La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    Placé sur liste noire par les Etats-Unis, le Chinois Xiaomi répond    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    La Lamborghini des bourdes !    La Juventus et l'Inter, deux visions du mercato    La Lazio se relance en corrigeant la Roma dans le derby    L'AG ordinaire de la FAC le 23 janvier à Alger    Relance des travaux    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Le lait en sachet, une denrée rare    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    Les avocats plaident l'innocence    Le schiste américain remonte la pente    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    300 millions de centimes dérobés    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    La rue fait monter la pression au Soudan    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Situation politique et questions régionales au menu    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    LOURDE CHARGE    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    O. Médéa: L'Olympique force le respect    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Lentement ou sans précipitation ?    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le RCD fustige le gouvernement    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TISSEMSILT : Délocalisation du concours des agents d'administration à Tiaret
Publié dans Réflexion le 13 - 12 - 2019

Le concours que la direction de l'éducation de Tissemsilt comptait organiser les 22 et 23 du mois en cours au niveau de l'UFC de Tissemsilt est en fin de compte délocalisé pour que les épreuves se déroulent dans le même établissement mais à Tiaret.
C'est ce qui a été décidé par les responsables du secteur de l'éducation de la wilaya, après le refus par le chef du centre de l'UFC de Tissemsilt d'héberger les épreuves d'un concours pour lequel des milliers de postulants sont candidats, avançant le manque de logistique. En effet,, une vingtaine de postes de corps commun entre agent et agent principal d'administration et attaché d'administration sont proposés à concurrence pour lesquels quelque trois mille demandes ont été déjà motivées. Mais à contre courant, la direction de l'éducation après avoir formulé la demande d'organiser ce concours au niveau du centre de Tissemsilt s'est vu refuser la demande par le chef du centre de l'UFC Tissemsilt dont nous détenons une copie de la correspondance du refus sous prétexte que ce centre ne peut pas assurer le bon déroulement d'un tel concours avec un tel nombre de candidats, tout en les orientant à l'UFC de Tiaret, et se voyant dans une situation peut rassurante et afin de préserver les postes pour la concurrence comme s'est avancé par la direction dans un communiqué dont nous disposons d'une copie. Les responsables de l'éducation se sont adressés par défaut à l'UFC de Tiaret qui a accepté que le concours se déroule aux mêmes dates à Tiaret. Cependant, devant cette situation incommodante et éliminatoire à la fois, les candidats retenus à l'examen écrit de ce concours externe qui sont des chômeurs et habitants les régions lointaines, telles Lazharia, Bordj Bounaama, Youssoufia Bordj El Emir etc., ne savent déjà pas comment faire pour se déplacer durant deux jours de suite en aller-retour de leurs lieux de résidence vers le chef lieu de la wilaya de Tissemsilt puis vers Tiaret (situation géographique impose). A cela, s'ajoute le problème des frais, de la disponibilité et la disposition ou non des moyens de transport puisqu'il est impossible d'assurer le transport à des centaines pour ne pas dire des milliers de personnes en même temps et pour la même desserte sauf si un miracle se produira d'où des dizaines de personnes concernées par ce concours, interpellent les hauts responsables de la wilaya notamment, le wali et le président de l'APW, d'intervenir en urgence afin d'éviter ce désagrément à ces milliers de candidats et donner la chance au maximum de candidats pour qu'ils seront présents le jour du concours. Enfin, il convient de rappeler que ces postes à concourir s'inscrivent dans le programme de l'année 2019.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.