Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La place qu'occupe l'université reflète les efforts de l'Etat pour le développement de l'enseignement supérieur
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 02 - 2016

ABBES - Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a indiqué samedi à Sidi Bel-Abbès que la place qu'occupe l'université algérienne reflète les efforts de l'Etat pour le développement de ce secteur.
Animant une conférence de presse lors de sa visite dans la wilaya, M. Hadjar a souligné que sur 20 universités du Maghreb, 12 universités algériennes occupent les premières places, ce qui représente un indice positif du progrès constaté dans ce secteur.
L'université algérienne adopte des méthodes modernes pour se faire connaître au niveau mondial et maîtrise les mécanismes qui mettent en exergue son activité, ce qui l'améliore d'une année à l'autre.
L'Etat accorde une grande importance au secteur et soutient ses projets en vue de développer l'université et la recherche scientifique, a ajouté le ministre indiquant qu'un budget de plus de 4 % par rapport à l'année dernière a été consacré au secteur de l'enseignement supérieur, en vue de soutenir ses projets.
Il a cité, dans ce sens, les structures universitaires en cours de réalisation ou en cours et en voie de lancement à travers le territoire national.
Tahar Hadjar a salué l'université Djillali Liabès de Sidi Bel-Abbès qu'il considère comme "pilote" disposant de tous les moyens et structures homogènes et complémentaires lui ayant permis de réaliser de bons résultats en enseignement scientifique, d'occuper la première place pour la deuxième fois consécutive en matière de recherche scientifique au niveau national et Maghrebin et de se frayer une bonne place au classement arabe et mondial.
Cet établissement d'enseignement supérieur occupe la 27ème place au niveau africain, la 1.725ème sur 27.000 universités dans le monde, ce qui renseigne sur les grands efforts déployés par ses encadreurs (enseignants, chercheurs).
Au sujet de la recherche scientifique, le ministre a fait savoir qu'il existe de larges programmes nationaux dans divers domaines, à l'instar de l'agriculture, la santé, l'industrie, l'économie où le ministère recense un total de 34 PNR s'articulant autour de l'ouverture du champ pour sortir de la théorie vers la pratique et aider les étudiants dans leurs recherches scientifiques au sein des entreprises.
A une question concernant la relance de l'activité sportive universitaire, M. Hadjar a annoncé l'organisation d'un grand regroupement, en mai prochain à Oran, qui sera ponctué par le coup d'envoi de championnats universitaires dans différentes disciplines sportives et activités culturelles, en plus de la tenue de rencontres entre clubs universitaires. Des prix seront décernés aux universités qui se distinguent par leurs innovations, en vue d'inciter les étudiants à la créativité, la production et l'échange entre universités dans l'Est, l'Ouest, Centre et le Sud du pays.
Par ailleurs, le ministre a estimé que l'université qui est "politisée par nature" est une tribune de dialogue de manière scientifique et civilisée.
Il en veut pour preuve la présence de l'université dans le débat sur le projet de révision de la Constitution adopté, faisant remarquer que la plupart des opinions émanaient d'enseignants plus que de politiciens.
Le ministre a inspecté, lors de sa visite dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, plusieurs projets en cours de réalisation dont ceux d'une cité universitaire, d'une bibliothèque centrale, d'une résidence, saluant la qualité des structures dotées de commodités, notamment des annexes communales, postales et d'assurance sociale.
Au terme de sa visite, il a annoncé qu'au titre de la prochaine rentrée universitaire, une école supérieure nationale d'agriculture sera ouverte à l'université de Sidi Bel-Abbès partant des atouts et potentialités agricoles importantes de la wilaya.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.