Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    ETRHB Haddad à Tizi Ouzou.. Incertitude et angoisse des travailleurs    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Lutte contre la criminalité.. Interpellations à Tlemcen, Tébessa, et Aïn defla    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Du chocolat fourré aux psychotropes !    France.. Les protestations continuent    PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE : Le DG des douanes, Farouk Bahamid limogé !    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    AEROPORT DE TUNIS : Saisie de plus de 100.000 euros sur un Algérien    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Sous le signe de «dégage !»    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    En bref…    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PROMOTIONS ET SOLDES SUR LES ARTICLES DE PR�T-�-PORTER
Silence, on solde !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 03 - 02 - 2009

Rue Hassiba-Ben- Bouali, rue Larbi-Ben- M�hidi, place du 1er - Mai, rue Didouche- Mourad� dans tous les quartiers de la capitale, la quasi-totalit� des boutiques de pr�t-�-porter se sont mises � l�heure des soldes.
Pantalons, pulls, manteaux� tout doit dispara�tre avant l�arriv�e de la nouvelle collection printemps-�t� 2009 ! Les clientes semblent prises d�une soudaine fr�n�sie ! Elles veulent tout d�valiser. Bon nombre d�entre elles ont s�ch� les cours ou se sont fait porter p�les aupr�s de leur patron pour courir les magasins. Mais ces soldes sont-elles vraiment int�ressantes ? Ob�issent-elles � une r�glementation ? Chaussons nos baskets et allons prendre la temp�rature dans les rues d�Alger. Soldes -20% ; - 30% et jusqu�� -70% annoncent, en grande pompe, des m�ga-affiches coll�es aux vitrines des magasins d�habillement de la rue Didouche-Mourad. La gent f�minine se presse, se bouscule pour �tre aux premi�res loges. C�est connu, les premi�res arriv�es sont les mieux servies.
Chacun selon son humeur
Premier constat. Les soldes n�ont pas d�marr� simultan�ment dans toutes les �choppes. Si certains commer�ants ont commenc� � faire des d�marques le 19 janvier, correspondant � la date officielle du lancement des soldes, d�autres n�ont suivi qu�une semaine apr�s, voire dix jours. D�autres enseignes ne se sentent gu�re concern�es par ce grand �balayage�, comme ce vendeur de fringues install� dans les nouvelles galeries de Meissonier (Ferhat-Boussa�d). �Mes articles sont � des prix abordables. Pas question de les brader du moment qu�ils trouvent toujours preneur � ce prix. Et puis, l�hiver est toujours l� et les v�tements chauds sont toujours autant recherch�s�, nous dira-t-il. Autre son de cloche chez son voisin. Des r�ductions allant jusqu�� 60% sont affich�es au grand bonheur des clientes qui ach�tent jusqu�� 5 ou 6 articles. Ici tout est pratiquement � 600 DA : pulls, gilets� �Je suis � la deuxi�me d�marque, nous r�v�le le vendeur. Tout part comme des petits-pains. D�ailleurs, il n�y a pratiquement plus de petites tailles.� Pointant du doigt des pulls fins en V suspendus � des cintres, il dira : �Vendus au d�but � 1 400 DA, je les ai c�d�s � 900 DA puis � 600 DA !� Une jeune fille qui venait de p�n�trer dans le magasin s�arr�te interloqu�e devant ce m�me pull. Elle porte sa main au front et s��crie, visiblement d��ue : �Zut, je me suis fait arnaquer, je viens d�acheter le m�me � 1 400 DA au bazar du 1er-Mai.�
En pr�vision de la nouvelle collection
Dans ces galeries, la plupart des commer�ants interrog�s nous ont avou� jouer la carte des soldes afin d��couler les stocks des v�tements d�hiver et d�accueillir la nouvelle collection printemps-�t� 2009. �Ces v�tements ne seront plus � la mode la saison prochaine. Les liquettes en laine et les trench-coats ont fait fureur cet hiver mais une autre mode viendra les �clipser prochainement, d�o� l�int�r�t des soldes !�
Comme un ouragan
Changement de direction. Rue Didouche- Mourad. Chez Actua, les soldes ont d�but� vers le 20 janvier. Au d�but, des files d�attente interminables se formaient au niveau de la caisse. Un tsunami semble �tre pass� par l�. Les rayonnages sont presque vides. Certains prix restent toutefois �lev�s.
