Un des fondateurs du FIS dissous.. Abassi Madani, n'est plus    Le président de la Corée du Nord en Russie    Washington prépare le plan de paix pour la Palestine.. Le mutisme complice de pays musulmans    Libye: Des dirigeants africains demandent "l'arrêt immédiat" des combats    Libye: al Sarraj surpris que la France soutienne Haftar    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : Les Kouninef placés sous mandat de dépôt    ORAN : 2000 logements AADL, distribués en juin prochain    Le PDG de Sonatrach est le frère du commissaire Hachichi    Bensalah limoge des walis    Des milliers manifestent à Annaba    L'argent pillé sera récupéré    SESSION EXTRAORDINAIRE DU CC DU FLN : L'élection d'un nouveau SG reportée    Mahrez veut quitter City    Quel Chabab pour la grande finale ?    L'Algérie 5e plus chère sélection africaine présente en Egypte    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    130 comprimés psychotropes saisis    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    MAISON D'ACCUEIL DES CANCEREUX : L'inauguration attendue au mois de Ramadhan    L'atteinte au patrimoine peut conduire à l'effacement de l'identité civilisationnelle    Le président de la Fédération dénonce la «passivité» du MJS dans l'organisation du Rallye Touareg    USM Alger : un leader aux pieds d'argile    Saisie d'armes à feu, d'une quantité de munitions et arrestation de trois personnes    L'AG élective début mai, dépôt de candidatures à partir de mardi    Semaine de la critique riche en premiers films    Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Après Bouteflika, Gaïd-Salah : ces incorrigibles professionnels du « soutien »    "Libérez immédiatement M. Rebrab !"    Qui veut enflammer la Kabylie ?    Washington menace ses alliés    Avocats et étudiants ont battu le pavé    Mellal, en "président" populaire du MCO    Pour "la primauté du politique sur le militaire"    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Les étudiants toujours mobilisés    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    M. Desrocher : Etablir des partenariats avec l'Algérie, "une des priorités des USA"    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PROTECTION DES VEGETAUX : Nouvelle alerte au mildiou à Ain Nouissy et Hassi Mamèche
Publié dans Réflexion le 23 - 03 - 2019


Dans le cadre du programme de vulgarisation et de sensibilisation des agriculteurs, sur les différents traitements agricoles, un bulletin d'avertissement agricole sur les traitements du Mildiou a été mis à disposition par l'Institut national de la protection des végétaux de Mostaganem (INPV) ce bulletin d'alerte datant du 20/03/2019 transmis aux agriculteurs, contre les dégâts que peut provoquer le mildiou, tout en incitant les producteurs à traiter les champs par les produits fongicides adéquats tout en respectant l'intervalle entre les traitements. En effet, les services de la station régionale de protection des végétaux de la wilaya de Mostaganem ont décelé récemment les symptômes du mildiou (phytophtora infestans) sur les feuilles de la pomme de terre de saison au niveau des communes d'Ain Nouissy et Hassi Mameche. Des méthodes de traitement ont été mises à disposition des agriculteurs afin d'éviter une propagation de cette maladie et pour faire face contre les dégâts que peut provoquer le parasite. Notant que le mildiou de la pomme de terre qui se manifeste sur les différentes zones de la plante est la bête noire des agriculteurs. Il nécessite de ce fait un traitement préventif en cas d'infestation. Toutefois, en raison du taux d'humidité élevé et les importantes chutes de pluies et un vent violent qui se sont abattus ces derniers jours sur la wilaya, ce tubercule pourrait être attaqué par la maladie du mildiou qui se propage d'une façon rapide et peut détruire 70% des cultures Le mildiou de la pomme de terre est une maladie mondialement répandue dans toutes les zones de culture de la pomme de terre. L'agent de cette maladie s'attaque à tous les organes de la plante (feuilles, pétioles, tiges, jeunes pousses, bouquets terminaux et tubercules). Il provoque des épidémies aériennes qui peuvent détruire les cultures en deux semaines si les conditions climatiques sont favorables. La maladie apparaît d'abord par foyers isolés avant de s'étendre très rapidement à l'ensemble de la plantation par le biais du vent qui transporte les germes sur de grandes distances. A la faveur des conditions climatiques particulièrement propices, par l'alternance des averses et des éclaircies, voire des coups de chaleur culminant au-delà de 22°C. Le mildiou est considéré comme un champignon nocif, principal ennemi des cultures de la pomme de terre. C'est dire l'importance du risque encouru sur les tubercules arrivant à maturité dans les différentes terres agricoles. Il existe bien des solutions de prévoyance d'une telle maladie ravageuse, comme l'emploi de pesticides ou produits bio, afin d'obtenir une bonne rentabilité à la vente de sa production.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.