«L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières»    Les députés valorisent l'engagement du Gouvernement de présenter la Déclaration de politique générale    Foot/ CHAN 2022: Algérie-Libye en ouverture le 13 janvier au stade de Baraki    Coronavirus: 3 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    ONPO: 335 agences de tourisme autorisées à organiser la omra de l'année 1444 de l'hégire    La conjoncture difficile n'a pas eu raison de la détermination de l'Etat à préserver son caractère social    Escalade sioniste en Palestine: le silence de la communauté internationale déploré    «Toutes les conditions sont réunies pour son succès»    Ghardaïa: Deux morts et 17 blessés dans un accident de la route près de Mansoura    L'Algérie avance sur la voie de la véritable pratique démocratique    Benabderrahmane :«Près de 4 milliards USD à fin août 2022»    Ministère de l'Industrie: institution d'un comité de pilotage stratégique des filières textiles et cuir    Man City : Le taux de réussite délirant de Haaland    Real : Ancelotti n'accuse pas Benzema    Man City - Guardiola : "Certains joueurs n'étaient pas bons"    Benabderrahmane entame son grand oral    Elections communales partielles à Bejaia: la gestion participative domine la campagne    Ligue 1: l'ESS et le CSC se neutralisent, la JSK signe sa première victoire    Branchements illicites, manipulations frauduleuses sur les compteurs d'électricité: 1.814 cas de fraude et 436 dossiers devant la justice depuis janvier    Tiaret: L'appel des travailleurs de l'ONDECC    Commerce avec l'Algérie: L'Espagne a perdu plus de 230 millions d'euros en 2 mois    Entre contrebande et mauvaises habitudes: De nouveau, la pénurie d'huile de table    La pomme de terre victime de la pluie    Front social: La CSA veut être associée au dossier de revalorisation des salaires    L'invitation des artistes étrangers pour des spectacles fixée par décret    De l'engeance des «pourboireux»    Benabderrahmane au charbon    Anouar Malek arrêté en Turquie    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Verdict le 5 octobre    Un week-end pour la propreté    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Tirage clément pour l'Algérie    Nne E.N. New-look?    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Grazie Meloni !    Trabendisme mental !    Une sérieuse alerte    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Omicron» préoccupe: Appels à la vigilance face au nouveau variant
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 11 - 2021

La découverte d'un nouveau variant de la Covid-19, baptisé « Omicron » préoccupe sérieusement la communauté scientifique internationale et nationale. Les professionnels de la santé recommandent fortement le recours à la vaccination et l'application stricte des mesures barrière. Et ce, en attendant d'avoir plus d'informations sur ce nouveau variant « qui n'est pas encore détecté chez nous, mais qui n'est pas aussi loin notamment avec l'ouverture des frontières », nous dira le chercheur en virologie, le Dr Mohamed Melhag.
Le Dr Melhag a affirmé que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde la Communauté internationale contre ce variant qui, selon les spécialistes, a des caractéristiques spécifiques. « Il compte plus de 30 mutations concomitantes et à travers sa protéine S, il pénètre dans la cellule». Notre interlocuteur affirme qu'avec cette multitude de mutations, les choses s'avèrent de prime à bord, compliquées, sachant dit-il qu'«on faisait face avant à des variants qui ont été caractérisés par 2 ou 3 mutations ».
Le virologue insiste sur le fait que le comportement de ce nouveau virus reste à déterminer et à confirmer sur trois volets principaux, par rapport à sa vitesse de propagation, la dangerosité du virus, son échappement immunitaire et la résistance de ses mutations aux vaccins.
Notre méconnaissance exacte, pour le moment, du comportement de ce nouveau virus, recommande l'urgence de poursuivre les campagnes de vaccination et de surveiller de près les différents variants du virus. Telles sont d'ailleurs les recommandations émises par l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) qui avait rappelé, samedi dernier « l'urgence de l'adhésion à la vaccination afin de contrôler la circulation des virus et par là les variants », notamment le variant B.1.1.529 (Omicron), signalé pour la première fois à l'OMS par l'Afrique du Sud le 24 novembre dernier.
L'Institut Pasteur d'Algérie a mis l'accent également sur la nécessité de respecter les mesures barrière (port de masques de protection, distanciation physique et lavage fréquent des mains). En mettant en garde les citoyens sur le fait que « plus le virus circule, plus la probabilité d'apparition de variants est élevée». Retraçant les circonstances de l'apparition du nouveau variant, il a relevé que la situation épidémiologique en Afrique du Sud s'est caractérisée par « trois pics distincts de cas signalés, dont le dernier concernait principalement le variant Delta» en précisant que « ces dernières semaines, les infections ont connu une forte augmentation, coïncidant avec la détection du variant B.1.1.529. La première infection confirmée connue du B.1.1.529 provenait d'un spécimen prélevé le 9 novembre 2021». Il a été indiqué en outre que ce variant présente un grand nombre de mutations, dont certaines sont détaillées par l'Institut Pasteur d'Algérie, prévenant que les données préliminaires suggèrent un « risque accru de réinfection avec ce variant, par rapport aux autres variants préoccupants». Le Dr Melhag a dénoncé le relâchement concernant les gestes barrière. « Certains pensaient avec l'ouverture des frontières et la levée de restriction sur certaines activités gelées auparavant que la pandémie est derrière nous. On doit rester vigilant car la Covid-19 est toujours là », dit-il, en précisant que « le respect des gestes barrière et la vaccination restent la meilleure protection pour limiter la chaînes de contaminations et les complications »
A propos de la campagne nationale de vaccination contre la grippe saisonnière qui débute aujourd'hui, et bien qu'il n'y ait pas de contre-indication à recevoir en même temps le vaccin antigrippal et celui anti-Covid, selon les recommandations de l'OMS, le virologue Melhag a tout même recommandé la prise des deux vaccins par étape, tout en respectant un délai de 15 jours entre les deux. Il indique que la vaccination contre la grippe saisonnière doit se faire par mesure de précaution après 2 semaines de la 2ème dose du vaccin anti-Covid, car, dit-il, ces vaccins Covid, ont été autorisés et administrés dans l'urgence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.