Des soldes inaccessibles
Dixit, une autre grande enseigne �tr�s fashion� de la rue Didouche-Mourad. Ici, on affiche d�j� : deuxi�me d�marque. Des v�tements d�assez bonne qualit� mais des prix qui restent �chauds�. Petits pulls � 2 500 DA, jeans autour de 3500 DA, vestes � pr�s de 5 000 DA� Nous nous rapprochons de Sofiane, le g�rant, pour en savoir un peu plus. �Il s�agit d�une marque fran�aise install�e en Tunisie, nous r�v�le-t-il. A la base, ces v�tements sont chers, ce qui explique qu�avec les soldes, les prix restent toujours �lev�s. La qualit� se paye !� Du c�t� des rayonnages, qu�en pensent les clientes qui farfouillent entre les cintres ? Les avis sont mi-figue, mi-raisin. Une dame accompagn�e de sa fille, une adolescente, est cat�gorique : �Je profite des soldes pour acheter plusieurs articles de bonne qualit� que ma fille pourra porter longtemps. C�est une sorte d�investissement.� Un peu plus loin, une jeune �tudiante baisse les bras, apr�s avoir arpent� plusieurs fois les all�es du magasin. �J�ai flash� sur cette veste, mais impossible de me l�offrir � 5 000 DA�, regrette-t-elle.
La grande arnaque
D�autres clients rencontr�s �� et l� n�ont pas h�sit� � d�noncer certaines pratiques malhonn�tes de la part de commer�ants peu scrupuleux. �J�ai personnellement rep�r� des v�tements dont les prix ont augment� durant les soldes. C�est � nous clients de garder la t�te froide et de ne pas c�der au chant des sir�nes � la vue du mot solde, car souvent c�est du pipeau�, soutient une cliente. Des soldes douze mois sur douze Au souterrain du tunnel des Facult�s, quelques commer�ants affichent des r�ductions sur les v�tements. Sofiane est sp�cialis� dans la vente de jeans et de pantalons slim. Aujourd�hui, un sticker g�ant annonce une promotion : 1 200 DA le jeans. �Je ne parle pas de soldes mais de promotions, dit-il. Si l�on compare avec l�Europe, les choses sont plus r�glement�es. La marge b�n�ficiaire du commer�ant est calcul�e � l�avance. Par cons�quent, au moment des soldes � fix�es � deux fois l�ann�e �, le vendeur est toujours gagnant. En Alg�rie, force est de constater que les soldes et les promotions existent douze mois sur douze. La r�glementation est loin d��tre appliqu�e.�
La loi existe� mais !
Et pourtant, la r�glementation des soldes existe bel et bien en Alg�rie depuis 2006. Ces ventes sont autoris�es pendant une p�riode bien d�termin�e : deux fois l�an. Pendant les saisons hivernale (janvier et f�vrier) et estivale (juillet et ao�t). La dur�e de ces soldes est fix�e � six semaines en continu. La loi stipule que les commer�ants sont tenus d�afficher sur la devanture de leur local, la date du d�but et de la fin de ces soldes. Des sanctions sont pr�vues, notamment des mesures de saisie et de confiscation de biens en cas de non-respect de cette r�glementation. Pourtant, sur le terrain, c�est l�anarchie totale. Les commer�ants n�en font qu�� leur t�te, en toute impunit� puisqu�il y a absence de contr�le. A quand le grand coup de balai pour remettre les pendules � l�heure ?
SabrinaL
Email : [email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.