Djerad: lutter contre la bureaucratie pour "un avenir meilleur"    Séisme à Mila: plus de 3.100 constructions inspectées à travers les zones sinistrées    Installation de la nouvelle présidente et du nouveau procureur général à la Cour d'Ain Temouchent    Huit ans de prison ferme contre Wassiny Bouazza    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Quatre walis testés positif au coronavirus    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    Benbouzid n'exclue pas un reconfinement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de 3.000 oiseaux migrateurs recensés dans la zone humide du lac Sebkhet El-Maleh (El-Menea)
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 02 - 2013

Deux mille neuf-cents-trente (2.930) oiseaux migrateurs ont été dénombrés par les ornithologues dans la zone humide du lac Sebkhet El-Maleh, à la sortie sud d'El-Menea, a-t-on appris auprès de la conservation des forêts de la wilaya de Ghardaïa.
Ce dénombrement d'oiseaux utilisant cette zone humide, située sur l'axe migratoire entre l'Europe et l'Afrique, comme halte migratoire ou une zone de nidification, a été établi par les ornithologues, dans le cadre du recensement international des oiseaux migrateurs organisé annuellement à la mi-janvier, a indiqué le chef du bureau de l'expansion du patrimoine et la protection de la faune et la flore, Kamel Oulmane.
Ce comptage a permis d'identifier une quarantaine d'espèces avifaunes, pour la plupart des anatidés (canard souchet et pilet, fuligule nyroca et milouin, sarcelle marbrée et tadorne) ainsi que d'autres espèces telles que le foulque macroule, l'aigrette, la poule d'eau, le flamand rose, le héron cendré et garde bœuf, le chevalier arlequin, sylvain et cul blanc, la pie grièche, l'Ibis falcinelle, le busard des roseaux, le petit gravelot, l'avocette élégante, le traquet à tête blanche et la bécassine des marais.
Plus de 700 sujets avifaunes ont été observés dans la partie inférieur du lac qui s'étend sur plus de 400 hectares, tandis que 1.230 ont été répertoriés dans la partie supérieur étalée sur près de 1.400 hectares de la zone humide d'El-Menea classée en 2004 ''zone d'importance internationale'' par la convention de Ramsar, signale le même responsable.
Ce nombre d'avifaunes et d'espèces hivernant dans cette aire humide illustre l'intérêt et l'importance biologique de cet espace riche en faune aquatique et autres batraciens, permettant d'assurer la survie et le cycle de vie des oiseaux migrateurs, expliqué M. Oulmane
L'observation des espèces avifaunes nicheuses dans cette zone humide d'El-Menea, telles que le tadorne Casarca et le fuligule Nyroca, inscrites sur la liste des oiseaux menacés élaborée par l'Union internationale pour le conservation de la nature (UICN), ''signifie la richesse de sa biotope qu'il faut préserver à travers des mesures de protection", a souligné le chef du bureau de la protection de la faune et flore.
Composé de deux bassins, l'un d'eau douce et l'autre d'eau salée, ce site aquatique, qui s'étend sur une superficie de près de 19.000 hectares, renferme outres des milliers d'oiseaux migrateurs, dont des espèces rares, une faune remarquable de mammifères d'espèces d'amphibiens et de reptiles, de poissons tel le gambusia, ainsi qu'une flore endémique riche et variée tels que Tamarix, Phragmites et Typha qui colonisent les berges et même les eaux.
Ce site de nidification et relais pour la migration de la population avifaune est confronté à plusieurs menaces et dégradations multiples induites par l'effet de l'homme et de l'urbanisation anarchique et accélérée, a déploré M. Oulmane.
La détérioration du site par l'arrachage et brûlis de la végétation, la pollution par les rejets des eaux usées dans le lac, le braconnage ainsi que les constructions illicites, constituent autant de menaces pour l'équilibre écologique de cette zone humide, a-t-il précisé.
Afin de préserver voire d'augmenter l'intérêt de ce site, les pouvoirs publics ont lancé des travaux de réalisation d'une station de traitement des eaux usées de la ville d'El-Menea et d'une étude de gestion de cette zone d'importance écologique, a fait savoir le même responsable de la conservation des forêts de la wilaya de Ghardaia.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.