Réquisitoire plus sévère en appel contre 14 manifestants du hirak    La violation des droits de la défense dénoncée    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    L'ADE et la Seaal s'expliquent    Le combat douteux du syndicat    Les exploitants demandent le renouvellement de leurs contrats    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Semaine cruciale pour le Mali    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Le gouvernement prend les devants    8 décès et 515 nouveaux cas en 24 heures    13 vols programmés pour ce mois d'août    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Le compositeur Saïd Bouchelouche n'est plus    "Soustara", un microcosme de l'Algérie profonde    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    Aïd el Adha : Plus de 10.000 commerçants non mobilisés ont assuré l'approvisionnement des citoyens    Souk Ahras : Sept communes touchées par les feux    Forêt de Baïnem: collecte de plus de 32 tonnes de déchets depuis le début du confinement sanitaire    Le Président de la République présente ses condoléances à la famille de Saïd Amara    Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP, des actes prémédités    Aménagement urbain: Un tableau foncièrement noir    Tlemcen: 25 individus devant la justice, après une tentative d'agression    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Protection des personnels de la santé: Les nouvelles mesures entrent en vigueur    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    L'adjudant-chef à la retraite Guermit Bounouira remis aux autorités    Le Président de la République préside lundi une réunion du Haut conseil de sécurité    Haddad : circuit financier encore actif    Démission collective à Sétif, indignation au MCA    Le SG Ahmed Milat suspendu pour «mauvaise gestion»    Le calvaire des «sans-papiers» algériens en France    Mechichi : «Le prochain gouvernement sera celui de tous les Tunisiens»    Crise politique en Tunisie : Nabil Karoui sauve la tête de Rached Ghannouchi    Halimi Gisèle, l'autre Kahina !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lutte contre la corruption : le président Bouteflika signe un décret relatif à l'OCRC
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 12 - 2011

ALGER - Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé jeudi à la signature d'un décret présidentiel portant composition, organisation et modalités de fonctionnement de l'Office central de répression de la corruption (OCRC), a annoncé la présidence de la République dans un communiqué.
Ce texte, pris à la veille de la célébration par l'Algérie de la journée internationale de lutte contre ce fléau, constitue un "nouveau jalon" dans la mise en place et le renforcement des instruments de lutte contre les différentes formes d'atteinte à la richesse économique de la nation, y compris la corruption, a souligné la même source.
En effet, cette démarche "a été impulsée par la directive présidentielle du 13 décembre 2009 chargeant le gouvernement de mettre en place une batterie de mesures dans ce domaine", lit-on dans le même texte.
Ce processus, a rappelé la même source, a déjà abouti notamment au renforcement des dispositions de la loi sur la monnaie et le crédit, de la loi portant sur la répression de l'infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux vers l'étranger, de la loi relative à la Cour des comptes et de celle relative à la prévention et la lutte contre la corruption.
C'est dans le sillage de la révision, le 26 août 2010, de la loi relative à la prévention et la lutte contre la corruption que l'Organe de prévention de la corruption est entré en activité, avec pour mission notamment d'évaluer périodiquement le dispositif de prévention en place et de concourir à son amélioration, et de contribuer à l'éducation et à la sensibilisation des citoyens contre la corruption, a précisé le communiqué.
L'Office central de répression de la corruption est, quant à lui, chargé d'effectuer sous la direction du Parquet, des recherches et des enquêtes en matière d'infraction de corruption.
A ce titre, il disposera d'officiers de police judiciaire dont la compétence s'étend à tout le territoire national en matière d'infractions qui leur sont connexes, explique le texte, qui ajoute que ces infractions relèvent de la compétence des juridictions "à compétence étendue" conformément aux dispositions du Code de procédure pénale.
L'Office "ne manquera pas de renforcer la coordination entre les différents services de police judiciaire en matière de lutte contre la corruption", a-t-on souligné. Il est administrativement rattaché au ministère des Finances tout comme c'est déjà le cas pour la Cellule de traitement du renseignement financier et l'inspection générale des finances.
Outre la signature du décret présidentiel relatif à l'Office central de répression de la corruption, le président de la République a saisi cette occasion pour instruire le gouvernement "à faire aboutir, à brefs délais", le programme de coopération entre l'organe de prévention de la corruption et les instances compétentes de l'Union européenne.
Le principe de cette coopération a déjà été convenu avec le partenaire européen, "dans le but de faire bénéficier notre organe national de l'expérience d'instances européennes similaires", a conclu le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.