Un nouveau niet de l'armée à la transition    La transition démocratique, «une nécessité, pas un choix !»    Bensalah évoque les «mécanismes» de la présidentielle    Les travailleurs des communes réinvestissent la rue    Liberté provisoire pour deux jeunes arrêtés mardi à Oran    Les travailleurs de KouGC manifestent leur colère    L'Iran souffle le chaud et le froid    Le niet des Palestiniens    De Caracas à Téhéran : les contradictions américaines    «Un vrai test»    Plus d'une quinzaine de syndicats boycottent le ministre du Travail    43 plages autorisées à la baignade    Pain de viande en croûte    Donner une base académique à la musique malouf    Egalité et émancipation au cœur du Hirak    ACTUCULT    Boufarik: Le voleur était le gardien    Axe Gdyel-Benfréha: Un mort et un blessé dans un accident de la route    Bouira: Démantèlement d'un réseau de trafic de kif    Adrar: Deux complexes gaziers bloqués par des chômeurs    Groupe D : Afrique du Sud - Namibie, vendredi à 21h00: Un nul n'arrangerait personne    Une étude pour un nouveau plan de circulation: Le projet d'extension du tramway vers l'aéroport relancé    Les héritiers de la lumière    Une grande école du ballon rond    Le Caire, ville sous haute sécurité    Réseau routier urbain de Zemmoura (Relizane)    La justice suit son cours    Le fléau de la corruption perdure    Benbitour suggère la création de 15 pôles de développement    Le Cameroun toujours là pour le titre... le Ghana accroché    Plaidoyer pour une «présidentielle libre et transparente»    Des experts pour enquêter sur les causes de la mort de poissons au Lac Oum Guellaz    Un rituel ancré dans l'histoire de la région    Algérie : L'inflation à 3,6% sur un an en mai 2019    Sahara occidental : Le Polisario saisit le Conseil de sécurité sur l'expulsion d'avocats    Djellab depuis Dakar : "La création de la ZLECAF érigera l'Afrique en force économique mondiale par excellence"    USA : La Fed est "isolée" des pressions politiques, assure Powell    CA Bordj Bou Arreridj : El Hadi Belaâmiri, cinquième recrue    En franchissant les 11 milliards de dollars de ventes : Chanel réaffirme son indépendance    Hommages à celui qui a eu à accomplir quatre grandes missions durant les quatre moments décisifs de l'histoire de l'Algérie contemporaine : Il y a 27 ...    Pas de révision des prix    Les 3 supporteurs en détention provisoire    Le gouvernement appelé à penser une législation spéciale    La justice ordonne l'arrestation de l'ex-Président Kotcharian    Le tapis de Babar au Salon international du tourisme de Berlin    La 55e édition du Festival international de Carthage du 11 juillet au 20 août 2019    Moyen-Orient : Pourquoi les Etats-Unis jouent avec le feu    Mauritanie : El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les soldes hiver 2015 se poursuivent à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 26 - 01 - 2015

Les soldes hiver 2015 qui dureront du 18 janvier au 28 février prochain, battaient leur plein à Alger et les commerçants du prêt à porter notamment s'attellent à faire la promotion d'un large éventail d'articles.
Se voulant de grand format pour l'occasion, les affiches sont d'ores et déjà au rendez-vous pour attirer une clientèle en quête de "bonnes occasions" sur un tas d'articles composés essentiellement de vêtements et chaussures avant la fin de la saison hivernale.
Toujours dans l'esprit d'appâter le plus grand nombre de clients, les devantures des boutiques ont de suite été placardées des différents taux de réduction qui oscillent entre 20 et 80%.
A Alger, les boutiques et centres commerciaux comme celui de Bab Ezzouar ne sont pas en marge de cet évènement en proposant des tarifs promotionnels même sur des articles de marque mondialement connue.
Cependant, les clients qui flashent sur ces articles de marque tombent immédiatement sous l'effet de surprise dès qu'ils réalisent que l'abaissement des prix est irréel en comparaison avec les prix initiaux.
Dans ce centre, Mme Ratiba qui voulait profiter de ces réductions allant jusqu'à 60% pour l'achat de vêtements d'hiver pour sa fille, s'est dit fort étonnée de voir, après un simple calcul effectué avec son mari, que ces soldes sont fictives.
Elle a indiqué avoir tenté de trouver une explication à cela auprès des vendeurs mais en vain, estimant que cette opération était une arnaque.
Entre autres signes de tromperie, il y a lieu de souligner le fait d'exposer des articles soldés avec le reste des articles proposés à la vente. En période de soldes, un espace doit être impérativement réservé aux articles soldés, stipule la loi.
Pis encore et contrairement au règlement, les vendeurs vont jusqu'à suggérer la vente de deux articles et un troisième gratuit.
Concernant les activités des commerçants lors de cette période de soldes, Mohamed, fonctionnaire dans une administration et au fait de l'opération, a déclaré qu'elles allaient à l'encontre du règlement en vigueur, relevant que la période définie par la tutelle n'est pas respectée. Celle-ci reste tributaire du bon vouloir du commerçant et n'est nullement régie par la décision de la direction du commerce.
Le responsable du service de la répression de la fraude et de la protection du consommateur à la direction de wilaya du commerce, Mohamed Hadjal, a fait savoir que 191 autorisations avaient été délivrées au titre de la période des soldes d'hiver pour l'année 2015 (18 janvier-28 février).
Cette autorisation intervient conformément au décret exécutif 205-06 (2006) fixant les conditions et les modalités de réalisation des ventes en soldes, des ventes promotionnelles, des ventes en liquidation de stocks, des ventes en magasins d'usines et des ventes au déballage.
L'agent économique désirant réaliser des ventes en soldes doit déposer, auprès du directeur de wilaya du commerce territorialement compétent, une déclaration accompagnée des pièces requises, notamment la liste et les quantités des biens devant faire l'objet des ventes en soldes et un état reprenant les réductions de prix à appliquer ainsi que les prix pratiqués auparavant.
Tout dépôt de dossier conforme donne lieu à la délivrance, séance tenante, d'une autorisation qui permet à l'agent économique d'entamer les ventes en soldes pour une durée de six (6) semaines consécutives.
Tout agent économique concerné doit rendre publics, par voie d'affichage sur la devanture de son local commercial et par tous autres moyens appropriés, les dates de début et de fin des ventes en soldes, les biens concernés, les prix pratiqués auparavant et les réductions de prix consenties qui peuvent être fixes ou graduelles.
Il est également tenu d'exposer les biens devant faire l'objet des ventes en soldes à la vue de la clientèle séparément des autres biens.
La période de délivrance des autorisations se poursuit toujours et les agents de contrôle veillent à ce que les commerçants soient munis de ce document avant d'entamer les ventes en soldes.
Tout manquement aux lois en vigueur en la matière peut valoir aux contrevenants jusqu'à la fermeture de leur local.
En 2014, plus de 300 autorisations avaient été délivrées aux commerçants de la wilaya d'Alger, au titre de la période hivernale des soldes, contre près de 400 autorisations en 2013 (soldes d'hiver et d'été).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.