Constitution: Une large révision de lois essentielles en perspective    Le délai de dépôt des comptes sociaux prorogé au 30 novembre    Investissement: «L'instabilité législative, une entrave majeure»    Energies renouvelables: Des réformes sont nécessaires    Le syndrome libanais    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Compétitions sportives: Tebboune ordonne la reprise    Football à l'Ouest: Les clubs dans un labyrinthe    Hormis les pneumologues, les réanimateurs et les généralistes: Les médecins spécialistes affectés à l'hôpital de Haï Nedjma rejoignent l'EHU    Skikda: 40 conteneurs de carburant saisis, l'exportateur écroué    Laghouat: Deux morts et un blessé dans un carambolage    HUMEURS PREFABRIQUEES    Bekkat Berkani s'exprime à nouveau    Yasmine Moussous, 1re Algérienne à recevoir une dose    Alger et Tunis attachés à la solution politique    Koweït: le prince héritier Nawaf al-Ahmad al-Sabah nommé nouvel émir    Inondations: l'Algérie octroie un don de 500 tentes au Niger    Nécessité d'accompagner le renouveau des arts de l'oralité    Journée mondiale contre la rage: vers l'élimination des décès d'ici à 2030    Real Madrid: Jovic vers la Serie A ?    El Guergarat : la MAP attribue une fausse déclaration au SG de l'ONU    Covid-19: 155 nouveaux cas, 101 guérisons et 7 décès    La commission des affaires juridiques examine la demande du ministre de la Justice    Référendum sur la Constitution : l'ANIE fixe les critères de la campagne électorale    CONSEIL DE LA NATION : Zeghmati présente le projet de Code de procédure pénale    Benabdi, nouvelle recrue    Guemroud signe pour 2 ans au CSC    PSG : Thiago Silva allume Unai Emery    Barcelone : Koeman aurait un plan pour recruter une pépite de Guardiola !    Tassili Airlines dément le prétendu accident de l'un des ses avions    "Les émirats ont fait pression concernant l'emblème amazigh"    Larbi Ouanoughi a fait long feu    Guerre ouverte entre l'Arménie et l'Azerbaidjan    Six nouveaux Saoudiens inculpés en Turquie    «Notre rôle est de prévenir et combattre la corruption»    Un nouveau médicament biosimilaire fabriqué en Algérie    Les robes noires en grève à partir de demain    «Le projet de Constitution profite aux laïcs»    Un faux «cadre supérieur» neutralisé    Scénarios possibles et choix difficile    Le député démissionnaire de Béjaïa, Khaled Tazaghart, condamné à un an de prison ferme    Ces détenus oubliés du hirak    Réalités du présumé différend arabo-berbère (3e partie et fin)    Des voix s'élèvent pour naturaliser le héros algérien    Entre "amour divin" et détermination de femmes sahraouies    "Réalisations dans le théâtre algérien : questionnements, réflexions et enjeu"    FUITE EN AVANT    «Loukan», le mot-clé de la réussite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis
Publié dans Réflexion le 07 - 08 - 2020

Le chef de l'Etat Abdelmadjid Tebboune, procédera, très prochainement, à un vaste mouvement dans le corps des walis, indiquent plusieurs sources concordantes, qui précisent que ce remaniement interviendra par rapport à plusieurs critères dont celui de « l'obligation de résultat ».
En effet, selon les mêmes sources, une rencontre gouvernement-walis se tiendra mercredi et jeudi prochains au Palais des nations à Alger. Présidée par le chef de l'Etat, Abdelmadjid Tebboune, elle verra la participation de l'ensemble du gouvernement ainsi que des walis et walis délégués. Ce rendez-vous, qui succèdera à celui, similaire, tenu en février dernier, sera la suite logique des recommandations émises à cette occasion par le président de la République aux représentants de l'administration au niveau local. Organisée sous le thème «Pour une Algérie nouvelle», la rencontre gouvernement-walis de février dernier s'était inscrite dans «un nouvel esprit de gouvernance», établi sur la base d'une approche de «développement durable» mettant en valeur «la qualité du cadre de vie du citoyen et son environnement». Dans les faits, elle a été organisée dans une perspective d'analyse et d'explication du plan d'action du gouvernement et de ses mécanismes de mise en œuvre sur le terrain selon une approche qui s'appuie sur la participation des autorités locales, représentées par les cadres et les élus. L'objectif poursuivi à travers cette démarche étant la «concrétisation d'une manière effective, intégrée et participative de l'ensemble des actions de développement pour lesquels s'est engagé le président de la République et qui sont contenus dans le plan d'action du gouvernement». Concrètement parlant, il s'agit d'une démarche gouvernementale plaçant les régions au centre du développement économique, les considérant comme génératrices de richesse et favorable à la mise en réseau des initiatives innovantes. En ce sens que les régions doivent être des leviers du développement et de la croissance économique. Il faut dire que la rencontre de février dernier, ayant eu pour credo «l'instauration d'une Algérie nouvelle» à laquelle a appelé Abdelmadjid Tebboune, avait émis un certain nombre de recommandations en direction des walis, se déclinant essentiellement à travers une gestion par objectifs. Recommandé par le chef de l'Etat lui-même, qui voulait responsabiliser les walis dans leur gestion locale à travers une feuille de route devant être mise en application au niveau local. Celle-ci traite essentiellement de la qualité de vie du citoyen, du foncier économique, d'une gouvernance rénovée et maîtrisée, de la mobilité et sécurité routière, des zones à promouvoir entre l'ambition de relance et l'impératif d'attractivité et, en dernier, de la digitalisation et de l'intelligence collective. Le président de la République avait accordé aux walis six mois avant de procéder à une évaluation de la mise en application des recommandations sur le terrain. En ce sens, les walis rendront compte des résultats réalisés depuis la rencontre de février dernier. Intervenant, par ailleurs, en pleine crise sanitaire liée à la Covid19, cette rencontre inscrira certainement à son ordre du jour des aspects liés à la gestion de la pandémie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.