Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Man City : Guardiola aurait pris une décision pour Mahrez et Gundogan    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Appel des étudiants algériens en Russie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 04 - 2021

«Nous sommes plus de 300 étudiants et étudiantes algériens en Russie bloqués en Algérie à cause de la fermeture de nos frontières», écrit leur représentant dans une lettre transmise à la presse nationale.
«L'année universitaire a commencéì en septembre 2020 et depuis, nous avons pu continuer nos études en ligne et avons fait preuve de sérieux et de compréhension de cette situation, mais malheureusement nous avons étéì informeìs par les autorités russes et nos universités que cela ne sera plus possible aÌ partir du 8 février 2021, ce qui correspond au début du deuxième semestre de l'année universitaire », affirme le représentant des étudiants algériens en Russie, Hichem Djafar dit Djaker. Dans sa lettre, il fait état des difficultés qu'affrontent ces étudiants pour pouvoir poursuivre leurs études en Russie. Djaker rappelle qu'au «début du mois de février, nous avions été reçus par un haut responsable du ministère algérien des Affaires étrangères qui nous a recommandé d'écrire au ministère de l'Enseignement supérieur ainsi qu'au ministère de l'Intérieur et aussi à la présidence de la République». Il indique en outre que «nous avions été reçus par un autre haut responsable du MAE qui nous a demandé de lui fournir les justificatifs nécessaires qui prouvent que nous sommes des étudiants en Russie, c'est ce que nous avons fait en date du 21/02/2021 ». Il fait encore savoir que «de son côté, un des responsables du ministère de l'Enseignement supérieur a transféré nos documents au MAE pour les envoyer à l'ambassade d'Algérie en Russie, ce qui a été fait le 11/03/2021 ». Djaker affirme aussi qu'entre-temps, «nous avons sollicité les responsables du ministère de l'Intérieur mais jusqu'à aujourd'hui nous n'avons pas eu de réponse». Les étudiants ont, par ailleurs, été reçus au début du mois de février par Karim Younès, le médiateur de la République qui, dit leur représentant, «nous a promis de nous aider mais jusqu'à aujourd'hui nous n'avons eu aucune réponse de sa part». Djaker note notamment que «depuis la fin du mois de mars, la Russie a ouvert ses frontières à quelques étudiants étrangers venus de plus de 30 pays, mais malheureusement notre pays, l'Algérie ne figure pas dans la liste des étudiants étrangers qui peuvent rejoindre la Russie ». Entre autres contacts et démarches entreprises par ces étudiants pour rejoindre leurs universités en Russie, leur représentant écrit dans sa lettre que « nous avons pris attache avec le ministère des Affaires étrangères russe pour tenter de comprendre ce qui se passe, on nous a signifié qu'il n'y avait aucune information sur l'Algérie et ont ajouté que tant que vos frontières sont fermées avec les nôtres, il n'y aura pas de dérogations pour vous (nous les étudiants algériens)». Ces derniers soulignent que «tous les jours, nous sommes confrontés à des problèmes avec nos universités, des étudiants doivent impérativement rejoindre leurs universités pour assister à des travaux pratiques, d'autres pour passer des examens, aussi des étudiants en première année de langue qui doivent apprendre la langue russe pour passer en deuxième année et poursuivre leurs études, et d'autres qui sont en stage pratique au sein des entreprises russes et qui doivent soutenir leurs thèses cette année ». Les étudiants bloqués en appellent aux plus hautes autorités algériennes «pour nous aider à trouver une solution à notre problème dont les conséquences pèseront lourdement sur notre avenir». Ils se plaignent «d'avoir été délaissés, sachant que d'autres étudiants algériens dans d'autres pays (France, Belgique, Tunisie,...) ont pu rejoindre leurs universités sans problème, sans parler des influenceurs (Youtubeurs, Instagramers, Joueurs) qui, eux aussi ont voyagé le plus normalement du monde». Ils interrogent alors «pourquoi cette inégalité? Ces situations de deux poids deux mesures ? La vie et l'avenir d'un influenceur sont-ils plus importants en Algérie que ceux d'un étudiant qui peut devenir un cadre de l'Etat et servir son pays ?» Leur appel à l'aide est « des plus pressants et des plus urgents, notre avenir en dépend étroitement », supplient-ils.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.