Ligue 1 (France) : Marseille s'impose face à Lens    Un match de Premier League interrompu à cause d'un drone    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    Le projet de loi en débat au gouvernement    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Bientôt, le procès de Louh et Ould Abbès
Publié dans Réflexion le 27 - 07 - 2020


Les magistrats du tribunal de Sidi-M'hamed s'apprête à programmer une nouvelle série de procès. Selon le Soir d'Algérie, l'affaire la plus en vue semble être celle de l'ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, qui en aurait fini, affirme la source, avec les séances auprès du juge d'instruction. L'ordonnance de renvoi, document contenant tous les faits reprochés au mis en cause, serait en voie de finalisation, et l'on sait, d'ores et déjà, que des noms d'anciens hauts responsables figurent parmi la liste de témoins ou inculpés. Tayeb Louh est poursuivi pour abus de fonction, entrave à la justice, incitation à la partialité et incitation en faux en écriture officielle. Des informations émanant de sources concordantes bien au fait de la situation laissent entendre que Tayeb Louh s'est défendu en affirmant que plusieurs actes qui lui sont reprochés avaient été entrepris avec l'autorisation du frère et conseiller de l'ancien président de la République. Par ailleurs, depuis quelques jours, des informations insistantes laissent cependant entendre que le procès de Baha Eddine Tliba a toutes les chances de se tenir bien avant celui de l'ancien ministre de la Justice. Le dossier de l'ex-député et homme d'affaires annabi est fin prêt, soutiennent des sources bien informées. Il est poursuivi par la justice pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques. Son affaire est étroitement liée aux législatives de 2017, époque durant laquelle il aurait tenté d'obtenir une place de choix parmi les députés du FLN moyennant des sommes importantes qui auraient été versées au fils de l'ancien SG général du FLN Djamel Ould Abbès. Quant à Djamel Ould Abbès, il sera jugé pour des faits liés à sa gestion durant son mandat de ministre de la Solidarité.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.