Les raisons du limogeage de la Juge d'El Harrach    SIDI BEL ABBES : Un octogénaire et sa fille meurent écrasés par un train    Des facilitations au profit des agriculteurs pour l'octroi des autorisations    Financement du Projet Complexe Phosphate Tébessa    Le MCA rate son premier match    Rabat prête à relever le défi    «Abeid est apte à jouer»    Personnalités et experts adhèrent au dialogue national    La peau de mouton, un patrimoine en perdition    Signature d'un mémorandum d'entente entre l'Algérie et les USA    RUSH DES ALGERIENS VERS LA TUNISIE : Le poste frontalier d'Oum Teboul pris d'assaut!    Belaili de retour à Angers? Le président du SCO dit non    Raids des forces de Haftar contre des aéroports civils    L'Unicef tire la sonnette d'alarme    Le pétrolier iranien "Grace 1" relâché    Sarko and co    Les monarchies du Golfe « arrosent» le Maroc !    La Russie propose un moratoire aux Etats-Unis    L'ex-wali de Tipasa Ghelaï Moussa en détention provisoire    La rencontre de la société civile reportée, faute d'autorisation    Les Oranais en mode "yetnahaou gaâ"    Des administrateurs pour assurer la gestion    Les Algériennes en stage à Blida    Le labyrinthe    Huawei-Algérie espionnait des personnalités de l'opposition    Hausse de 13% des touristes algériens    Les souscripteurs au programme 300 logements AADL dénoncent    L'éternel frein des tarifs prohibitifs    Bakbouka algéroise    Le rappeur Enima rentre en Algérie    Appel à participation pour le 5e Grand prix El-Hachemi-Guerouabi    Ouverture du Festival du raï    Projection du documentaire "Tadeles''    Djam sélectionné dans la compétition officielle    Des soirées dédiées au monologue et à l'humour    20 août 1956 : «La primauté du civil», comme testament de Abane    NAHD 0 - JSK 0 : Ennuyeux !    MCO - USMBA: Commencer la saison par un succès    Jijel : Les corps des deux disparus en mer repêchés    Sûreté de wilaya: Deux campagnes de sensibilisation sur le respect du code de la route    Lutte contre la corruption: Zeghmati insiste sur la récupération des fonds détournés    Pour le 26ème vendredi de suite: La mobilisation continue malgré la canicule    Le secteur de l'éducation renforcé par des infrastructures scolaires: 5 lycées, 30 groupes scolaires et 8 CEM pour la prochaine rentrée    DES ATTRIBUTS DE ZOMBIES    Le frère de Abdelghani Hamel arrêté à Oran    Une série de projets de loi et de décrets exécutifs    L'armée se rapproche de la ville clé de Khan Cheikhoun    Le Maroc tente d'induire en erreur l'opinion publique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





EGLISE D'ALGERIE : 19 catholiques assassinés en Algérie en voie de béatification
Publié dans Réflexion le 16 - 10 - 2017

Dix-neuf (19) religieux et religieuses catholiques assassinés en Algérie dans les années 1990 par les hordes terroristes sont en voie de béatification par le Pape François, qui a entendu la cause défendue et portée par l'Eglise d'Algérie, rapporte dimanche le quotidien national Reporters.
La nouvelle de leur prochaine béatification a été confirmée par le Pape François, qui a reçu le 1er septembre dernier au Saint-Siège, l'archevêque d'Alger, Mgr Paul Desfarges, accompagné de Jean-Paul Vesco, évêque d'Oran, et du père Thomas Georgeon, postulateur en béatification auprès du Vatican à Rome, précise le journal. L'Eglise d'Algérie, les familles, religieuses et de sang, des frères et sœurs victimes du terrorisme attendent que le processus de béatification, enclenché il y a 10 ans, s'achève avec la signature -procédure "en cours"- du décret de béatification par le Pape lui-même, ajoute le publication. "Nous pensons que nous allons vers une prochaine déclaration de cette béatification, disons, dans les mois qui viennent", espère Mgr Desfarges, qui veut voir dans cette grâce "le chemin de la paix, de la réconciliation et du pardon" et qui souhaite qu'elle soit "prononcée sur le sol algérien, à Oran plus particulièrement, là où officiait l'évêque Pierre Claverie", assassiné en 1996. "Nous avons bien conscience que nos dix-neuf frères et sœurs martyrs ne sont qu'une toute petite goutte dans un océan de violence qui a vraiment meurtri l'Algérie pendant une dizaine d'années, et nous ne pouvions pas penser à nos martyrs sans penser à tous les martyrs d'Algérie", a témoigné l'archevêque d'Alger, qui a confié au quotidien Reporters que le pape François a dit "combien était vraie la souffrance que le peuple algérien a endurée". "Soyez très délicats car il ne faut pas blesser, il faut que l'évocation de ce souvenir soit une occasion de se tourner vers l'avenir", a recommandé le Pape. Pour sa part, Mgr Vesco, évêque d'Oran, a indiqué, dans un entretien au quotidien français La Croix, que "le Pape François sait que cette béatification peut être un message pour aujourd'hui, tout en comprenant que les plaies sont encore ouvertes et que cela ne doit pas se transformer en autocélébration de l'Eglise". Le journal La Croix rappelle que la cause de béatification des religieux et des religieuses assassinés en Algérie, arrivée à Rome en 2013 après une phase diocésaine entamée en 2007, avait déjà obtenu "le vote favorable des théologiens de la congrégation des causes des saints". L'archevêque d'Alger, Mgr Desfarges, a relevé que cette béatification est le témoignage du "martyr de dix-neuf hommes et femmes d'église qui ont donné leur vie à Dieu en même temps qu'elles la donnaient aux autres".

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.