La chute de la maison Bouteflika    Real Madrid: l'agent d'Hakimi dément un accord    80 nouveaux cas confirmés et 25 nouveaux décès en Algérie    Pétrole : les pays de l'Opep+ décidés à agir pour stabiliser les cours de l'or noir    JM d'Oran: vers l'organisation d'un maximum de manifestations sportives pour tester les infrastructures    Covid-19 : l'utilisation du numéro vert 3030 élargie aux 48 wilayas    Décret présidentiel: la valeur des présents dans le cadre protocolaire arrêtée    Arrivée à Alger du premier groupe d'Algériens bloqués en Turquie    Covid-19: des aides financières au profit des artistes dont les activités sont suspendues    Boumerdès : Les agriculteurs se distinguent    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le MJS, la FAF et la LFP ne veulent pas d'un championnat à blanc    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    USM Alger : Le groupe Serport engagé contre le Covid-19    JSM Béjaïa : Hammouche plaide pour une meilleure reprise    L'Unep mobilise les entreprises publiques    Premier prototype de respirateur artificiel 100% algérien    Douanes : entrée en vigueur des mesures exceptionnelles    Wilaya de Tizi Ouzou : Les actions citoyennes solidaires se multiplient    Au péril de leur vie    Boudouaou : Distribution défaillante du lait en sachet    "Nous avons encore une vision très normative de la création théâtrale"    Le geste fort d'Aït Menguellet en faveur des détenus d'opinion    Cela s'est passé le 29 mars 1956 à Constantine : L'assassinat du commissaire principal Jean Sammarcelli    Théâtre régional Azzeddine Medjoubi d'Annaba : Riche programme virtuel pour le public confiné    Hommage à la «princesse rouge» : Son Altesse populaire    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    Fonction publique: Toucher son salaire sans se déplacer    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    Traitement à la chloroquine: L'optimisme du ministre de la santé    Pour avoir publié une vidéo «alarmiste visant à tromper l'opinion publique»: Une femme arrêtée à Oran    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Trois journalistes du quotidien Sawt El Akher sous contrôle judiciaire !    Bengrina dénonce l'attaque d'une chaîne tv française contre l'Algérie    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Mines antipersonnel: Tahar Salhi, une des victimes de la barbarie du colonisateur français    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après l'évocation d'une éventuelle taxe sur le produit dans le cadre de la future loi de finances 2010
Augmentation anarchique des prix du tabac
Publié dans La Voix de l'Oranie le 05 - 10 - 2009

Depuis l'annonce faite, la semaine dernière, par les quotidiens nationaux, concernant une éventuelle taxe sur le tabac dans le cadre de la future loi de finances 2010, le prix des cigarettes n'a cessé d'augmenter chez les buralistes.
Ainsi, les consommateurs sont chaque jour surpris par de nouvelles augmentations. Pour certaines marques de cigarettes telles que les Marlboro ou encore LM, les prix ont augmenté de 40 à 60 DA. Pour justifier ces hausses, les buralistes parlent de «pénurie sur le marché national». Un alibi qui ne convainc pas les consommateurs qui désignent encore une fois la spéculation par les seuls commerçants.
Hakim, la quarantaine, parle de spéculation. Selon lui "les seuls responsables de cette augmentation sont les buralistes. Ils sont en train de stocker la marchandise pour créer une pénurie et vendre à des prix excessifs».
Merouane, lui aussi consommateur, rencontré dans un café algérois, se dit outré par cette attitude des buralistes «C'est eux (les revendeurs) les responsables. Ils courent toujours derrière le gain facile. A présent, ils vont stocker le maximum de marchandises et les déverser sur le marché une fois la taxe appliquée».
Les augmentations touchent également les cigarettes ‘made in Algeria', à l'image des Rym et Nassim. Cette augmentation "anarchique" intervient alors que le projet en question prévoit des taxes sur les tabacs, comprises entre 6 et 8 dinars sur chaque paquet de cigarette et sachet de tabac. Sur les huit dinars, six seront destinés à la caisse spéciale des urgences et des activités et soins médicaux, et deux dinars iront à la Caisse nationale de sécurité sociale. Nous avons tenté d'en savoir plus auprès de la SNTA. Aucun responsable n'était disponible pour nous donner sa version des choses. Le tabac est le seul produit à avoir échappé aux hausses successives constatées sur les prix de diverses marchandises.
Pour les autorités, il s'agit en premier de lutter contre le tabagisme qui fait plus de 3.500 cas de cancer. Il y a eu déjà une première tentative d'interdire le tabac dans les lieux publics au début des années 1990. Des mesures sans effet jusqu'à maintenant. En tout cas, le commerce du tabac échappe au fisc qui n'arrive pas à juguler le phénomène de la contrebande et de la vente sauvage sur des étals de ce produit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.