«Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Enfin libre    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Grande rencontre sur la microentreprise    Constantine contredit Medaouar    Les Algériennes pour prendre option    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    La colère du FFS    Astuces pour une meilleure visibilité    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Branle-bas de combat chez les partis    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Une union truffée de non-dits    JS Kabylie: Toujours les mêmes ambitions    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Hamdoullah dima la baisse !    Des rejets «excessifs et arbitraires»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Les clubs déclarent la guerre à Newcastle    Virée au Palais de justice    La face «cachée» du «Bâtiment»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



26e Fespaco: Jusqu'à la fin des temps,de Yasmine Chouikh Remporte le Prix Oumarou Ganda du meilleur premier film
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 03 - 2019

"Jusqu'à la fin des temps" de la réalisatrice algérienne Yasmine Chouikh a remporté le Prix Oumarou Ganda du meilleur premier film de la 26e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), clôturée samedi soir.
Sorti en 2017, "Jusqu'à la fin des temps", premier long-métrage de Yasmine Chouikh, est une histoire d'amour entre Ali, un fossoyeur septuagénaire, et Djoher, une veuve sexagénaire qui prépare, de son vivant, ses funérailles.
Le film a déjà raflé plusieurs prix, dont le "Annab d'Or" au 3e Festival d'Annaba du Film méditerranéen, le "Khindjar d'or" Grand prix au 10e Festival international de Mascate, ainsi que le "Whir d'or", Grand prix du 11e Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa).
Le 26e Fespaco (23 fév-2 mars) a célébré le 50e anniversaire de sa création (1969-2019), sous le slogan: "Mémoires et avenir des cinémas africains".
Le Rwanda était le pays invité de cette édition du cinquantenaire du Fespaco. Vingt longs métrages de fiction étaient en lice pour décrocher l'Etalon d'or de Yennenga,la "palme d'or africaine". Le jury de cette catégorie a été présidé par le critique de cinéma, l'Algérien Ahmed Bedjaoui.
L'Etalon d'or de Yennenga a été décerné à "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle) du réalisateur rwandais Joël Karekezi. Le film dénonce l'absurdité de la guerre. Il suit la dérive de deux soldats rwandais perdus dans la jungle lors de la deuxième guerre du Congo en 1998.
Palmarès 2019 du 26e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco):
Etalon d'or de Yennenga : "The Mercy of the jungle" (La miséricorde de la jungle), de Joël arekezi (Rwanda)
Etalon d'argent : "Karma", de Khaled Youssef (Egypte)
Etalon de bronze : "Fatwa", de Ben Mohmound (Tunisie)
Prix d'interprétation masculine : Marc Zinga, pour "The Mercy of the jungle" (Rwanda)
Prix d'interprétation féminine : Samantha Mugotsia, pour "Rafiki" (Kenya)
Scénario : "Regarde moi", de Nejib Belkadhi (Tunisie)
Image : "Mabata Bata", de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
Son : "Karma", de Khaled Youssef (Egypte)
Musique : "Sew the Winter to My Skin", de Jahmil X.t. Qubeka, Afrique du Sud
Décor : "Desrances", de Apolline Traore (Burkina Faso)
Montage : "Mabata Bata", de Joan Luis Sol de Carvalho (Mozambique)
Prix Oumarou Ganda du meilleur premier film : "Jusqu'à la fin des temps", de Yasmine Chouikh (Algérie)
Poulain d'or Court-métrage fiction : "Black Mamba", de Amel Guellaty (Tunisie)
Etalon d'or Documentaire long métrage : "Le loup d'or de Balolé", de Aïcha Boro Leterrier (Burkina Faso) Poulain d'or Documentaire court métrage: "Against all odds" (Contre toute attente) de Charity Resian Nampaso et Andréa Iannetta (Kenya/Italie) Série TV : "Little stories, big reality" (Petites histoires, grandes vérités), de Ambrose B. Cooke (Ghana)
Animation : "Briska" de Nadia Raïs (Tunisie).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.