avait fait cas d'une récolte de plus de 9 millions de litres d'huile d'olive, soit 9.394.436 litres. Ainsi, les 228 huileries, dont 41 sont traditionnelles, 81 sous presses et 106 chaînes continues que dispose la wilaya de Bouira, n'ont pu en tirer des récoltes que 5 millions de litres d'huile d'olive, avec un rendement de 17 litres par quintal. Ce rendement est jugé non satisfaisant, quand il est comparé au rendement de la campagne antérieure de l'année dernière, qui avait recueillie 7 millions et demi de litres. Donc il y a un déficit de 2 millions de litres. Les raisons invoquées par les services agricoles concernant cette carence, se trouvent dans le déficit hydrique, certaines maladies de l'olive qui ont touché, même à des degrés moindres, des zones humides où le climat a été favorable à l'apparition par exemple de la mouche de l'olive. Il y a aussi les feux de forêts et les fortes températures qui ont entravé les stades de nouaison.
Ajoutant à cela le déficit hydrique qui a sévi en ayant des incidences sur le rendement oléicole, notamment durant le stade de lipogenèse (formation du fruit l'olive) en septembre, octobre et novembre. D'autre part, Il est à faire connaître que le patrimoine oléicole dans la wilaya de Bouira représente une superficie totale de 37.000 hectares plantés, dont 27.708 sont en production. Les multiples programmes quinquennaux pour le développement de la filière oléicole mis en œuvre depuis près d'une vingtaine d'années, ont contribué à développer la filière oléicole dans toutes les régions de la wilaya de Bouira. D'autant plus qu'il est connu que l'olivier est très résistant à la sécheresse et se contente d'une eau modérée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.