Trois terroristes abattus mardi à Jijel    Combat «Don quichotien» ?    Procès de Karim Tabbou : verdict le 07 décembre    Indifférence aux prix    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    Quand s'endetter rapporte    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    NI OFFRE NI DEMANDE    oeuvres sociales de l'Education: Une prime pour le personnel infecté par la Covid-19    Khenchela: L'ancien et l'actuel directeurs de la CCLS écroués pour corruption    Henri Teissier, l'ancien archevêque d'Alger, est décédé    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    953 nouveaux cas en Algérie    Belmadi dénonce    Le président Tebboune annonce son retour    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    Rien ne va plus pour le Real Madrid qui chute en Ukraine    Résolution du PE : l'Union parlementaire africaine condamne l'ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie    El-Guerguerat : les parlementaires suisses réaffirment leur soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Ait Ali Braham examine les opportunités d'investissement avec POWERCHINA    Henri Teissier était profondément attaché à l'Algérie et avait une grande estime pour son peuple    Le gouvernement sahraoui réagit aux déclarations "contradictoires" d'El Othmani    JOURNEE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA : Benbouzid affirme la volonté de l'Algérie d'éradiquer l'épidémie    CONSEIL NATIONAL DES DROITS DE L'HOMME (CNDH) : Lazhari critique la résolution du parlement européen    PROCES DE KARIM TABOU : Le verdict sera rendu le 7 décembre    Opep+ : poursuite des consultations pour un consensus adapté au marché pétrolier    TIZI-OUZOU : L'ENIEM annonce un arrêt technique de l'activité    Covid-19 : une prime pour indemniser le personnel du secteur de l'éducation touché    La FAF et Belmadi réagissent avec fermeté aux propos racistes contre Bentaleb    Cinq ans de prison pour Sellal et Ouyahia    Pas de reprise du trafic le 15 décembre    La vente des billets à partir de demain    En Afrique, le paludisme tue bien plus que la Covid-19    Joe Biden invité à un sommet de l'Otan après sa prise de fonction    «Les premières opérations de vaccination pourraient débuter en janvier»    Le cerveau de l'attaque de Ghazni tué par l'armée    Karouf repart !    L'Algérie débutera face à la Tunisie le 15 décembre    "Ce conflit résulte d'un dérèglement des rapports politiques entre l'état fédéral et les régions"    Le documentaire Objectif Hirak primé en Inde    Lancement du mois virtuel des arts plastiques    Causes et conséquences des luttes historiques depuis l'indépendance    Fermé pendant 15 jours : Le marché d'El Hamiz à nouveau ouvert    Les Gilets Jaunes, le Hirak et l'enjeu de la démocratie    DROITURE ET BONNE FOI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gaza : à qui profite le crime ...?
Publié dans Réflexion le 15 - 11 - 2019

Sur la Guerre du Vietnam, le libérateur du peuple afro-américain, Martin Luther King Jr avait dit ‘'Nous devons faire la même chose pour cette grave injustice de notre temps''. Un certain 4 avril 1967, un an avant son assassinat,, alors que les américains menaient une guerre sans merci au Vietnam où des dizaines de milliers de vietnamiens avaient été tués, et les dirigeants politiques, soutenaient la guerre, King, critiquait activement cette guerre contre le Vietnam, qu'il avait considérée comme une guerre injuste et désastreuse. C'était une position morale isolée. Et il a payé le prix par sa mort.
Mais cette position donnera –elle l'exemple à ceux qui continuent à soutenir Israël à mener une guerre sale à Gaza, et plus encore servira-t –elle de leçon aux Etats arabes qui continuent à faire la sourde oreille face aux massacres perpétrés par les israéliens en Palestine !
Si le silence des chefs musulmans et arabes autour de la question palestinienne servirait mieux leurs intérêts, les causes sont les plus chères pour leurs populations, car, elles serviraient la terre sainte d'El Qods, qui à leurs yeux est plus chère que leur vie. Considéré depuis que les juifs ont mis leurs pieds sur son sol, comme une cause principale qui les lie à l'islam.
C'est cette question palestinienne qui a uni toutes les populations musulmanes autour d'elle, qui fait peur à l'occupant israélien et plus encore aux dirigeants arabes qui craignent d'être balancés dans une guerre sainte contre l'ennemi du monde islamique , Israël ,c'est pourquoi, ils produisent des excuses et des justifications fabriquées dans les laboratoires de la ligue arabe. Un silence arabe accueilli par les pays européens, les américains et les organisations mondiales, pour être traduit en un grand silence contre les droits humains.
ET voilà la pièce théâtrale est achevée et tous les acteurs se sont mis d'accord pour jouer chacun son rôle comme il a été interprété par le sioniste, les rideaux tombent et le monde entier regarde vers le Liban, la Géorgie ou la France où se jouent des pièces de comédies montées à l'image des gilets jaunes. Pendant ce temps, les bombardiers israéliens lancent à l'aveuglette des missiles sur les enfants innocents de Gaza et massacrent un peuple sans défense.
Tandis que les massacres contre les gazaouis se multiplient et les manifestations meurtrières s'intensifient au Liban et en Irak et la guerre continue en Syrie, les pays de l'occident négocient de juteux marchés auprès des pays arabes pour reconstruire ce qui a été détruit.
Le nouvel ennemi est donc cette main étrangère qui incendie les pays arabes et négocie la paix à travers ses institutions à l'ONU pour le seul but, négocier les contrats des marchands d'armes et les contrats des entreprises qui construiront ce qui a été détruit par les leurs !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.