Coronavirus: 6 nouveaux cas et aucun décès ces dernières 24h en Algérie    Le Président Tebboune présente ses condoléances suite au décès du moudjahid et Général-major à la retraite Ali Bouhedja    Industrie pharmaceutique: clôture du Salon algérien de l'Industrie pharmaceutique à Dakar    Industrie pétrochimique: atteindre 5 milliards de dollars d'exportations à moyen terme    Le projet de la loi relative à l'investissement contribuera "à drainer des investissements"    Décès du moudjahid et Général-major à la retraite, Ali Bouhedja    Le Président Tebboune félicite la boxeuse Imane Khelif    Judo/ 43e Championnats d'Afrique : 31 pays confirment leur présence au rendez-vous d'Oran    La Fédération du Sénégal répond sèchement à la fédération française dans l'affaire Idrissa Gueye    Mahrez inaugure un stade à son nom à Sarcelles    Ghlamallah appelle depuis Kazan à relancer le rôle du Groupe de vision stratégique "Russie et Monde islamique"    Conseil de Sécurité : le Représentant Permanent de l'Algérie participe au débat ouvert sur la sécurité alimentaire et les conflits    La 17e édition de "Andaloussiates El Djazaïr" s'ouvre à Alger    Tenue de la 3e session du Comité de concertation politique algéro-saoudien    Le comédien Ahmed Benaissa n'est plus    Saint-Etienne : Boudebouz écarté par son entraineur ?    Maroc: appel à une participation massive à la marche du 29 mai contre la cherté et la répression    Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    Les bases de la transition énergétique    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    Brèves Omnisports    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    La Sonelgaz se met de la partie    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    Le message fort du président Tebboune    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    Un nouvel ancrage à l'activité économique    Pourquoi les prix ont baissé    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tébessa: Une dégradation en continu du cadre de vie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 18 - 01 - 2022

Le visiteur se rendant à Tébessa est vite averti : «Faites attention, la cité pèche par manque flagrant de commodités.» Il vous arrive d'être accueilli par une image pas du tout digne d'un chef-lieu de wilaya.
L'antique Theveste n'est qu'un fantasme, une idée farfelue d'un esprit quelque peu désabusé, voulant à tout prix fuir la réalité amère d'une ville réduite à un tas de problèmes, une dégradation en continu d'un cadre de vie, plus que jamais au-devant de la scène, un autre défi pour les nouveaux locataires de l'APC.
Ici on ne parle plus de l'histoire millénaire de Tébessa, ses fabuleux monuments historiques, dont la réputation a fait le tour du monde, l'Arc de triomphe Caracalla, le temple de Minerve, la citadelle byzantine, la basilique Sainte Crispine ou encore l'amphithéâtre romain, le site de Tébessa la déserte (khalia), tout cela n'est plus qu'un leurre, un miroir aux alouettes.
«Aujourd'hui on est plus préoccupé par l'entassement des ordures ménagères, de la crevaison des chaussées, de l'anéantissement en bonne et due forme des espaces verts, de l'occupation illégale des espaces publics, etc.» Voilà en résumé ce qui vous attend cher visiteur quand vous mettez les pieds à Tébessa. Et surtout ne dites pas qu'on exagère.
Oui c'est triste de vous brosser ce sombre tableau de la ville, mais n'est-il pas utile de signaler toutes ces lacunes et anomalies qui ont faussé la donne, d'une cité qui aspirait à mieux, vu son passé glorieux et ses nombreux atouts qui selon les connaisseurs auraient pu constituer un tremplin pour un vrai décollage urbanistique, une chance inouïe sous d'autres cieux, pour que Tébessa devienne une destination privilégiée pour les visiteurs. Après tant d'années d'attente, de grabuges on espère toujours que la ville chère à Larbi Tébessi, Malek Bennabi et Abdelaziz Khaldi retrouve son aura d'antan, et construire son avenir sur de nouvelles bases, dépasser le laxisme coupable et les incohérences dans la gestion des affaires publiques, ne jamais brader les biens publics, mais plutôt les valoriser et les préserver.
Et puis, interpeller tout un chacun sur sa mission et son rôle quand il s'agit de redorer l'image ternie et enlaidie par les actes d'incivisme de certains de ses propres habitants. A ce moment-là, le visiteur que vous êtes sera la bienvenue, Tébessa lui ouvrira grands ses bras, comme elle sait le faire, pour dire merci à tous ceux qui l'aiment. On vous lance un chaleureux au revoir, à bientôt à Tébessa radieuse, le regard tourné vers le futur, du côté où se lève le soleil, Sidi Mohamed Cherif veille sur sa cité !! Cher visiteur revenez une autre fois lorsque tout rentre dans l'ordre, la ville de Sidi Bensaid se parera de ses meilleurs bijoux restaurés et remis à jour. N'est-il pas dit quelque part que Tébessa renaitra au grand dam de ses contradicteurs, et les Tébessis sauront fêter ça !!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.