Fête de l'indépendance: le MAE rend hommage à ses diplomates et cadres décédés en fonction    JM: programme des athlètes algériens    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Mali: les sanctions de la Cédéao levées, le nouveau calendrier électoral dévoilé    Saïd Chanegriha promu au grade de général d'armée (Vidéo)    Yacine Selini désigné président de la commission d'instruction de l'UAJ    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Le Président Tebboune préside la cérémonie annuelle de remise de grades et de médailles aux officiers de l'ANP    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    60e anniversaire de l'indépendance : une série de mesures adoptées pour permettre aux citoyens d'assister au défilé militaire    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes et Hawza    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    JM (8e journée) : tableau des médailles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Géostratégie en gestation    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    Tebboune à coeur ouvert    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «Vous avez une bataille à mener»    En dents de scie    Contacts établis avec Ziyech    10e place pour Reguigui en course en ligne    «Il y a eu une FAH de criminels»    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Béjaïa en fête    Les déchets ménagers inquiètent    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tlemcen: Un insecte ravage les figuiers de Barbarie
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 04 - 2022

Cela fait plusieurs mois qu'un insecte silencieux de quelques millimètres ravage les figuiers de Barbarie des localités frontalières, à savoir, Marsat Ben M'hidi, Sidi-Boudjenane, Souani, Bab El-Assa, Souk Tleta et M'Sirda Thata mais également celles de Souahlia, Tient, Ghazaouet, Dar Yaghomrassen, Djebala, Nedroma, Boutrak et Fellaoucène de la région nord-ouest de la wilaya, qui connaissent une attaque de cochenilles nuisibles sans précédent.
De nombreux habitants et agriculteurs de ces régions lancent un appel aux responsables concernés. « Nos figuiers sont tous infectés ! Ce fléau ravageur s'est déjà attaqué aux figuiers de plusieurs zones situées au nord-ouest du territoire de la wilaya. Les services agricoles et des forêts ont certes réagi il y a plusieurs mois, mais la situation est devenue intenable, car la cochenille blanche ou farineuse détruit tout sur son passage. On doit agir très vite contre cette invasion d'insectes nuisibles, afin de les exterminer», indiquent-ils.
Selon un ingénieur agronome, «le ravageur apparaît sous forme de masses cotonneuses sur les feuilles, les tiges et les fruits. La maladie se manifeste par un feutrage mycélien blanc sur les racines et le dessèchement de l'extrémité des rameaux du figuier de Barbarie. Les habitants ont intérêt à brûler leurs plantations infectées, pour tuer l'insecte. Les techniciens des services concernés doivent recourir à des solutions plus biologiques, parce que le parasite prolifère de manière alarmante ! La lutte contre les cochenilles nécessite par exemple des traitements aux huiles blanches et l'épandage d'insecticides dans les zones affectées, afin d'éradiquer cette myriade de parasites qui a envahi tous les figuiers », explique-t-il.
De son côté, Abdelkader, habitant de la région de Msirda estime, que « les dernières précipitations et le froid enregistrés dans ces localités sont de bon augure pour le ralentissement de cette maladie car cela ralentit le développement des cochenilles à l'inverse du temps chaud et sec, qui offre un environnement propice à la multiplication rapide des cochenilles ». « On ignore la provenance de ces cochenilles mais il serait judicieux que les services concernés mènent des recherches et des prospections, afin de déterminer leur origine et engager une lutte contre cette invasion d'insectes nuisibles étrangère à la région, qui cause beaucoup de dégâts », précise-t-il.
Il faut souligner, dans ce cadre, que ces fruits constituent une source de revenus à de nombreuses familles rurales de ces localités montagneuses, qui utilisent les figuiers de Barbarie en tant que haies de délimitation pour leur propriété. Pour les zones les plus précoces, la maturité des figues commence à la mi-juin pour les figues fleurs et à la mi-août pour les figues d'automne (production tardive). Ces fruits emblématiques du terroir de ces zones sont commercialisés dans les marchés mais aussi le long des routes rurales et côtières.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.