Communiqué du Conseil des ministres    Le Cameroun dans l'incertitude    Ligue 1 (6e journée) : L'O Médéa nouveau leader    Real : Benzema donne de ses nouvelles    Championnat d'Afrique de karaté : 10 Algériens en finales et 13 médailles décrochées    Des vents forts sur des wilayas côtières de l'Est du pays lundi    Crisis Group: Washington doit intégrer dans son discours le droit des Sahraouis à l'autodétermination    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Coupe arabe 2021 de la Fifa: L'Egypte et l'Algérie ont réalisé de belle prestations    Affaire Fethi Ghares : Procès reporté au 12 décembre    Est-ce la fin des mesures de rétention contre le Liban ?    "Notre participation a été un succès"    Pourquoi ça bloque    Le difficile démarrage    Sit-in des bénéficiaires des logements AADL    Patchwork d'alliances pour la gestion des APC    Le Ballon d'Or 2020 finalement attribué à Lewandowski ?    Le président Tebboune préside aujourd'hui une réunion    La construction de logements en plein boom    Ce qui va changer pour voyager en France    Plus de 240 enfants handicapés accueillis par les établissements spécialisés    Le moudjahid Hadj Ziane Mohamedi n'est plus    Report du procès en appel de Abdelkader Zoukh    Unifier les efforts pour lutter contre le terrorisme    Les Canaris s'entraînent enfin à... l'ESHRA    Résultats    Démantèlement d'une bande de trafiquants de psychotropes    Plus de 390 tonnes de produits alimentaires saisis dans un dépôt non déclaré    Repêchage du corps emporté par les eaux pluviales à Mediouna    La légende Saïd Mekbel    Le coup d'envoi demain à Boumerdès    Avant-première de Sœurs de Yamina Benguigui à Tunis    L'attaque dans le centre du Mali, une atteinte grave aux droits de l'Homme    Fiesta «flamenca»    Sidi Bel Abbès: Transport privé - transport public : «le SMOG»    Visite d'une délégation de diplomates et ministres africains et arabes    La colère de Tebboune    La justice autorise une manifestation contre les bases militaires    Les Gambiens élisent leur président    Le cadeau empoisonné des nouveaux élus    Des bombes livrées en 2016 à l'Arabie et aux Emirats par la France    Le FFS reprend sa majorité à l'APW    Une nouvelle génération des démocrates    La rupture?    Des blocages partout    Hommage à Pilar Bardem    Des films et une installation pour sensibiliser à la cause    Plus de 1.200 objets issus du film mis en vente    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ghardaïa: Plus de six milliards de dinars pour le recyclage des eaux usées
Publié dans Le Maghreb le 24 - 03 - 2013


Un investissement global de plus de six milliards de dinars a été consenti pour la réalisation dans la wilaya de Ghardaia de six stations d'épuration afin de traiter et réutiliser les eaux usées pour l'irrigation agricole, a souligné le directeur de l'hydraulique par intérim. Cet investissement s'inscrit dans le cadre du programme national d'assainissement et d'épuration des eaux usées afin de promouvoir la politique environnementale durable et l'économie de l'eau par sa réutilisation à des fins agricoles, a précisé M. Missoum Benritab, en marge d'une exposition organisée samedi à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau. Les six stations d'épuration par lagunage, en cours de réalisation à Berriane, Guerrara, El-Menea, Oued-Nechou , Noumerate et El-Atteuf, permettront de récupérer plus de 100.000 m3 d'eaux traitées, selon un processus qui permet d'atteindre plus de 90% de propreté, a signalé le même responsable. "Le débit des eaux traitées est l'équivalent de 115 forages profonds de 30 litres/seconde fonctionnant huit heures par jour", a expliqué M. Benritab en soulignant que ce volume peut irriguer plus de 1200 hectares. Evoquant l'utilité des stations d'épuration, le directeur par intérim a affirmé que dans une région aride comme Ghardaïa, qui lutte depuis longtemps contre la sécheresse, les eaux récupérées vont soulager les réserves conventionnelles jusque-là sur-sollicitées par l'irrigation des zones agricoles. "Si les stations réduisent le volume et les nuisances des déchets des eaux par le biais d'un réseau de récupération et de traitement, elles permettent également de limiter et d'agir contre l'un des grands problèmes menaçant la région de Ghardaïa qui dispose déjà d'une station de traitement des eaux usées par lagunage, au lie-dit ''Kef El Doukhan'' en aval de l'oued M'Zab, dans la commune d'El-Atteuf. Cette infrastructure novatrice et environnementale de "grande envergure", notamment en matière de développement durable, est conçue de manière à traiter les eaux usées naturellement, sans mécanisation ni apport chimique, au moyen de lagunage par système gravitaire, afin de les réutiliser pour l'irrigation de quelque 500 hectares. Le site de cette infrastructure de traitement des eaux usées de la vallée du M'zab, composé de bassins de décantation, est devenu un espace de biodiversité important et un gîte pour la faune en général, l'avifaune en particulier, ainsi que le développement d'une flore dense et endémique, signale-t-on.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.