Brest : La promesse de Belaili pour la saison à venir    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    Real : Ceballos va prendre une décision    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    Facteurs défavorables    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    Affaire Sonatrach-Saïpem: Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Surfer prudent, surfer intelligent    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    Le président Tebboune reçoit le secrétaire général de l'Unpa    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Loukal rattrapé par la justice    La session prolongée au 15 juillet    Le mot de Lamamra à la diaspora    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    Ces obstacles à franchir    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 05 - 2022

«L'Algérie se tient prête à lutter contre les éventuels feux de forêt. Le dispositif de prévention compte d'importants moyens», a révélé, hier matin, Abdelghani Boumessaoud, sous-directeur de la protection du patrimoine forestier à la Direction générale des forêts. «Il y a eu la mise en place de 400 unités de postes de vigie. Plus de 600 brigades mobiles d'intervention, avec un effectif de 2.791 éléments, renforcées par une cinquantaine de camions-citernes d'une grande capacité. Ainsi que la mobilisation de 3.291 points d'eau et 53 véhicules de liaison», a-t-il souligné lors d'une intervention dans l'Invité de la Rédaction de la Chaîne 3 de la Radio algérienne. Pour une utilisation rationnelle et réfléchie, explique le responsable, ce dispositif est destiné aux zones les plus vulnérables, situées majoritairement dans des montagnes. «Nous savons pertinemment quelles sont les wilayas les plus vulnérables pour ce phénomène des incendies de forêt pendant ces 40 dernières années», a-t-il déclaré, ajoutant dans ce contexte que «la majorité de nos forêts se situent dans des zones montagneuses à reliefs accidentés. C'est pour cela que la première alerte est la phase la plus importante». Abdelghani Boumessaoud explique également que «les incendies font partie des phénomènes qui reviennent chaque année», d'où «la nécessité de travailler conjointement avec la population, les habitants des zones vulnérables et la protection civile». Sur un autre registre, notons que la Direction générale des forêts, parallèlement au démarrage de la saison de récolte et de battage, a mobilisé plus de 3.000 agents à travers le pays pour prévenir et combattre les incendies, en particulier ceux liés aux grands feux de cultures agricoles. Le conservateur principal du Bureau de la prévention et de la lutte contre les incendies de la Direction générale des forêts, Rachid Benabdellah, a révélé dans une déclaration à la chaîne 1 que «cette année, tous les moyens ont été mobilisés pour faire face aux incendies, en particulier ceux qui concernent les cultures agricoles à travers la mise en place d'un dispositif opérationnel composé de 401 miradors, 513 divisions mobiles, 63 camions-citernes pour l'approvisionnement en eau et 3.261 points d'eau.
Plus de 6 milliards de dinars au profit de la Direction générale des forêts
Il a également ajouté que «80 véhicules à quatre roues motrices (4/4), d'une capacité de réservoir de 100 litres, ont été acquis». De son côté, le sous-directeur des statistiques et de l'information à la Direction générale de la protection civile, Farouk Achour, a révélé dans une déclaration à la chaîne ‘1' que «ses services participeront à ce processus en mobilisant 65.000 colonnes mobiles pour accompagner les agriculteurs lors de la récolte», et que toutes les unités ont été intégrées dans le plan d'intervention préventif au profit des agriculteurs, qui vise à lutter contre les incendies qui ont détruit, l'an dernier, plus de 100.000 hectares de couvert végétal. Pour sa part, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a souligné que l'Etat s'est engagé à libérer une enveloppe financière de plus de 6 milliards de dinars au profit de la Direction générale des forêts au titre de l'exercice 2022 afin de lui permettre de se doter de moyens supplémentaires, notamment techniques, pour lutter efficacement contre les incendies de forêt. Appelant dans ce sens, dimanche dernier, les services des forêts à redoubler de vigilance dans la lutte contre les feux de forêt et à émettre des alertes précoces dès le déclenchement d'un foyer d'incendie, lors d'une visite d'inspection à la salle de prévention et de lutte contre les feux de forêt relevant de la Direction générale des forêts (DGF), une structure moderne qui comprend une salle de suivi, par satellite, des incendies sur l'ensemble du territoire national, et une salle radio reliant la direction centrale aux différentes directions locales et conservations locales pour la réception des informations en temps réel. M. Henni a relevé qu'une lutte efficace contre les feux de forêt repose sur trois éléments fondamentaux, en l'occurrence l'alerte précoce grâce à la vigilance à travers des moyens techniques, l'intervention rapide et la synergie entre les différents intervenants. La Commission nationale de protection des forêts, installée habituellement au début du mois de juin, a été mise en place cette année dès le 10 mai en raison de la hausse des températures, a souligné M. Henni, assurant que le gouvernement a pris toutes les mesures de prévention nécessaires contre les feux de forêt. Aussi, le ministre a appelé les citoyens à éviter les gestes et comportements susceptibles de provoquer des incendies, particulièrement durant les jours de l'Aïd El-Adha, où de nombreuses familles font des barbecues dans les forêts, ce qui peut déclencher un feu et entraîner une catastrophe comme celle vécue par plusieurs wilayas du pays l'été dernier. De son côté, le DGF, Djamal Touahria, a affirmé dans une déclaration à l'APS, en marge de cette visite d'inspection, que la première intervention pour circonscrire les feux est «très importante», notant que la Direction générale des Forêts a mis en place des postes de contrôle dans les différents espaces forestiers pour donner l'alerte et intervenir rapidement, et ce, avec la coopération des agents de la protection civile. La stratégie de lutte contre les incendies de forêt prévoit, cette année, un volet préventif lié au nettoiement des forêts et à l'installation de réservoirs d'eau, ainsi qu'un volet sensibilisateur-formateur à l'adresse des citoyens, associations et comités de villages, outre une augmentation des capacités matérielles des directions locales et la direction centrale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.