L'Algérie pays à fortes potentialités    Les attentes prononcées des professionnels    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    La nouvelle stratégie    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les incendies de retour    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Inondations au Soudan: l'Algérie présente ses condoléances    Ligue 1/CS Constantine: Madoui restera l'entraîneur de l'équipe    Soudan: au moins 52 morts dans des inondations    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    L'Algérie présente ses condoléances    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    Une association sahraouie condamne les violations de l'occupant marocain contre la famille du militant Ghali Bouhela    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie s'incline face à l'Arabie saoudite (2-1)    Journée nationale de la poésie: riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage    Egypte: 41 morts dans l'incendie d'une église au Caire    Secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés dans la wilaya de Tipaza    Onze foyers d'incendies enregistrés ce dimanche à travers six wilayas    Festival de musique et chant Chaouis de Khenchela: la 10è édition en août    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): "Excellente organisation ", estiment les participants    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Lancement d'une campagne nationale de sensibilisation à la bonne utilisation du GPLc    AS Rome : Mourinho se félicite du mercato    Régénération verte    Plusieurs wilayas concernées: Températures caniculaires et mises en garde    Pr Mahyaoui - Covid-19: l'épidémie n'est pas encore terminée    L'inversion des rôles et l'Etat    Après deux ans de suspension: Le Salon international du tourisme de retour    Hors jeu semi-automatique: Un nouveau test avant le Mondial 2022    Port d'Oran: 4.250 portables saisis    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 06 - 2022

A défaut d'assumer les faits et de répondre aux demandes d'enquêtes, émanant de l'Union africaine (UA) et de l'ONU, suite à la mort d'au moins 23 personnes parmi près de 2.000 migrants subsahariens lors d'une tentative d'entrée, vendredi dernier, à Melilla, le Maroc tente une diversion.
Selon le quotidien Echourouk, citant des médias espagnols, l'ambassade du Maroc à Madrid a affirmé, dans un communiqué, que ces migrants «entraînés» sont entrés au Maroc par la frontière avec l'Algérie pour «organiser des tentatives de passage de migrants vers Melilla». «La violence excessive des assaillants indique un haut niveau d'organisation, des dirigeants expérimentés et formés ayant une expérience dans les zones de conflit», ajoute le communiqué de l'ambassade du Maroc cité par Echourouk.
Le journal rapporte également la réponse du diplomate algérien Amar Belani, envoyé spécial chargé de la question du Sahara occidental et des pays du Maghreb, aux accusations marocaines. M. Belani affirme que «le régime marocain n'a pas le courage de supporter la honte, il est donc toujours à la recherche d'un bouc émissaire pour échapper à la responsabilité».
Ajoutant que «Rabat devrait admettre sa fausse régularisation de la situation des migrants des pays du Sahel, au lieu de jeter des pierres de manière malhonnête sur ses voisins». Le diplomate algérien a également rappelé, selon la même source, des incidents antérieurs au cours desquels le régime marocain a utilisé des migrants «pour intimider les pays du sud de l'Europe, en particulier l'Espagne, en augmentant le risque d'être inondés de migrants, afin d'obtenir en retour un soutien diplomatique et des subventions financières de la part de l'Union européenne».
Interrogé sur les allégations de l'ambassade du Maroc à Madrid concernant ce qu'elle a qualifié de «laxisme délibéré» à la frontière algérienne, Amar Belani rappelle que «les frontières de l'Algérie sont entièrement sécurisées, pour contrecarrer les tentatives d'introduction de drogue du Maroc, qui mène une véritable agression contre notre pays».
Après l'UA, l'ONU demande une enquête
Ainsi, après le président de la Commission de l'Union africaine (UA), l'ONU a réclamé hier, par la voix d'une porte-parole du Haut-commissariat aux droits de l'homme, l'ouverture d'une «enquête indépendante» après la sanglante tentative de passage en force de migrants dans l'enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc.
«Nous appelons les deux pays à garantir la tenue d'une enquête efficace et indépendante, première étape pour déterminer les circonstances dans lesquelles il y a eu des morts et des blessés ainsi que toutes les responsabilités éventuelles», a déclaré à Genève une porte-parole du Haut-commissariat aux droits de l'homme, Ravina Shamdasani.
Pour rappel, le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a dénoncé «le traitement violent et dégradant de migrants africains» par les forces de sécurité marocaines et réclamé une enquête sur ce drame. «Je suis profondément choqué et préoccupé face au traitement violent et dégradant des migrants africains qui tentaient de franchir une frontière internationale du Maroc vers l'Espagne, avec la violence qui s'ensuit entraînant la mort d'au moins 23 personnes et de nombreux blessés», a indiqué Moussa Faki dans un communiqué publié sur le site de l'UA. M. Faki a appelé à une «enquête immédiate» et a rappelé «à tous les pays leurs obligations en vertu du droit international de traiter tous les migrants avec dignité et de donner la priorité à leur sécurité et à leurs droits humains, tout en s'abstenant de recourir à une force excessive», a-t-il ajouté.
Samedi dernier, le président de la section de l'Association marocaine des droits de l'Homme (AMDH) à Nador, Mohamed Amine Abidar, a aussi appelé à «l'ouverture d'une enquête rapide et transparente».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.