JUSTICE : Le RCD appelle à juger Bouteflika    FAUTE DE CANDIDATS, LA PRESIDENTIELLE ANNULEE : La présidence de Bensalah prolongée    Nouvelles nominations à la tête de Sonelgaz, l'EPTV, l'ANEP et l'ARAV    SAISON ESTIVALE A ORAN : 17, 5 milliards de cts pour l'aménagement des plages    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Naples a refusé une énorme offre pour Koulibaly    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MOSTAGANEM : Des bénéficiaires du programme LPA interpellent le wali
Publié dans Réflexion le 08 - 03 - 2016

Des bénéficiaires du programme LPA dans la Commune de Mostaganem interpellent le wali de Mostaganem, M. Temmar Abdelwahid, pour l'informer que les travaux de réalisation de 800 logements promotionnels aidés (LPA) dans la localité de Kharouba, lancés en avril 2013 par l'ancien wali M. Hocine Ouadah et confiés à 08 promoteurs pour un délai de réalisation de 18 mois, accusent malheureusement un retard dans la livraison.
Certains de ces postulants au programme LPA (logement public aidé) nous ont contactés, afin de soulever les problèmes qui les opposent aux promoteurs chargés de la réalisation des logements relevant de ce programme. Selon eux, ces promoteurs n'auraient pas respecté leurs engagements ni dans le volet administratif, ni encore dans le volet de la réalisation des logements. Une situation qui engendrerait un retard et qui va à l'encontre des décisions qui figurent sur le site officiel des Fonds de Garantie et de Caution Mutuelle de la Promotion Immobilière, dont la date d'expiration de leurs garanties est prévue pour 2017. En ce sens, plusieurs souscripteurs concernés dénoncent ce qu'ils qualifient de situation de non droit, créée par des promoteurs qui font fi des lois de la République et des décisions de l'Etat, tout en transgressant les règles fixées par l'Etat et les clauses des cahiers des charges. Pour essayer de régler ce problème, certains de ces promoteurs proposeraient des engagements aux souscripteurs qui seraient à leur seul tort. Selon ces derniers, ce document, dont le journal détient une copie, serait une véritable arnaque, vu qu'il n'accorde aucun droit et aucune garantie comme quoi, le souscripteur accepte de payer un prix approximatif et non final du logement en plus du prix du foncier, des frais supplémentaires auxquels s'ajoutent 20% pour la révision du prix. Cette proposition est, selon eux, en totale contradiction avec les textes réglementaires pourtant très clairs, qui stipulent dans l'article 71du décret n11-04 du 14 Rabie El Aouel 1432 correspondant au 17 février 2011 fixant les règles régissant l'activité de promotion immobilière que: « Tout promoteur qui exige, accepte un versement, un dépôt, une souscription, un effet de commerce avant la signature du contrat de vente sur plan ou du contrat de réservation est puni d'un emprisonnement de deux (2) mois à deux (2) ans et d'une amende de deux cent mille dinars (200.000 DA) à deux millions de dinars (2.000.000 DA.). Les souscripteurs précisent que certains bénéficiaires auraient payé comme première tranche en avril 2015, 100 millions de centimes, totalisant 65 millions de cts pour le logement et 35 millions pour les frais additifs, sans pour autant recevoir à ce jour leurs contrats de vente sur plan (VSP). Certains des souscripteurs déclarent que ces promoteurs refuseraient de leur établir quoique ce soit, pour leur permettre d'effectuer les démarches afin de bénéficier de l'aide de 50 millions auprès du Fonds national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS), tout en étant clair sur ce sujet « PAS DE FNPOS ». Devant cet état de fait, ces derniers qui ne demandent rien que leur contrat VSP, l'aide du FNPOS et le respect du délai de réalisation, sollicitent le Wali de Mostaganem d'intervenir en leur faveur et de se pencher sur leur cas qui dure depuis plus d'une année.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.