Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    Le Polisario bombarde la zone de Guerguerat    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Les saillies d'une réforme prévue "avant la fin de l'année"    La terre a tremblé à Batna et Tizi-Ouzou    227 nouveaux cas et 2 décès en 24h    Timides avancées et grandes désillusions    Arsenal : La réaction d'Arteta au départ d'Özil    Tournoi de l'UNAF (U17): l'Algérie valide son billet pour la CAN 2021    Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Les propositions du mouvement El-Islah    L'AG élective fixée au 2 février    Madoui prend le relais    Toujours pas de conclusions    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    "Nous ne sommes pas encore au maximum"    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    "Nous avons gagné la guerre, nous ne sommes pas demandeurs d'excuses..."    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    La pâleur d'une façade    Vingt-cinq doses de vaccin Covid-19    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique
Publié dans Réflexion le 29 - 11 - 2020

Enfin, les membres de la commission du transport de la commune d'Oran et à leur tête, Mouad Abed, vice-président de l'APC et président de la commission du transport, ont réagi face à l'anarchie qui régnait dans l'ensemble des boulevards et ruelles de la ville d'Oran.
Ils ont lancé depuis hier, une vaste opération d'éradication de toutes sortes d'obstacles et autres dispositifs d'empêchement de stationnement, installés illégalement et de manière sauvage sur les chaussées des grands boulevards et artères de la ville d'Oran. Pour cette opération d'éradication première du genre, elle a ciblé les grands boulevards et artères du centre- ville d'Oran, notamment ceux des deux grands boulevards de la rue Larbi Ben M'hidi ex rue d'Arzew, le boulevard Mohamed Khemisti et le quartier Miramar. Pour interdire le stationnement de véhicules devant leurs commerces, notamment les magasins de vente de vêtements, chaussures et autres supérettes et supermarchés ou devant leurs habitations, ils ont barricadé des aires de stationnement à leur guise sans aucune autorisation délivrée au préalable par les services de transport de la commune d'Oran. Ils ont déposé des fûts, des cageots et même des poteaux qu'ils ont implantés au sol d'une distance de 10 à 20 mètres accrochés et barricadés avec des chaînes fermées par des cadenas ,pour interdire aux automobilistes de stationner devant leurs commerces, mais aussi pour empêcher la circulation et le stationnement des véhicules appartenant aux commerçants, qui viennent charger leurs marchandises dans les magasins de ventes». L'opération effectuée par les éléments de DVC de la voie publique, de la Police de l'urbanisme et de la protection de l'environnement (PUPE) a ciblé plus de 35 points du centre-ville. Selon le président de la commission du transport Mouad Abed qui a supervisé l'opération qui a été entamée à travers la circonscription du secteur urbain de l'Emir,les agents de la DVC ont assaini graduellement la voie publique du centre-ville de tous types d'obstacles anarchiques qui entravent, dans ces artères, le stationnement libre et la circulation automobile, afin de libérer la voie publique aux usagers. Il s'agit surtout, selon notre même interlocuteur, de «mettre fin à un phénomène qui commence à prendre des proportions alarmantes, à travers lequel certains citoyens indélicats se sont donnés le droit de s'accaparer des espaces publics, soit pour les réserver au stationnement de leurs propres véhicules, soit pour empêcher les autres automobilistes d'y stationner sous prétexte qu'ils sont mitoyens à leurs habitations».Des dispositifs d'empêchement de stationnement, explique la même source, qui «sont souvent fabriqués de manière artisanale, en métal ou sous forme de tubes en béton, coulés à même le sol, qui ne répondent à aucune norme de sécurité un danger avéré pour la sécurité des piétons».L'opération de la semaine prochaine prévoit également le démantèlement des clôtures métalliques entourant certains chantiers qui non seulement enlaidissent le centre-ville mais en plus débordent outrageusement sur les trottoirs empêchant les piétons d'y circuler en toute sécurité.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.