35 personnes accusées dans des affaires de corruption    Opérateurs algériens et libyens se concertent sur l'impulsion de la coopération bilatérale    Rencontre mardi sur    Pétrole/gaz de schiste : opportunités et risques    Proposition de paix    «La décision de mon exclusion du bureau exécutif est antiréglementaire»    Le DEN satisfait des résultats    Deuxième place pour Reguigui    Démantèlement d'un gang armé spécialisé dans le vol par effraction    Les services douaniers ont enregistré 70 contraventions depuis le début de l'année en cours    Nécessité d'un schéma national de transport pour réduire les accidents de la route    «L'Hommage au jazz» de Noredine Chegrane    Décès du moudjahid Guergour Ahmed    Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    Le Mouloudia vidé de ses cadres !    Rien n'est confirmé Algeria 2020    Le président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    Le gouvernement dément la mort de manifestants    Ankara veut créer une zone de libre-échange avec l'Algérie    Les vols à destination de la Chine suspendus    11 harraga interceptés au large d'Oran    "Mal négociés", selon Wahiba Bahloul    Visite inopinée de CHerif Omari a la laiterie de birkhadem    Objectif atteint pour les Verts    Marc Lavoine prochainement en concer    avec «force» l'attaque terroriste contre le camp militaire de Sokolo au Mali    M. Davaasuren, Secrétaire d'Etat au ministère des Affaires étrangères de Mongolie, effectuera une visite de travail en Algérie    Belhimer : consacrer la place de leader de la Télévision publique dans le secteur audiovisuel    Complexe de sidérurgie "Tosyali" d'Oran: le challenge des exportations hors hydrocarbures    Cour suprême: poursuites contre l'ancien wali de Mostaganem Abdelwahid Temmar    Une force africaine en Libye garantira le respect du cessez-le-feu    HADJADJ : Arrestation de 2 vendeurs illicites de boissons alcoolisées    L'EHU d'Oran au chevet des malades de Tiaret    Les consommateurs dénoncent    Découverte d'un bain romain    Nomination de Ahmed Bensebbane à la tête de l'EPTV    Visite d'Erdogan à Alger: le caractère stratégique des relations entre les deux pays réaffirmé    Hand/Tournois de qualification olympique: l'Algérie dans le groupe de l'Allemagne    "Le hirak n'a pas vocation à conquérir le pouvoir"    Lahouazi, Alloune, Khallil et Ferhani sous contrôle judiciaire    Un "terminus" brutal pour la JSK    Liban : le nouveau gouvernement rejeté par la rue    Hirak : discuter pour être indiscutable    5 morts et 32 blessés dans un accident de la circulation    Sortir ...Sortir ...Sortir ...    Deux moi ou la comédie romantique réinventée    Mouvement dans le corps des walis    La présidente par intérim candidate à la présidentielle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Marches pacifiques à travers le territoire national pour revendiquer le changement
Publié dans Algérie Presse Service le 08 - 03 - 2019

Plusieurs milliers de citoyens ont participé à des marches populaires pacifiques à Alger et dans plusieurs wilayas du pays, pour le troisième vendredi consécutif, revendiquant "des réformes politiques profondes" et "le changement ", a constaté l'APS.
Les marches de ce vendredi ont été marquées par une présence remarquée de la gent féminine, coïncidant avec la célébration de la Journée mondiale de la femme. Des jeunes et moins jeunes, en familles ou entre amis, les Algériens ont tenu à participer à ces marches, certains étant accompagnés de leurs enfants, ce qui a créé une ambiance conviviale dans les rues.
A cette occasion, plusieurs femmes ont donné des couleurs aux marches en arborant des tenues traditionnelles comme le haïk algérois ou les robes kabyles, tandis que d'autres manifestants, drapés de l'emblème national, ont immortalisé ces moments historiques par des "selfies" ou des vidéos qu'ils posteront et partageront sur les réseaux sociaux.
Les premiers manifestants avaient commencé à converger, dès la matinée, vers Alger Centre où des rassemblements ont été constatés au niveau
notamment de la Grande Poste, du 1er-Mai et de la place Maurice Audin, avant que les foules ne s'ébranlent, en début d'après-midi, à travers les principales artères de la capitale, entre autres, l'avenue Hassiba Benbouali, les boulevards Amirouche, Didouche-Mourad et Mohamed V, brandissant l'emblème national et scandant des slogans pour le "changement du système" et "contre la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika pour un nouveau mandat".
D'autres slogans appelant à la préservation de l'unité nationale et condamnant la corruption ont été brandis: "Algérie debout", "Algérie libre et démocratique", "Non à la corruption", "Pacifique, pacifique" et "djeich-chaâb khaoua khaoua" (Armée et peuple sont des frères).
Des personnalités politiques et nationales ainsi que des figures du monde de la culture et du cinéma ont également pris part à ces manifestations, encadrées par un important dispositif des forces de l'ordre, lesquelles se sont vues contraintes, par moment, de recourir à l'usage de gaz lacrymogène afin d'éviter tout débordement.
Dans d'autres wilayas du pays, des marches similaires ont été également organisées avec le même mot d'ordre, sous l'œil vigilant d'un dispositif de sécurité renforcé pour la circonstance.
A l'Est du pays, des citoyens, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes ont manifesté pour revendiquer des réformes politiques, notamment à Batna, Constantine, Tébessa, Guelma, Skikda, Oum El Bouaghi, Annaba, El Tarf, Souk Ahras, Khenchela, Bordj Bou Arreridj, M'sila et Mila ou Sétif.
A l'Ouest, des milliers de citoyens, avec une forte présence de femmes, se sont rassemblés devant le siège de la wilaya d'Oran. Des marches ont été également organisées sans qu'aucun incident ne soit déploré à Tlemcen, Mostaganem, Mascara, Saïda, Sidi Bel-Abbes et Aïn Temouchent.
A Blida, Tizi Ouzou et Bejaia, des citoyens ont scandé les mêmes slogans, insistant plus particulièrement sur "la préservation de l'unité nationale".
Même constat dans les wilayas du Sud où les manifestants, en majorité des jeunes, sont sortis dans la rue pour appeler au changement, comme ce fut le cas à Ouargla, à Ghardaïa, El-Oued, Laghouat et Adrar, mettant en garde contre "toute ingérence étrangère" ou la "récupération de ce mouvement populaire".
A la fin de ces marches, des jeunes ont fait montre d'un sens civique exemplaire en se portant volontaires pour nettoyer les lieux des manifestations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.