CAN 2022 (dames) Victoire historique de l'Algérie face au Soudan (14-0)    le Barça peut oublier Sterling    Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Le FFS en colère !    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    «La concurrence entre Sidi Salah et Doukha sera bénéfique pour l'équipe»    Grande rencontre sur la microentreprise    Branle-bas de combat chez les partis    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Astuces pour une meilleure visibilité    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ghardaïa:lancement des études de faisabilité pour le traitement et le recyclage des eaux usées de cinq communes
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 11 - 2015

Une enveloppe de 60 millions de dinars a été consentie pour l'élaboration des études techniques de cinq stations de traitement, de recyclage et de réutilisation des eaux usées pour l'irrigation agricole dans la wilaya de Ghardaïa, a indiqué mardi à l'APS le directeur des Ressources en Eau de la wilaya.
Initiées dans le cadre du programme national d' assainissement et d'épuration des eaux usées afin de promouvoir la politique environnementale durable et l'économie de l'eau, ces études, qui toucheront cinq localités de la wilaya (Hassi-Lefhal, Mansourah, Zelfana, Seb-Seb et Bounoura), seront lancées avant la fin de l'année en cours, a précisé M.Djamel Belahrach.
Evoquant l'utilité des stations d'épuration, le responsable des projets d'assainissement à la direction des ressources en eau de Ghardaïa , Missoum Benritab, a affirmé que dans une région aride comme Ghardaïa, qui lutte depuis longtemps contre la sécheresse, les eaux récupérées vont soulager les réserves conventionnelles jusque là sur-sollicitées par l'irrigation des zones agricoles.
Ces futures stations d'épuration des eaux usées viendront ainsi conforter les différents projets d'assainissement réalisés dans la wilaya de Ghardaïa et contribueront à la protection de la nappe phréatique, ainsi qu'à la préservation des ressources hydriques de la région, à travers notamment la réutilisation en agriculture des eaux usées traitées, a noté M.Benritab.
Outre la réduction du volume et des nuisances des déchets des eaux par le biais d'un réseau de récupération et de traitement, ces stations d'épuration permettent également de limiter et d'agir contre l'un des grands problèmes qui menace la wilaya de Ghardaïa, l'utilisation irrationnelle et excessive de l'eau, notamment pour l'irrigation des cultures spéculatives d'été telle que la pastèque, a-t-il fait savoir.
En matière d'épuration des eaux usées, la wilaya de Ghardaïa a accumulé une expérience qui l'érige en modèle à suivre, notamment par la mise en exploitation des deux stations de traitement des eaux usées par lagunage situées au lieu dit Kef El-Doukhan, en aval de l'oued M'zab, dans la commune d'El-Atteuf, et à Guerrara, a précisé le responsable des projets d'assainissement.
Ces infrastructures novatrices et environnementales d'envergure, notamment en matière de développement durable, ont été conçues de manière à traiter les eaux usées naturellement, sans mécanisation ni apport chimique, au moyen de lagunage par système gravitaire, et à les réutiliser pour l'irrigation agricole, a-t-il souligné.
La réalisation de stations d'épuration pour les différentes communes de Ghardaïa vise l'amélioration du cadre de vie du citoyen, la préservation de l'environnement et l'accompagnement du développement économique et social de ces localités.
La wilaya de Ghardaïa compte actuellement deux stations fonctionnelles de traitement des eaux usées par lagunage, l'une dans la vallée du M'zab avec ses quatre communes fortement urbanisées et l'autre à Guerrara dont la qualité de l'eau traitée à la sortie est sans agressivité sur l'environnement.
Deux autres stations de même envergure sont au stade de finition dans les communes de Berriane et El-Menea et leur mise à eau est programmée prochainement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.