Mobilisation pour la libération de Laâlami    Une forte mobilisation au rendez-vous    Le Hirak entame sa deuxième année    RCD : "Il faudra faire bien plus pour nous soumettre"    Journée d'étude sur "L'exception d'inconstitutionnalité des lois"    Emanciper le droit ? C'est possible !    Le pétrole à son plus bas prix depuis un an    L'IFPEN français confirme sa participation    Probable rappel de nouvelles voitures Daimler truquées    Fitch Ratings projette une baisse de 3,75% des ventes    UGTA : de l'éviction de Sidi-Saïd à l'émergence de son sosie    Le spectre de grosses pénuries    Décès d'Idriss El Djazaïri : une carrière vouée aux bonnes causes    Voici les objets qu'on oublie souvent dans la voiture    Tunisie : le gouvernement Fakhfakh entame son travail    L'Union africaine compte déployer 3 000 soldats au Sahel    Le virus présent en Italie avant l'endémie en Chine    Bounedjah dans le viseur de Besiktas    Dziri Billel «indécis»    Quelles perspectives pour Serport ?    Aït Djoudi quitte le NAHD    Programme des huitièmes (aller le 12 mars, retour le 19)    Le MCA en quête de confirmation    Fausse alerte au coronavirus    Report du procès Hamel et Berachedi prévu jeudi à Blida    Guelma : les dépouilles de 3 harraga rapatriées    Baba à la chantilly    Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Actucult    Les "50 ans de la chanson raï" célébrés à Oran    Nina Lys Affane revient avec des "Fracas de sens"    "Le silence des armes, l'illusion de la paix"    Le duo japonais de musique traditionnelle «Wagaku Miyabi» séduit Alger    J'ai cherché des Islamistes dans le Hirak !    Brésil : Chantage de Bolsonaro contre la presse    JS Kabylie : Un match à ne pas perdre    JSMB – USMH : Le choc des mal classés    Près de la moitié des montants alloués non consommés    La Syrie martyrisée    Site antique de Tiklat (El kseur) : Destructions au sein de la nécropole    Ooredoo Algérie: Bassam Yousef Al Ibrahim nouveau directeur général adjoint    Election d'une nouvelle instance présidentielle: Vers un congrès extraordinaire du FFS    Algérie-Pays du Golfe: La diplomatie algérienne à l'épreuve du feu    Des outils de mesure contre le gaspillage d'eau    Les autorités tentent de rassurer à propos du coronavirus: Colère après la suspension de la Omra    Un réseau de trafiquants de psychotropes démantelé    Tribunal Sidi M'hamed: «El-Bouchi» condamné à 8 ans de prison, Khaled Tebboune acquitté    L'art du Goul populaire menacé de disparition à El Bayadh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les préparatifs pour les législatives 2017 et les garanties de transparence largement traités par la presse nationale
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 05 - 2017

Les préparatifs pour les élections législatives du 4 mai et les garanties de transparence du scrutin données notamment par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, ont été largement abordés mercredi par la presse nationale, à J-1 du vote.
"Pour une assemblée populaire nationale représentative: Respect du libre choix du citoyen", titre en Une le quotidien El Moudjahid qui a mis en exergue les efforts déployés par les autorités publiques pour permettre aux citoyens d'accomplir leur devoir électoral dans les meilleures conditions.
"Plus de 23 millions d'électrices et d'électeurs sont appelés demain aux urnes, pour élire leurs représentants à la nouvelle Assemblée populaire nationale, pour les cinq prochaines années, dans un scrutin entouré, pour la première fois, de garanties constitutionnelles de transparence et d'équité, et devant consolider la stabilité et la paix dont jouit l'Algérie", relève le journal.
De son coté, Horizons s'est arrêté sur l'"appui" du président de la République aux magistrats, sous le titre "Un solide gage de transparence".
"Le ministère de l'Intérieur promet de rectifier le tir", écrit pour sa part, le Quotidien d'Oran qui a repris les déclarations du M. Bedoui affirmant que ses services œuvreront à "remédier rapidement aux lacunes juridiques" relevées dans le régime électoral.
"Nous n'avons pas peur des appels au boycott", c'était la déclaration M. Bedoui qui a fait la Une de La Nouvelle République consacrant un long article sur le passage du ministre au forum de la radio nationale.
Le quotidien est revenu également sur les modalités de vote et les mesures prévues par la loi pour garantir la transparence de l'opération électorale.
La Tribune s'est intéressée, quant à elle, aux déclarations de M. Bedoui sur les vidéos de "youtubeurs" qui ont fait le buzz sur les réseaux sociaux, se disant "fier de ces jeunes exploitant les espaces démocratiques en Algérie".
Sur le même sujet, le quotidien El Khabar, paraissant en langue arabe estime que M. Bedoui a traité cette question "positivement".
El Khabar a relevé par ailleurs que le taux de participation reste, un "souci majeur" malgré les activités partisanes intenses des chefs de formations politiques en lice qui ont sillonné le territoire national pour convaincre les citoyens à sÆexprimer lors du scrutin législatif.
"M. Bedoui minimise de l'importance des appels au boycott sur Youtube et Facebook", constate, de sa part, Echourouk qui a repris également les appels du président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah à une participation massive aux législatives et à "faire abstraction des discours sceptiques et défaitistes".
Faisant le bilan de cette campagne électorale, Le Soir d'Algérie s`arrête sur "L'enjeu de la participation" estimant que "jusqu'aux derniers moments, la peur de l'abstention a été au cœur de toutes les préoccupations".
"Le 4 mai est désormais perçu comme une date symbole censée renseigner définitivement sur la véritable nature des relations entre la société et le pouvoir et démontrer de quelle manière ce dernier compte dépasser cette épreuve", commente le journal.
D'autres journaux, à l'instar du quotidien Reporters, ont évoqué l'absence d'instituts de sondage et d'études prospectives notant qu'aucune enquête n'a été menée pour savoir comment les citoyens perçoivent le rendez-vous électoral du 4 mai.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.