Sûreté d'Alger: une sortie pour s'assurer du respect des mesures préventives à Tamaris    Wilaya d'Alger : fin de quarantaine pour 100 Algériens rapatriés de France    Renault Algérie lance un plan de départ volontaire    ACCORD ENTRE LES EMIRATS ET L'ENTITE SIONISTE : Des partis politiques algériens dénoncent    FACTURES IMPAYEES DEPUIS LE DEBUT DE 2020 : Sonelgaz révèle un montant 7000 milliards de centimes    MDN : Rencontre prochaine avec les représentants des retraités de l'ANP    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : La reprise universitaire est prévue pour le 23 août    SIDI BEL ABBES : Six arrestations et saisie de 3kg de kif traité    Accidents de la circulation et noyades: 15 décès en 48 heures    Trump croit à la théorie sur l'inéligibilité supposée de Kamala Harris    Crash d'un avion dans le Sud-Kivu    La réponse de l'UGTA au député    Presse vs pouvoir : une suspicion réciproque    Les ambitions de l'Eniem    Installation du président et du procureur général de la cour    Pékin accuse les USA de «diaboliser» ses instituts Confucius    Coup d'envoi du projet de la station d'épuration de Yellel    Fin prêt pour les examens et la prochaine rentrée scolaire    Si ! Si ! Les loups peuvent se dévorer entre eux !    Un nouvel ouvrage met à nu les pratiques sournoises du Maroc en Amérique latine contre la RASD    Sans touristes étrangers, la fréquentation de Versailles «s'écroule»    Un Etat à décongestionner    L'Union européenne se dit "préoccupée"    14 morts et 5 blessés dans une attaque dans le Centre    100 ans de la Bataille de Varsovie    L'indépendance de l'enquête remise en cause    Benkhelifa et Bouchina très sollicités    Arrestation d'un promoteur immobilier à Oran    Le recrutement de Guendouz "en bonne voie"    Amrane, nouvelle recrue    La direction du RCD chez Tabbou    Une Algérienne met dehors ses parents au Canada    Le baiser de Mahrez et le séisme de Mila et de Tipasa    Attia en pole position    FC Nantes : Abeid testé positif au coronavirus    Attar l'estime nécessaire pour combler les besoins intérieurs : Le débat sur l'exploitation du gaz de schiste relancé    Tlemcen : Coupures répétées de courant    Rififi chez le Doyen    La casbah au-delà du Mythe, la vie : Dar Soltane en travaux, suivez le guide    Mustapha Hadni. petit-neveu de Lechani Mohand Saïd : «Lechani était de tous les combats d'émancipation des Algériens»    Signaux d'alarme    Être «Président» !    UNE DIVISION CERTIFIEE    80 logements LPA de Bir El-Djir: Le bout du tunnel !    Football amateur: Quelle issue pour les groupes DNA ?    CA Bordj Bou-Arréridj: Les supporters montent au créneau    Tiaret: Les nouveaux président de cour et procureur général installés    El-Bayadh: Le doyen des facteurs n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés
Publié dans Réflexion le 19 - 07 - 2019

La Cour suprême a ordonné, ce jeudi 18 juillet, le réexamen des affaires Sonatrach et Khalifa. Cette décision intervient dans le cadre de la poursuite des enquêtes sur les affaires de corruption et dans la campagne de poursuites judiciaires entamées depuis mai 2019.
Consciente que certaines personnes aient pu bénéficier d'une grâce et échapper à la justice, la Cour suprême veut que les personnes impliquées dans des affaires de corruption soient toutes jugées. Ainsi avec le réexamen de ces deux dossiers, il est probable que de nouveaux noms soient cités, et que de nouveaux scandales refassent surface. Dans l'affaire Khalifa, le dossier de l'ancien ministre de l'Energie Chakib Khelil a été transmis à la Cour suprême depuis le mois d'avril dernier. Chakib Khelil est poursuivi pour «infraction à la loi sur les capitaux» et «signature de deux contrats en infraction de la loi avec des partenaires étrangers». Par ailleurs, et dans l'affaire Khalifa, il est attendu que le dossier de la banque soit réétudié, le ministre des Finances, celui de l'intérieur seront probablement entendus. Dans ce même volet, mais dans un dossier distinct, à savoir celui de l'aviation, Khalifa Airways risque de secouer l'opinion publique. En février 2016, une peine de 6 ans d'emprisonnement a été prononcée à l'encontre du principal accusé dans l'affaire Sonatrach 1. Le président du conseil d'administration du Groupe algéro-allemand Contel Funkwerk, Ismail Mohamed Reda Djaafar, en l'occurrence. Chakib Khalil, qui occupait le poste de ministre de l'Energie, à cette époque, s'en est sorti indemne. Quant à Rafik Khalifa, il avait écopé, en juin 2015, d'une peine de 18 ans de prison ferme. Ces jugements définitifs avaient été rendus dans l'affaire Sonatrach 1, examinée par le Tribunal criminel d'Alger et l'affaire Khalifa, examinée par la chambre d'accusation près la Cour de Blida.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.