Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Forum sino-arabe: volonté commune d'accroître la coopération    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    La production industrielle en forte chute    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Benhadid réhabilité    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Treize activites acquittés    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    La JS Azazga en difficulté financière    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    Les perspectives d'évolution à court terme pour le marché pétrolier évoquées    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Tebboune préside une séance de travail aujourd'hui: Le plan de relance socioéconomique au menu    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Candidatures à la présidentielle 2019: Véritable décantation au sein des partis politiques
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 02 - 2019

Une véritable décantation s'est opérée, ces derniers jours, pour l'élection présidentielle du 18 avril prochain, avec 14 responsables de partis politiques qui ont annoncé officiellement leur candidature à l'élection de la présidence de la République, un poste brigué aussi par les quatre partis de l'Alliance présidentielle qui ont opté pour la continuité avec la candidature de M. Abdelaziz Bouteflika.
Réunis samedi au siège du parti du Front de libération national (FLN) à Alger, les dirigeants des quatre partis de l'Alliance présidentielle (FLN, RND,TAJ et MPA), considèrent la candidature du Moudjahid Abdelaziz Bouteflika comme "le meilleur choix" pour le pays et pour la poursuite de son programme de réformes et de développement socio-économique.
Dans leur communiqué commun annonçant cette candidature, les quatre partis ont également salué les "réformes globales et profondes" lancées par le président Bouteflika, dont "l'histoire retiendra le nom pour avoir porté haut les couleurs de l'Algérie dans le concert des nations".
Les 14 chefs de partis politiques ayant déjà procédé au retrait, auprès du ministère de l'Interieur, des formulaires de souscription de signatures individuelles pour officialiser leur candidature à l'élection de la présidence de la République, représentent les différentes tendances et courants politiques.
Il s'agit de Belaïd Abdelaziz, du Front El-Moustakbel, Adoul Mahfoudh, du Parti de la victoire nationale (PVN), Ali Benflis, du parti Talaie El Hourriyet, Ahmed Gouraya, du Front des jeunes démocrates pour la citoyenneté (FJDC), Ali Zeghdoud, du Rassemblement algérien (RA) et Guerras Fethi, du Mouvement démocratique et social (MDS).
Le RCD a qualifié la prochaine élection présidentielle de "nouvelle opération pour désigner le chef de l'Etat", déplorant "une tentative d'écarter le peuple du rendez-vous du 18 avril".
D'autres partis, non représentés au parlement, comme Jil-Jadid ou le Parti pour la liberté et la justice (PLJ), ont également opté pour la non participation à cette élection.
Le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature de l'élection présidentielle est fixé pour le 3 mars prochain par le Conseil constitutionnel.
Pour rappel, six candidats, tous soutenus par des partis politiques, avaient participé à la présidentielle de 2014, remportée par M. Bouteflika avec un large score de plus de 81%.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.