Tebboune installe une commission pour l'amender    Une nouvelle vague d'anciens ministres concernée    Liberté de dire. Toujours !    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Des robes noires s'insurgent contre les procès à distance    "Mes vérités..."    Plus de 50 milliards de dinars de perte    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    Ce que prévoit la note du MJS    Benlamri proche de Getafe    Ferhat marque des points    «Des négociations sont en cours, il est à Londres»    La fille des Aurès    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    6 décès et 210 nouveaux cas en 24 heures    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Le numérique, un geste barrière efficace ?    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Tlemcen: Une question de conformité    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Niger : L'EI revendique l'assassinat de 8 personnes    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





47e Festival national du théâtre amateur à Mostaganem: sept œuvres en lice
Publié dans Algérie Presse Service le 25 - 05 - 2014

Sept œuvres théâtrales sont en lice à la 47ème édition du Festival national du théâtre amateur, ouverte samedi en fin d'après-midi à la maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki de Mostaganem.
La cérémonie d'ouverture a été marquée par des spectacles folkloriques, au théâtre de plein air du même établissement culturel, animés par les troupes "Aissaoua", "Gnawa", de karkabou et la fanfare de la Sûreté nationale.
Une exposition de costumes de théâtre et de masques est également organisée pour la circonstance, de même qu'une autre de photos de comédiens et d'hommes de théâtre algériens dont le fondateur de ce festival Djillali Benabdelhalim, Ould Abderrahmane Kaki et M'hamed Benguettaf.
L'assistance a suivi des séquences d'œuvres théâtrales en hommage au regretté M'hamed Benguettaf et une représentation musicale théâtrale sur le défunt décédé en janvier dernier, produite par Abdellah Mebrek, directeur artistique du festival, partant de l'idée et d'un texte du comédien Fethi Kafi.
A cette œuvre prennent part le mounchid Bendehiba Benalia et les comédiens Fatima Cheikh Djaousti, Bouhella Arslane et Fethi Kafi.
La représentation musicale théâtrale se termine par des photos des regrettés du théâtre algérien: Abdelkader Alloula, Djillali Benabdelhalim, Benmokadem Abdelkader, M'hamed Benguettaf et Ould Abderrahmane Kaki.
La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du président du Conseil national des arts et des lettres, Abdelkader Bendaamache, et des hommes de culture et de théâtre dont Bahia Rachedi, Ahmed Benaissa, Haimour Abdelkader, Belkaid Abdelkader et Omar Fatmouche, outre des directeurs des théâtres régionaux, des spécialistes et des amateurs du 4ème art.
Dans son allocution d'ouverture, le commissaire du festival, Rachid Djerourou, a considéré cette manifestation comme le fleuron des créateurs, tout en évoquant les fondateurs de ce prestigieux festival, parmi lesquels Djillali Benabdelhalim.
Sept £uvres théâtrales sont en lice dans cette édition qui s'étalera jusqu'au 31 mai courant. Il s'agit de "Sahd" de la coopérative Nebras d'Adrar, "305" de l'association des arts dramatiques "Mustapha Kateb" de Stidia (Mostaganem), "Sayha oua nawdha" de l'association Riad de Fouka (Tipasa), "Raqsa el akhira" (Dernière danse) de l'association "Gouala" de Relizane, "El wahl" de la troupe "Malaikate el khachaba" (anges de la scène) d'Oran, "Aouil ezzaman el mahzoum" de l'association "Nakous" du théâtre et cinéma de Laghouat et "Takselouit nassiten" (chambre de diables) en tamazight de l'association "Atis inamliyen" (Béjaïa).
Ces représentations seront suivies d'un débat avec la participation de spécialistes.
Un jury présidé par l'acteur, écrivain et dramaturge Djamel Bensabeur évaluera les pièces avec deux actrices: Samira Sahraoui et Fadila Assous, le metteur en scène Souhali Salim et le scénographe Zaaboubi Abderrahmane.
Le grand prix du festival, d'une valeur de 500.000 DA, sera octroyé au lauréat de cette édition.
Des pièces théâtrales hors compétition seront présentées au niveau des théâtres régionaux de Mascara et de Saida dont "El djidar" de l'association Nebras d'Adrar, "Enninhaya" (la fin) de l'association Djillali Benabdelhalim de Mostaganem et "Djouraa zaida" (overdose) de l'association "Taouint Youcef" de Koléa.
En marge de cette manifestation, un colloque sur la vie du dramaturge défunt Ould Abderrahmane Kaki sera organisé, en plus de conférences sur "la mise en scène entre amateurisme et professionnalisme" et le tournage de tous les spectacles participants avec la réalisation d'un film documentaire sur le parcours du festival de 52 minutes.
Des figures du 4ème art algérien seront honorées à cette occasion. Un comité "Network passerelles" composé de 12 académiciens et critiques du théâtre devront animer des débats ouverts avec des jeunes amateurs du théâtre.
Cette 47ème édition du Festival du théâtre national amateur sera marquée par la publication d'un livre sur l'histoire de cette manifestation culturelle depuis la première édition en 1967, écrit par l'écrivain journaliste Aziz Mouat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.