FLN : Baadji soutient le projet de révision de la Constitution    Boukadoum reçu par le chef du Gouvernement tunisien    Le gouvernement sahraoui condamne "les allégations mensongères" du PM marocain    Laïb destitué de la présidence de l'USM El Harrach : Un directoire prend les commandes    CR Belouizdad : Saâd s'engage pour 4 ans    CAN-U20 : Les Verts entament un stage à Alger    Covid-19: 146 nouveaux cas, 102 guérisons et 5 décès    Des peines de prison pour usurpation de fonction au ministère de la Justice    STATIONS SERVICES : Vers la suppression de l'essence super avec plomb    Real Madrid : Toni Kroos blessé !    Atletico Madrid : Simeone juge les débuts de Luis Suarez    INVESTIGATIONS LIEES A LA CYBERCRIMINALITE : Des juges algériens prennent part à un atelier international    Organisation d'examens pour les étudiants résidant dans le Sud    AIN DEFLA : Distribution prochaine de 9 000 logements    L'UNOA boycotte l'activité judiciaire au niveau national    Covid-19: le bilan dépasse un million de morts dans le monde    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Naples : Revirement de situation pour Koulibaly ?    Visite du président du gouvernement espagnol    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    48 directeurs d'annexes Ansej limogés    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    Amaaaar ! Parloir ! C'est pour la passation de consignes !    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Belhoucini à Umm Salal, c'est fait !    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Hamidou appelle à la promotion d'un tourisme responsable et durable    Prise en charge psychiatrique d'adolescents : Plaidoyer pour l'aménagement de structures d'hospitalisation    Les partenaires sociaux pas très convaincus    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Actucult    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Report du procès en appel    Sit-in des avocats à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pourparlers inter-yéménites : peu de progrès, mais l'espoir reste de mise
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 12 - 2018

Les pourparlers inter-yéménites entamées jeudi dernier à Rimbo, en Suède, sous l'égide du médiateur de l'ONU, Martin Griffiths, pour renouer le dialogue et tenter de mettre fin au conflit n'ont pas connu de progrès, en raison des exigences avancées par les deux parties, mais "l'espoir' d'alléger les tensions et les souffrances des Yéménites est maintenu, ont rapporté des médias.
Trois jours après le début des consultations, arrachées par l'envoyé spécial de l'ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, qui agit comme médiateur, les deux parties campent sur leurs positions et menacent de reprendre les combats, alors la crise humanitaire s'accentue et touche plus de 20 millions de personnes, selon un rapport de l'ONU diffusé samedi.
Dans un communiqué commun, les agences de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, le Fonds pour l'enfance (Unicef) et le Programme alimentaire mondial (PAM), ont alerté la communauté internationale sur le fait que 20 millions de Yéménites sont en situation d'insécurité alimentaire", évoquant "la pire crise humanitaire au monde".
Parmi les dossiers à l'étude figurent la situation sociale et économique catastrophique du pays, l'ouverture de corridors humanitaires, l'application d'un accord sur l'échange de prisonniers conclu cette semaine, la réouverture de l'aéroport de la capitale Sanaa et le contrôle de la ville portuaire de Hodeida (ouest) par où transite l'essentiel de l'aide humanitaire.
Le gouvernement yéménite a exigé, quant à lui, le "retrait intégral" des forces du mouvement Houthis du port de Hodeida, accusant les éléments d'Ansarullah d'utiliser cette infrastructure pour "importer des armes".
"Le port doit retourner sous le contrôle de l'administration qui le dirigeait en 2014", a indiqué le ministre des Affaires étrangères yéménite, Khaled al-Yémani, alors que les Houthis ont insisté, quant à eux, sur la réouverture de l'aéroport de la capitale Sanaa au trafic civil et la levée de l'embargo aérien décrété par l'Arabie saoudite, assurant le commandement de la coalition arabe qui intervient au Yémen.
Toutes les tentatives pour mettre fin au conflit yéménite qui dure depuis quatre ans ont jusqu'ici échoué, tandis que la communauté internationale s'attend à des progrès à l'occasion des consultations en Suède saluant jeudi un début "promoteur".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.