Chelsea : Lampard officiellement limogé    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Polémique FAF-FTF    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    Le ministre de l'Industrie dépose plainte contre l'Association des concessionnaires : L'automobile de la discorde    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    Un pôle économique qui va générer 15 000 emplois    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Le Real sourit à nouveau, Zidane sauvé par contumace    Youcef Atal marque et se blesse    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    MADJID FERHATI, NOUVEAU DIRECTEUR DE LA CHAÎNE II    La justice se déjuge    Créer un développement décentralisé    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Agrumiculture: Une production de plus de 200.000 quintaux    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Santé: Plus de 10.000 paramédicaux seront recrutés    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TIARET : 2 ans de prison pour 2 faussaires à Rechaiga
Publié dans Réflexion le 30 - 01 - 2019


Le magistrat-instructeur, près le tribunal de Mahdia, à quelque 50 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret a condamné un magasinier et un fellah, à une peine de 2 ans de prison ferme assortie d'une amende de 200.000 dinars algériens, pour chacun d'eux, retenant contre eux les griefs de falsification de documents officiels, de faux et usage de faux, apprend-on auprès d'une source sécuritaire qui ajoute que cette affaire a été débusquée par l'ex-directeur de la CCLS de Mahdia, qui a dépêché une commission d'inspection à différents magasins dont le principal pointé du doigt, celui de la commune de Rechaiga et ce, pour vérification de l'authenticité des documents en vigueur et qui servent au contrôle de toutes les procédures d'entrées et de sortie de tous les produits céréaliers et il est d'utilité de rappeler que l'ex-directeur a procédé à un changement radical des écritures figurant sur les documents, en notant le service concerné ainsi que le logo de la CCLS, avec bien sur le sceau de chaque direction et ce, pour la bonne maîtrise de gestion et aussi la délimitation des responsabilités en cas de quelconques dysfonctionnements et ces procédures, faudrait-il le rappeler ont été sources de mécontentement de certains employés qui avaient beaucoup d'intérêts à ce que l'anarchie règne pour permettre des pénétrations à la mafia du Jumbo qui a fait main basse. Ces procédures entamées par l'ex-directeur ont permis à la commission de découvrir des bons de dépôt de grandes quantités de céréales estimées à des centaines de quintaux et portant des anciens sceaux. Cette découverte a permis à l'ex-directeur de dépêcher une autre commission d'enquête qui s'est heurtée à des dysfonctionnements majeurs, des falsifications de documents officiels qui ont permis aux opportunistes de livrer des centaines de blé importé "Jumbo" qui a été derrière des enrichissements illicites de plusieurs opportunistes et un dépôt de plainte a permis aux éléments de la gendarmerie nationale relevant du groupement territorial de la wilaya de Tiaret de découvrir le pot-aux-roses, après de profondes investigations ayant touché des bons de livraison portant d'anciens sceaux qui n'étaient plus en vigueur et à ce titre, les principaux présumés-auteurs de falsification de documents en sont un fellah et un magasinier, relevant de la commune de Rechaiga, tout à signaler que d'autres opportunistes sont dans le viseur des enquêteurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.