Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



M. BENDAHMANE NOURREDDINE, MEMBRE DU SYNDICAT NATIONAL DES ARCHITECTES AGREES ALGERIENS A REFLEXION : '' Je milite pour une meilleure qualité architecturale''
Publié dans Réflexion le 26 - 03 - 2014


Réflexion : Veuillez-vous présenter à nos lecteurs
M.Bendahmane : Je m'appelle Bendahmane Nourreddine, je suis originaire de Mostaganem, de par ma profession je suis architecte agréé par l'Etat, et je suis président du syndicat National des Architectes agréés Algériens de Mostaganem.
Parlez nous de votre parcours professionnel et des problèmes liés à votre activité ?
Notre activité principale consiste à réaliser l'étude et le suivi des opérations des bâtiments, conformément au décret législatif n° 94-07 du 18 mai 1994, et l'architecte est un artiste, une sorte d'homme d'art. Contrairement à cela il est constaté sur le terrain une toute autre forme de travail et d'art qui est improvisée, vu que le volet d'étude est attribué illégalement, aux entreprises chargées du bâti et de la construction des immeubles, des cités etc bafouant toutes les lois instaurées par l'Etat. Une usurpation de la mission réservée aux architectes, qui doivent produire. Une expérience a permis aux architectes d'identifier les mal façons, ainsi que le non respect des règles et des normes énumérés dans les cahiers de charges etc... Hélas les entreprises continuent à construire des formes de cités dortoirs, et non de véritables cités modernes aux projets civilisationels. Dans ce contexte, les architectes veulent travailler dans des conditions idoines, afin de concrétiser et d'accomplir leur mission noble, qui est la participation à la construction du pays. Une telle situation, nous a mobilisé les membres du syndicat et moi-même comme toutes les fédérations syndicales, à défendre les intérêts matériels et moraux des architectes, car selon l'expérience acquise dans le domaine, il y a lieu de dire que ‘l'architecture est étroitement tributaire de la qualité de la maitrise d'œuvre. Cette qualité pourtant tellement décriée, ne peut se départir à la foi de la fougue créatrice du concepteur et de la rigueur de sa mise en œuvre'',
Dans ce cas quelles sont vos revendications ?
Nos revendications rentrent dans un cadre purement professionnel, En ma qualité de président de syndicat, je dois dire que le SYNAA rejette la formule ‘' Etudes et réalisation'' telle qu'elle est appliquée dans les appels d'offres publics et appelle les pouvoirs publics à appliquer la loi en mettant un terme à cette pratique. D'autres parts, le SYNAA, appelle les pouvoirs à une révision urgente de la partie variable des honoraires de maitrise d'œuvre conformément au texte portant proposition de modification de l'arrêté interministériel du 15 mai 1988 portant modalités d'exercice et de rémunération de la maitrise de main d'œuvre en bâtiment. A cet effet le syndicat revendique que le recours à la consultation d'architecture soit la règle et non pas l'exception et que celle-ci soit avant tout un concours d'hommes de l'art, c'est-à-dire une manifestation à portée avant tout culturelle et artistique par l'affranchissement du jugement des offres architecturales dans les consultations d'architecture des critères financiers de la maitrise d'œuvre.
Quelle est votre conclusion ?
Le SYNAA revendique également ‘' La rémunération des prestations des concurrents dans les consultations d'architecture en budgétisant la consultation d'architecture et en l'intégrant aux couts des projets.
Votre dernier mot.
Je souhaite un bon rétablissement au président Bouteflika, qui il faut le reconnaitre a fait beaucoup pour l'Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.