REMPLAÇANT AHMED OUYAHIA INCARCERE A LA PRISON D'EL-HARRACH : Azzedine Mihoubi, nouveau SG par intérim du RND    LOGEMENTS PROMOTIONNELS AIDES (LPA) : Premiers quotas livrés à partir d'août    CELEBRATIONS DE LA VICTOIRE DES VERTS : Nuit blanche à Mostaganem    CADETS DE LA NATION : 99.46% de taux de réussite au Bac    COMMERCE : Plus de 2800 infractions enregistrées depuis début juin    Un pétrolier de Sonatrach contraint de se diriger vers les eaux territoriales iraniennes    Les héros sont de retour au pays    EN - Mahrez : "Fier d'avoir été le capitaine de cette équipe"    Quand Mobilis "évince" Ooredoo    Bientôt un nouveau cahier des charges    Une application pour la location de véhicules    La présidence dit oui    Ankara lance une riposte contre le PKK après l'attaque à Erbil    Téhéran dément des «allégations délirantes» de Trump    Un soldat tué et deux blessés    Peine de mort contre trois hommes    Enlèvement d'une députée anti-Haftar    L'ex-wali de Skikda, Benhassine Faouzi, sous contrôle judiciaire    Les partisans d'une alternative démocratique contre-attaquent    L'Alliance présidentielle décapitée    La cérémonie en Egypte    Les réserves de l'ETRHB pour la vente de ses actions    Deux vieilles connaissances sur la route des Verts    Le ministre du Commerce rassure les boulangers    1 000 kilomètres pour en faire la demande    Arrestation des voleurs de portables en série    5 ans de prison pour l'ex-directeur des Domaines    ACTUCULT    Yazid Atout, nouveau DG de la radio Chaîne III    La gestion administrative cédée aux travailleurs    Lorsque la solidarité villageoise fait des merveilles    Hommage au grand maître Benaïssa    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Un forum qui a fait bouger les lignes    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Circulation routière: 568 permis de conduire retirés en juin    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Edition du 20/07/2019    Le peuple tient le cap    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Le Hirak toujours en marche    Le casse-tête des médecins spécialistes    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    Mesures légales pour relancer la production    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tayeb Zitouni insiste, à Sétif, sur le recueil "sans tarder" de témoignages auprès des Moudjahidine
Publié dans Algérie Presse Service le 11 - 01 - 2015

Les témoignages sur la Révolution doivent être recueillis et enregistrés "sans tarder" auprès des Moudjahidine et de tous ceux qui l'ont vécue, a insisté, dimanche à Sétif, le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni.
Il s'agit aujourd'hui d'une "urgence" au regard de l'âge avancé des acteurs de la guerre de libération nationale, d'autant que l'enjeu est d'écrire l'histoire et de donner des repères aux générations montantes, a souligné en substance le ministre au second jour de sa visite, lors d'une rencontre, au siège de la wilaya, avec des moudjahidine, des ayant droits et des cadres de son département
L'opération de recueil de témoignages à laquelle a appelé le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, doit permettre une écriture "honnête" de l'histoire de l'Algérie, fondée sur des témoignages recueillis de la bouche même de celles et de ceux qui ont participé à la glorieuse Révolution de Novembre, a indiqué M. Zitouni, rappelant que son département n'a pas lésiné sur les moyens pour mener cette opération de façon efficiente.
Selon le ministre, tout ce qui a pu être recueilli jusqu'à aujourd'hui comme témoignages vivants sur la Révolution et tout ce qui a pu être récupéré comme documents et preuves matérielles ornant à l'heure actuelle les musées du pays, "encourage à écrire aisément l'histoire nationale et celle de la Révolution".
La question de l'écriture de l'histoire et de la préservation de la mémoire collective "relève de la responsabilité de tous", a estimé le ministre, insistant à ce propos sur l'association de l'université algérienne, en premier lieu, et de tous les autres secteurs comme l'Education nationale, la Culture, les Affaires religieuses, la Jeunesse, la Formation professionnelle et l'Emploi.
Pour M. Zitouni, l'Algérie, qui se trouve aujourd'hui dans une "situation sensible" née des "velléités de ternir l'image de la Révolution et d'y porter atteinte", a plus que jamais besoin de son peuple et de ses Moudjahidine pour combattre ceux qui sèment le doute quant à la loyauté et aux sacrifices des Chouhada.
Le ministre était auparavant l'invité d'une émission interactive de la radio nationale de Sétif qui lui a notamment permis de dresser un bilan de sa visite d'inspection dans la wilaya des Hauts plateaux. M. Zitouni a souligné sur les ondes de ce média que la responsabilité incombant aujourd'hui à son département, aux autorités locales et à la presse consiste à donner sa "réelle dimension à la Révolution".
Une oeuvre qui requiert, a souligné le ministre, le recueil de témoignages, le recensement complet des camps de concentration et autres centres de tortures qui fleurissaient en Algérie durant la période coloniale, la réédition des oeuvres consacrées à la lutte armée, ainsi que la réalisation de films voués aux grandes figures révolutionnaires et aux grands faits d'armes".
Le ministre avait entamé la seconde journée de sa visite dans la wilaya de Sétif en se recueillant devant la stèle érigée au centre du chef-lieu de wilaya, à Saâl Bouzid, premier martyr des massacres du 8-Mai 1945, avant de rendre visite, en son domicile, au moudjahid Brahim Belarbi.
M. Zitouni a également présidé, aux côtés des autorités locales, une cérémonie de baptisation d'un lycée de la cité Chouf Lekdad (nord de Sétif), du nom du chahid Amar Bouima, tombé au champ d'honneur en 1959.
La veille (samedi), le ministre avait notamment annoncé que tous les centres de repos des Moudjahidine allaient être dotés de moyens audiovisuels modernes et performants destinés à recueillir les témoignages sur la Révolution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.