Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne pour préserver la stabilité de l'Algérie    Une délégation de l'APN prendra part à l'Eucoco    Bale, la réponse de Marca ! (Photo)    CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Bengrina s'en prend à l'opposition    «Les rassemblements contre les élections sont antidémocratiques»    Des partisans du président agressent des opposants    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    Il y a tromperie sur la marchandise    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    Israël ferme des organisations palestiniennes à El-Qods occupée    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Se disputer avec soi-même    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Université / Emploi : l'autopsie    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SIDI BAKHTI (TIARET) : Effondrement d'un mur à l'école ‘'Mezili Tayeb"
Publié dans Réflexion le 08 - 10 - 2019

Aux environs de 6 h du matin, de ce mardi 8 octobre 2019,le mur de l'enceinte de l'école "Chahid Mezili Tayeb", implantée en plein centre de la commune de Sidi-Bakhti, à quelque 60 km du chef-lieu de wilaya de Tiaret, s'est totalement effondré, selon des témoins oculaires qui ont envoyé à notre rédaction des photos, via Messenger, illustrant les étapes d'effondrement et aussi des vidéos relatives aux actions des agents des services de la commune qui ont été mobilisés pour éloigner les gravats et les pierres.
Cet effondrement "brusque et inopiné et qui aurait pu avoir des conséquences graves sur les écoliers. Bienheureusement, le pire a été "miraculeusement" évité puisqu'il s'est produit à une heure loin des horaires réservés à la scolarité et aux cours scolaires. Un véritable climat d'inquiétude teinté de peur et de panique a pris le dessus de toutes les discussions dans cette école "vétuste" de surcroît et qui accuse un retard flagrant en entretien et en réfection .Pour rappel, plusieurs écoles reparties sur le territoire de la wilaya sont classées comme menaçant ruine ,à l'exemple le plus illustratif, celui de l'école "Mezhoud Ahmed" qui se trouve dans un état lamentable et dont les expertises se résument à raser cette école qui menace effondrement et bâtir une autre sur la même assiette foncière. Ces deux expertises, faudrait-il le rappeler, sont dûment signées par les services de la direction des équipements publics et aussi le service de contrôle technique (C.T.C). Pour l'heure, les services de gendarmerie nationale ont ouvert une enquête. Par ailleurs, le mur qui s'est effondré est long de 20 mètres, avec une épaisseur dépassant les 40 cm et date depuis l'ère coloniale. Selon une source bien informée, cette école a fait l'objet de plusieurs opérations d'entretien et de réfection. Cependant en illustration, rien ne parait refléter les enveloppes dégagées et la preuve forme, en est cet effondrement qui est venu "perturber" tous les calculs "mensongers".

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.