La hausse des prix alimente l'appétit des investisseurs, optimistes    Baisse drastique des réserves de change et dérapage accéléré de la cotation du dinar    Une lettre de Ghali adoptée comme document officiel du Conseil de sécurité    Plus de 100 kg de drogue saisis à Alger et 11 suspects arrêtés    L'Etat œuvre à redonner aux zones rurales un rôle pionnier économiquement    Les meilleures œuvres primées    L'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    Le portier algérien Oukidja suspendu pour cinq matches    «Soulagé d'être réhabilité»    Ligue des Champions: le MCA s'impose au Sénégal face au Teungueth FC    Procès en appel de l'auteur présumé de l'assassinat d'Ali Tounsi : Le colonel Chouaib Oultache condamné à la prison à vie    INESG: ouverture des travaux d'une journée d'étude portant sur la guerre del'information    Une responsable sahraouie appelle les organisations féminines à travers le monde à protéger les sahraouies des exactions marocaines    Le FFS éloigne la perspective de sa participation aux prochaines élections    Arsenal : Le successeur de Lacazette déjà trouvé ?    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Qui s'y frotte s'y pique    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Les matchs amicaux face à la Côte d'Ivoire et la Zambie officialisés    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Les attaques de l'armée sahraouie contre les forces armées marocaines s'intensifient    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Imposante mobilisation à Alger    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Crimes commis à l'étranger: Un projet de loi pour la déchéance de la nationalité    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Les rentiers cachés de la République    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Le pape en Irak, hier, pour une visite historique    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marché pétrolier: réunion Iran-Irak-Vénézuela-Qatar à Téhéran
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 02 - 2016

Les ministres du Pétrole de l'Iran, de l'Irak, du Venezuela et le ministre qatari de l'Energie ont entamé mercredi à Téhéran une réunion au lendemain de la décision de Ryadh, Moscou, Caracas et Doha de geler le niveau de production.
"Afin de stabiliser les marchés pétroliers", l'Arabie, la Russie, le Qatar et le Venezuela "sont convenus de geler la production à son niveau de janvier, pourvu que les autres grands producteurs fassent de même", avait déclaré mardi le ministre qatari Mohammed Saleh al-Sada, président de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).
Dès hier, l'Iran avait rejeté le gel du niveau de sa production.
"L'Iran ne renoncera pas à son quota" malgré une surabondance de l'offre sur le marché, avait déclaré le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namadar Zanganeh.
Il avait alors annoncé qu'il se réunirait avec ses homologues irakien et vénézuélien mercredi à Téhéran, où le ministre du qatari s'est joint à la réunion.
"L'Iran n'a aucune responsabilité dans la situation actuelle du marché", a déclaré pour sa part Mehdi Assali, directeur du ministère du Pétrole pour les affaires de l'Opep au quotidien iranien Shargh.
"Dès la fin des sanctions, le ministre a écrit une lettre à l'Opep pour l'informer que nous allions revenir à notre niveau de production d'avant les sanctions", a-t-il ajouté, en référence aux sanctions économiques internationales qui ont été levées en janvier en vertu d'un accord avec les grandes puissances sur le nucléaire iranien.
Les pays qui produisent plus que leurs quotas "doivent baisser leur production sans attendre quoi que ce soit de la part de l'Iran", a-t-il ajouté.
Après la fin des sanctions à la mi-janvier, l'Iran a annoncé une augmentation immédiate de sa production de 500.000 barils par jour et de 500.000 b/j supplémentaires d'ici fin 2016.
L'Iran produit actuellement un peu plus de 2,8 millions de barils de pétrole par jour (mbj) dont environ un mbj sont exportés.
Téhéran veut ainsi récupérer ses parts du marché perdu depuis le renforcement des sanctions par l'Union européenne et les Etats-Unis à partir de 2012.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.