Soudan, une troisième révolution ?    Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    Aucune baisse    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Le géant «peuple» viendra à bout du nain «système»    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Le groupe Benamor se disculpe    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Locales 2017: des partis politiques prônent le "changement" par les urnes
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 11 - 2017

Le président du Mouvement de la société de la paix (MSP), Abdelmadjid Menasra, a indiqué, lors d'un meeting populaire à Constantine, que sa formation politique demeure "convaincue que le changement passe par les élections loin de toute tendance à la violence ou la démission".
Les élections figurent parmi "les constantes que le MSP défend", a-t-il ajouté, affirmant que son parti est décidé à "aller jusqu'au bout dans la démarche démocratique en dépit de toutes les difficultés rencontrées".
A El Bayadh, le secrétaire général de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a estimé que les élections locales constituaient une opportunité pour un changement "pacifique" et "civilisé" afin de matérialiser le véritable sens de la volonté du citoyen.
Il a affirmé qu'une participation "massive" et "de qualité" du citoyen permettrait de "donner plus de chances aux candidats porteurs d'un programme prometteur répondant aux attentes du citoyen et donner une légitimité aux futures assemblées élues".
Lire aussi: Locales 2017: plaidoyer pour une décentralisation de la gestion des Assemblées locales
De son côté, le président du Front du militantisme national (FMN), Abdellah Haddad, représentant l'alliance "El Feth" (composée du FMN, du Parti national algérien, du Parti patriotique libre, du Mouvement des citoyens libres et du Front national pour la Justice sociale), a lancé, depuis Biskra, un appel pour "élargir les prérogatives des Assemblées élues et rétrécir le fossé entre le pouvoir et les citoyens pour retrouver la confiance".
Considérant les prochaines élections locales comme une opportunité pour atteindre cet objectif, le président du FMN a plaidé en faveur du "changement" et de la "rupture" avec le passé par un vote "massif" le jour J.
A Tlemcen, le président du Front El Mostakbal, Abdelaziz Belaid, a affirmé que sa formation "£uvre à réhabiliter toutes les institutions comme les Assemblées populaires et le Parlement afin de proposer de véritables programmes de développement".
"Notre parti ne recourt pas à la violence pour arriver au pouvoir", a-t-il ajouté, estimant nécessaire "de respecter les lois de la République et d'user de sagesse et d'intelligence pour atteindre cet objectif".
Le secrétaire général du Parti du Renouveau Algérien (PRA), Kamel Bensalem, a affirmé à Djelfa que sa formation politique considère la commune comme le "véritable noyau du développement et du progrès en Algérie dont nul ne peut nier ses nombreux acquis sur tous les plans", ajoutant que pour atteindre cela, il faut nécessairement opérer un "changement" par les urnes.
Il a appelé, à cet effet, les citoyens à "garder espoir et à participer en force à ces élections pour choisir des candidats honnêtes et intègres, parmi ceux qui sont conscients de la valeur et du poids des responsabilités".
Depuis Guelma, le président du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Benyounès, a réitéré son appel pour plus de prérogatives à l'élu local et l'application du principe "de donner la priorité au politicien avant l'administrateur et permettre aux Assemblées locales élues de gérer le dossier du foncier localement pour promouvoir l'investissement".
Lire aussi: 5è jour de campagne électorale: des leaders de partis axent sur le pouvoir souverain des électeurs
M. Benyounès a appelé, à cette occasion, les militants de son parti et les citoyens à se diriger massivement aux urnes "pour renforcer la position du parti et participer au développement et à la stabilité du pays".
Le président du Mouvement El Islah, Filali Ghouini, a appelé, depuis la commune de Houidjebat (23 km à l'Est de Tébessa), à "des élections sereines et des discours électoraux propres" axés sur des programmes visant la promotion du développement local, estimant à cette occasion que l'actuelle campagne électorale est "une opportunité pour s'adresser aux citoyens, les écouter et concevoir des solutions pour engager la relance économique".
De Khenchela, le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a insisté sur l'importance "d'investir dans le citoyen algérien", appelant les électeurs à ne pas rater l'occasion de la prochaine élection pour aller massivement aux urnes "afin d'engager le changement et faire progresser l'Algérie".
Le président du parti Tajamoue Amal El Djazair (TAJ), Amar Ghoul, a affirmé, à Annaba, que sa formation participait aux élections locales avec la ferme volonté de faire du développement local un partenariat "effectif" entre les élus et les citoyens au sein des Assemblées communales et de wilaya.
Il a également appelé à voter en masse pour les candidats de son parti, estimant que les listes électorales de TAJ renfermaient des compétences et des jeunes armés d'une grande volonté pour trouver, dit-il, des solutions aux problèmes du développement local et la recherche d'idées novatrices pour résoudre les problèmes inhérents au manque d'eau, de logement et d'emploi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.